Augmentation des coûts de la retraite aux États-Unis

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
2 avril 2024

Augmentation des coûts de la retraite aux États-Unis

Le coût de la retraite aux États-Unis grimpe en flèche, en raison de l’augmentation des prix et de l’allongement de la durée de vie. Selon une étude menée par Northwestern Mutual, l’Américain moyen estime désormais avoir besoin de 1,5 million de dollars pour prendre une retraite confortable. Ce montant est près de 17 fois supérieur à la somme moyenne de 88 400 $ que les épargnants ont actuellement mis de côté. Par conséquent, la retraite semble être un objectif de plus en plus lointain pour de nombreux Américains.

Les luttes financières de la classe ouvrière

L’étude met en lumière les difficultés financières auxquelles sont confrontées des personnes telles qu’un père célibataire de 37 ans qui travaille dur pour étirer son chèque de salaire chaque semaine. Bien qu’il gagne un bon salaire, il a du mal à couvrir les dépenses essentielles, ce qui lui laisse peu de marge pour épargner en vue de la retraite. Il n’est pas le seul dans cette situation. Le nombre de travailleurs américains de plus de 75 ans sur le marché du travail devrait doubler au cours de la prochaine décennie, ce qui indique une crise imminente des retraites.

Épuisement de l’épargne-retraite traditionnelle

Le traditionnel “tabouret à trois pieds” de l’épargne-retraite, composé de régimes de retraite, de prestations de sécurité sociale et de régimes à cotisations définies comme le 401 (k), s’effondre. Les régimes de retraite sont en voie de disparition, et seulement 15 % des travailleurs du secteur privé y ont accès. Les prestations de sécurité sociale, qui fournissent environ 90 % du revenu d’un quart des personnes âgées, sont confrontées à un déficit de 75 ans et pourraient ne pas être en mesure de fournir les prestations attendues aux retraités à l’avenir. Cela laisse le 401(k) comme principal véhicule d’épargne-retraite, mais seulement 50% des travailleurs l’utilisent.

Accroissement de l’attention politique et sociale

La crise des retraites a attiré l’attention des politiciens et des experts. Le PDG de BlackRock, Larry Fink, avertit que sans un effort concerté pour repenser la retraite aux États-Unis, les jeunes générations pourraient être désillusionnées par le capitalisme et la politique. Il suggère de repousser l’âge de la retraite au-delà de 65 ans et d’accroître l’accès à l’investissement et aux plans 401(k). Cependant, l’épargne en vue de la retraite est une préoccupation lointaine pour de nombreux Américains, avec seulement 44% d’entre eux capables de faire face à une dépense d’urgence de 1 000 $ ou plus.

L’écart entre les attentes et la réalité

La hausse du coût de la retraite a conduit les Américains à ajuster leurs attentes. L’étude de Northwestern Mutual révèle que le montant perçu nécessaire pour une retraite confortable a atteint un niveau record de 1,46 million de dollars. Il s’agit d’une augmentation de 53 % par rapport à l’année précédente. Cependant, le montant moyen épargné pour la retraite a chuté à 88 400 $, ce qui crée un écart important entre les objectifs de retraite et l’épargne réelle.

Différences générationnelles en matière d’épargne-retraite

L’étude met également en évidence les disparités générationnelles en matière d’épargne-retraite. La génération Z, les milléniaux, la génération X et même les personnes fortunées présentent tous des écarts importants entre leur épargne-retraite et leurs besoins perçus à la retraite. Malgré ces défis, la génération Z se distingue par son départ précoce de l’épargne-retraite, avec une moyenne d’âge de 22 ans. Ils ont également des attentes plus élevées pour une vie plus longue, beaucoup s’attendant à vivre au-delà de 100 ans.

Tensions financières et retraits prématurés des 401(k)

L’inflation, l’érosion de l’épargne durant l’ère pandémique et la reprise des remboursements de prêts étudiants ont mis à rude épreuve les finances des Américains. Beaucoup ont recours à des retraits prématurés de leurs comptes 401 (k), encourant de lourdes pénalités dans le processus. Cela a soulevé des inquiétudes quant à la viabilité de l’épargne-retraite et à la nécessité d’une meilleure planification financière.

Répondre aux préoccupations liées à la retraite grâce à la planification fiscale

Pour remédier à ces problèmes, les experts recommandent d’élaborer des stratégies visant à réduire au minimum l’impôt sur le revenu de retraite. De nombreux Américains ne sont pas conscients de l’impact de l’impôt sur leur épargne-retraite, qui peut varier de 20 % à 30 % lorsqu’elle est retirée. Des stratégies telles que le retrait stratégique de l’argent de différents types de comptes, les dons de bienfaisance et l’utilisation de comptes de soins de santé fiscalement avantageux peuvent aider à atténuer le fardeau fiscal.

Le besoin pressant de solutions de retraite

Le coût de la retraite aux États-Unis atteint des niveaux sans précédent, laissant de nombreux Américains lutter pour épargner suffisamment. Le paysage traditionnel de l’épargne-retraite est en train de changer, avec la disparition des régimes de retraite et les défis de la sécurité sociale. Le 401(k) est devenu le principal véhicule d’épargne, mais tout le monde n’y a pas accès ou ne l’utilise pas. Cette crise des retraites est un problème urgent qui nécessite l’attention des décideurs, des employeurs et des particuliers. Il est essentiel d’élaborer des stratégies pour combler l’écart entre les objectifs de retraite et l’épargne réelle, y compris la planification fiscale et l’éducation financière précoce. Sinon, le rêve d’une retraite confortable pourrait rester inaccessible pour de nombreux Américains.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.