Déclaration publicitaire

Comprendre les modifications apportées au crédit d'impôt américain pour les véhicules électriques en 2024

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
3 janvier 2024

Comprendre les modifications apportées au crédit d’impôt américain pour les véhicules électriques en 2024

L’année 2024 apporte de nouveaux changements au crédit d’impôt américain pour les véhicules électriques (VE), en simplifiant l’accès pour les consommateurs tout en réduisant la gamme de modèles éligibles. Ce crédit d’impôt est un élément crucial de la stratégie actuelle de l’administration visant à accroître l’utilisation des véhicules électriques et à minimiser les émissions de carbone provenant des transports. En parallèle, le soutien à la croissance de l’emploi national en mettant l’accent sur une chaîne d’approvisionnement nationale devient un point de tension potentiel entre ces objectifs.

Les remises instantanées : une innovation majeure

À compter de janvier 2024, les acheteurs pourront bénéficier du crédit instantanément chez le concessionnaire, au lieu d’attendre la prochaine saison fiscale. Cela devient donc une réduction immédiate. Cela signifie qu’après avoir complété les documents nécessaires, le crédit est déduit du prix d’achat du véhicule le jour de l’acquisition.

Comprendre les critères d’éligibilité

Pour être éligible au crédit d’impôt, l’acheteur doit répondre à des critères précis. Il doit confirmer qu’il respecte la limite de revenu, qu’il achète le véhicule pour un usage privé et qu’il prévoit de l’utiliser aux États-Unis. Le plafond de revenu est basé sur le “revenu brut ajusté modifié”, qui varie en fonction du type de véhicule et ne doit pas être confondu avec le revenu total ou imposable.

Critères d’éligibilité pour les modèles de véhicules électriques

Pour qu’un modèle de VE soit éligible au crédit d’impôt, il doit satisfaire à certaines normes concernant la taille de la batterie, le poids du véhicule et les exigences en matière d’approvisionnement. Ces dernières visent à réduire la dépendance de l’industrie automobile vis-à-vis des pays étrangers, en particulier la Chine, pour les composants de batterie. Ces matériaux et processus de fabrication doivent respecter des critères d’approvisionnement nationaux précis, qui deviennent chaque année plus stricts.

Impact sur l’éligibilité des modèles de VE

Cette nouvelle réglementation a considérablement réduit le nombre de modèles de véhicules électriques éligibles au crédit d’impôt. Parmi les modèles notables toujours éligibles, citons les Chevrolet Bolt EV et EUV, F-150 Lightning, Rivian R1T et R1S, et Tesla Model Y. Cependant, des modèles tels que la Nissan Leaf, la Mustang Mach-E, le Cadillac Lyriq et le Volkswagen ID.4 ne sont plus éligibles. Les constructeurs automobiles ajustent leurs chaînes d’approvisionnement pour que leurs véhicules redeviennent éligibles.

Fluctuations du revenu et éligibilité

Si les acheteurs ne sont pas certains de leur revenu de 2024, ils peuvent se baser sur le revenu de l’année précédente pour être éligibles. Cependant, si leur revenu dépasse le plafond pour 2023 et 2024, ils devront rembourser le crédit d’impôt lors de leur déclaration de revenus de 2024.

Location et véhicules électriques d’occasion : d’autres options à considérer

La location d’un véhicule électrique offre une autre possibilité d’accéder au crédit d’impôt. Les véhicules loués sont éligibles à une version du crédit d’impôt qui n’a pas d’exigences en matière d’approvisionnement national ou de limite de revenu. Toutefois, la remise est appliquée par la société de leasing et n’est pas toujours répercutée sur le consommateur.

Pour ceux qui envisagent d’acheter un véhicule électrique d’occasion, un crédit d’impôt équivalent à 30 % du prix de vente, plafonné à 4 000 $, est disponible. Cependant, il existe des limites de revenu et de prix pour les véhicules électriques d’occasion, et le véhicule doit être acheté auprès d’un concessionnaire enregistré.

Avantages fiscaux pour les entreprises

Pour les entreprises, un crédit d’impôt commercial distinct est disponible pour les véhicules électriques utilisés à des fins commerciales, offrant jusqu’à 7 500 $ pour les véhicules légers et jusqu’à 40 000 $ pour les véhicules plus grands comme les camions de livraison.

Conclusions

Les modifications apportées au crédit d’impôt pour les véhicules électriques en 2024 simplifient l’accès des consommateurs, mais limitent la gamme de modèles éligibles. Les nouvelles politiques visent à promouvoir l’approvisionnement national en composants de véhicules électriques et à stimuler la croissance de l’emploi aux États-Unis. Les acheteurs devraient examiner attentivement les critères d’éligibilité et explorer des options telles que la location ou l’achat de véhicules électriques d’occasion, afin de maximiser les avantages du crédit d’impôt. Il est essentiel de se tenir au courant de l’évolution de la réglementation et des changements d’admissibilité dans l’industrie des véhicules électriques.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.