Déclaration publicitaire

BlackRock s'oppose à la SEC concernant le modèle de rachat des ETF Bitcoin

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
14 décembre 2023

BlackRock s’oppose à la SEC concernant le modèle de rachat des ETF Bitcoin

BlackRock, le plus grand gestionnaire d’actifs au monde, s’oppose à la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis concernant le modèle de rachat des fonds négociés en bourse (ETF) Bitcoin au comptant. La SEC a plaidé pour un modèle de rachat « en espèces », mais BlackRock et d’autres émetteurs proposent un modèle « en nature » comme solution alternative.

Modèle de rachat en espèces ou en nature

Le modèle de rachat en espèces oblige les participants autorisés à déposer des liquidités correspondant à la valeur des unités créées. Cet argent est ensuite utilisé pour acquérir l’actif sous-jacent, comme le Bitcoin. À l’inverse, le modèle en nature permet aux participants de déposer un panier de titres qui reflète la composition et la pondération du portefeuille de l’ETF.

La préférence de la SEC pour le modèle de rachat en espèces se base sur son efficacité supposée, car il évite les écarts acheteur-vendeur et les commissions de courtage. Cependant, le modèle en nature offre plus de flexibilité aux participants du fonds. Tandis que BlackRock a proposé une version révisée ou hybride du modèle en nature, d’autres émetteurs, tels qu’Invesco et Galaxy Digital, ont accepté la demande de la SEC pour la création et le rachat en espèces.

Les défis réglementaires des ETF Bitcoin

Le débat sur le modèle de rachat souligne les défis auxquels les émetteurs d’ETF font face lorsqu’ils naviguent dans l’environnement réglementaire des ETF Bitcoin. La décision de la SEC concernant le modèle de rachat pourrait avoir un impact significatif sur la liquidité et le trading de ces ETF.

La décision de BlackRock de permettre aux banques de Wall Street d’agir en tant que participants autorisés grâce à la création de liquidités pourrait potentiellement améliorer la liquidité et les volumes de transactions. Cet amendement permettrait à des banques comme JPMorgan et Goldman Sachs, dont les bilans sont importants, de participer au processus de création des ETF. Cependant, il n’est pas clair si ces banques choisiront de profiter de cette opportunité.

Incertitude entourant la réglementation des ETF de crypto-monnaies

Le report par la SEC de l’approbation d’un ETF Ether au comptant pour Invesco et Galaxy Digital amplifie l’incertitude entourant le cadre réglementaire des ETF de crypto-monnaies. Des représentants de sociétés de gestion d’actifs comme BlackRock, Grayscale et Fidelity sont en discussions avec la SEC pour finaliser les détails de leurs offres d’ETF Bitcoin.

L’année 2024 pourrait être charnière pour les crypto-monnaies, le bitcoin dépassant les 40 000 dollars par unité. Les résultats de ces discussions et la position de la SEC sur les modèles de rachat influenceront considérablement l’avenir des ETF de crypto-monnaies.

Conséquences futures du débat sur le modèle de rachat

La discussion en cours sur le modèle de rachat des ETF Bitcoin au comptant, avec BlackRock contestant la préférence de la SEC pour un modèle de rachat en espèces, aura des répercussions importantes sur la liquidité, les volumes de transactions et la participation des banques de Wall Street au processus de création des ETF. Alors que l’industrie attend avec impatience la décision de la SEC, le paysage réglementaire des ETF de crypto-monnaies reste incertain.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.