Déclaration publicitaire

Confrontation entre les actionnaires de la Walt Disney Company

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
1 mars 2024

Confrontation entre les actionnaires de la Walt Disney Company

La Walt Disney Company est au cœur d’une lutte acharnée entre ses actionnaires, l’investisseur activiste Nelson Peltz cherchant à obtenir un siège au conseil d’administration de la société. Peltz, qui dirige Trian Fund Management, est prêt à plaider sa cause directement auprès des actionnaires après que Disney a refusé sa demande de siège au conseil d’administration. Cette course aux procurations surgit suite à l’intégration récente de nouveaux directeurs par Disney dans le but de redynamiser ses activités en difficulté.

La position de Trian Fund Management face à Disney

Trian Fund Management soutient que les récents ajouts au conseil d’administration de Disney, en l’occurrence le PDG de Morgan Stanley, James Gorman, et l’ancien directeur de Sky TV, Jeremy Darroch, ne parviennent pas à restaurer la confiance des investisseurs ni à remédier aux principales causes de la dévalorisation et des erreurs stratégiques du conseil d’administration. Trian envisage de rallier le soutien d’autres investisseurs mécontents de la performance de Disney pour défier le conseil d’administration actuel.

Le plan de défense et de restructuration de Disney

De son côté, Disney défend ses efforts pour renforcer l’entreprise et met en avant son solide parcours en matière de création de valeur à long terme pour les actionnaires. La société met en lumière ses initiatives de restructuration visant à stimuler la créativité à travers toutes ses activités tout en réduisant considérablement les coûts et en favorisant l’efficacité. Disney vise à réaliser environ 7,5 milliards de dollars d’économies, soit 2 milliards de dollars de plus que son objectif initial.

Les défis persistants pour Disney

La course aux procurations est le dernier défi en date pour Disney, qui a subi plusieurs déconvenues au box-office et des pertes continues dans ses services de streaming. Le PDG Bob Iger s’est efforcé de redresser l’entreprise, mais les poursuites des actionnaires et les obstacles persistants ont perduré. Trian avait déjà demandé des changements plus tôt cette année, mais a été convaincu par Disney de retarder l’action.

Un ancien dirigeant de Disney entre dans la mêlée

Le conflit entre actionnaires implique également Isaac Perlmutter, un ancien dirigeant de Disney qui détient 78% des actions que Peltz vise. Perlmutter, qui a été licencié par Disney plus tôt cette année, aurait des griefs personnels contre Iger, selon Disney. Cet élément ajoute des niveaux supplémentaires de complexité à la situation et souligne les défis auxquels Disney est actuellement confronté.

Quels sont les enjeux pour Disney ?

La confiance des investisseurs envers Disney est faible et d’importantes questions stratégiques se posent pour l’entreprise. Trian soutient que même le PDG de Disney reconnaît que les défis de l’entreprise sont plus profonds qu’initialement prévu. L’issue de ce conflit entre actionnaires pourrait avoir des implications significatives pour l’orientation et les performances futures de Disney.

Réflexion sur les défis de Disney

Le conflit entre les actionnaires de Disney reflète les luttes et les défis persistants de l’entreprise. Avec l’investisseur activiste Nelson Peltz qui cherche à obtenir un siège au conseil d’administration, Disney est soumis à une pression pour s’attaquer aux causes profondes de sa dévalorisation et de ses erreurs stratégiques. L’issue de cette course aux procurations pourrait façonner l’avenir de l’entreprise et déterminer sa capacité à regagner la confiance des investisseurs.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.