Cigna règle les accusations de fausses réclamations pour 172 millions de dollars

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
4 avril 2024

Cigna règle les accusations de fausses réclamations pour 172 millions de dollars

Le fournisseur d’assurance maladie, The Cigna Group, a accepté de payer plus de 172 millions de dollars dans le cadre d’un règlement relatif à des accusations de violation de la loi sur les fausses réclamations. Ces accusations étaient fondées sur la soumission par la société de codes de diagnostic du Medicare Advantage inexacts, qui auraient gonflé les remboursements. Ce règlement met fin à une longue affaire judiciaire et comprend un accord d’intégrité organisationnelle de cinq ans avec le Bureau de l’Inspecteur Général du Ministère de la Santé et des Services Sociaux.

Les accusations portées contre Cigna

Les plans Medicare Advantage, versions privées du programme Medicare du gouvernement fédéral, sont principalement destinés aux personnes âgées de 65 ans et plus. L’affaire contre Cigna reposait sur des accusations selon lesquelles la société avait soumis et omis de retirer des codes « inexacts et mensongers », certifiant faussement que ses données étaient véridiques. Le ministère américain de la Justice a affirmé que les actions de Cigna violaient la loi sur les fausses déclarations.

Modalités du règlement

Dans le cadre de ce règlement, Cigna sera soumise à un accord d’intégrité d’entreprise pour les cinq prochaines années. Cet accord vise à promouvoir la conformité aux exigences du programme fédéral de santé, y compris les mesures de responsabilité et de vérification, les évaluations annuelles des risques et la supervision par un organisme d’examen indépendant.

Impact sur les actions de Cigna et le secteur de la santé

Les actions de Cigna ont connu une hausse à la suite de l’annonce du règlement, ce qui indique un soulagement des investisseurs quant à la résolution de l’affaire juridique. Cependant, les implications plus larges de l’affaire sur le secteur des soins de santé ne doivent pas être sous-estimées.

Cette affaire fait partie d’une enquête plus vaste sur les pratiques de codage des assureurs Medicare Advantage. Le gouvernement examine attentivement l’exactitude des diagnostics soumis par ces assureurs, ainsi que le potentiel de fraude et de remboursement gonflé. Cette affaire rappelle que les fournisseurs de soins de santé doivent respecter des règlements stricts et assurer l’exactitude de leurs pratiques de facturation.

Implications pour le programme Medicare Advantage

Si le règlement met fin à l’affaire juridique pour Cigna, il soulève néanmoins des questions concernant l’intégrité plus large du programme Medicare Advantage. Ce programme est conçu pour offrir des alternatives privées à l’assurance-maladie traditionnelle, mais des cas comme celui-ci mettent en évidence les faiblesses et les vulnérabilités potentielles. Il est essentiel que les organismes de réglementation et les décideurs continuent de surveiller le programme et de mettre en œuvre des mesures pour prévenir la fraude et les abus.

Le point de vue des analystes sur les actions de Cigna

Les analystes de Wall Street sont prudemment optimistes quant à l’action de Cigna. Le chiffre d’affaires de l’entreprise bénéficie d’un solide taux de fidélisation de la clientèle et de la force de ses segments de la santé. Cependant, ses résultats restent sous pression en raison des investissements dans la technologie. Malgré une sous-performance des marchés plus larges cette année, l’action a un potentiel de hausse selon l’objectif de prix moyen des analystes.

Principaux points à retenir du règlement

L’accord entre Cigna et le gouvernement souligne l’importance de pratiques de facturation précises dans le secteur de la santé. Il rappelle que les fournisseurs de soins de santé doivent respecter les règlements et maintenir l’intégrité des programmes auxquels ils participent. À l’avenir, l’industrie doit continuer à s’efforcer d’assurer la transparence, la responsabilité et la conformité afin de garantir la protection des patients et la durabilité des programmes de soins de santé.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.