Baisse inattendue des niveaux d'inflation au Royaume-Uni

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
24 mars 2024 Temp de lecture : 4 min

Baisse inattendue des niveaux d’inflation au Royaume-Uni

Dans une évolution surprenante, l’inflation au Royaume-Uni a baissé en août, atteignant son plus bas niveau depuis le début de l’invasion de l’Ukraine par la Russie. D’après l’Office for National Statistics, l’indice des prix à la consommation a montré une modération des hausses de prix à 6,7% au cours de l’année précédant août, une légère baisse par rapport aux 6,8% de juillet. Cette diminution représente l’inflation la plus faible depuis février 2022, lorsque l’invasion a entraîné une augmentation spectaculaire des coûts de l’énergie et des aliments. La baisse inattendue de l’inflation a suscité l’espoir que la Banque d’Angleterre pourrait mettre fin aux hausses de taux d’intérêt après une autre augmentation jeudi.

Facteurs contribuant à la baisse de l’inflation

Une diminution des frais d’hôtel et de billets d’avion, associée à un ralentissement de l’envolée des prix des aliments, a été identifiée comme la principale cause de la baisse de l’inflation. Ces facteurs ont réussi à compenser une hausse des coûts de l’énergie engendrée par l’augmentation des prix du pétrole brut. Contrairement aux prévisions de la plupart des analystes d’une inflation atteignant environ 7% en raison de la hausse des prix du carburant, cette baisse surprenante a été un signe positif. Néanmoins, l’inflation au Royaume-Uni demeure nettement supérieure au taux cible de 2% de la Banque d’Angleterre et dépasse celle de toute autre grande économie avancée du Groupe des Sept.

Conséquences sur le taux d’emprunt

Alors que la Banque d’Angleterre devrait augmenter son taux d’emprunt de base d’un quart de point de pourcentage pour atteindre un sommet de près de 16 ans à 5,5%, des spéculations suggèrent que la banque pourrait indiquer que les taux d’emprunt ont atteint leur maximum. Cela pourrait potentiellement alléger les pressions auxquelles font face des millions de propriétaires confrontés à la hausse des taux hypothécaires. À l’opposé de leurs homologues américains qui fixent des taux hypothécaires pour des durées plus longues, la plupart des propriétaires britanniques ne bloquent les taux que pour quelques années. Par conséquent, ceux dont les contrats arrivent à expiration savent qu’ils devront faire face à des coûts d’emprunt sensiblement plus élevés en raison de la forte hausse des taux d’intérêt ces dernières années.

Réaction de la Banque d’Angleterre

Comme de nombreuses banques centrales à travers le monde, la Banque d’Angleterre a fortement augmenté les taux d’intérêt pour contrer les hausses de prix provoquées par les problèmes de chaîne d’approvisionnement liés à la pandémie et à l’invasion de l’Ukraine par la Russie. L’inflation au Royaume-Uni a atteint le chiffre impressionnant de 11,1% en octobre 2022. L’objectif de la Banque d’Angleterre est de ramener l’inflation à son taux cible de 2%. Cependant, l’inflation étant nettement supérieure à cet objectif, la banque devrait poursuivre son cycle de hausses de taux, mais à un rythme réduit.

Implications futures

La chute imprévue de l’inflation en août laisse penser que les hausses de taux d’intérêt de la banque commencent à exercer une pression à la baisse sur l’inflation. Cela pourrait inciter la banque à annoncer la fin prochaine de son cycle de hausse des taux. Toutefois, il faut se rappeler que de nombreux propriétaires n’ont pas encore ressenti toute l’ampleur des hausses de taux d’intérêt. Compte tenu de la persistance d’une inflation élevée et de pressions continues sur les prix, il est possible que la banque continue d’augmenter ses taux à l’avenir.

À l’avenir, il sera intéressant de voir comment la Banque d’Angleterre réussira à ramener l’inflation à son taux cible sans plonger l’économie dans la récession. La dernière décision sur les taux d’intérêt sera annoncée jeudi, et on s’attend de plus en plus à ce que la banque s’abstienne d’augmenter les taux cette semaine. La baisse inattendue des données sur l’inflation a alimenté les spéculations selon lesquelles la banque pourrait suspendre temporairement ses hausses de taux.

En conclusion, bien que la baisse de l’inflation soit une bonne nouvelle, l’inflation demeure nettement supérieure au taux cible de la Banque d’Angleterre. La banque devrait augmenter une nouvelle fois les taux d’intérêt jeudi, mais on espère que cela pourrait indiquer que les taux d’emprunt ont atteint leur pic. L’impact total du cycle de hausse des taux de la banque n’a pas encore été ressenti par les propriétaires, et on s’attend de plus en plus à ce que la banque mette temporairement fin à ses hausses de taux dans un avenir proche.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.