Des records pour les actions européennes tandis que le dollar reste stable

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
2 avril 2024

Des records pour les actions européennes tandis que le dollar reste stable

Les actions européennes ont atteint un sommet inédit mardi, tandis que le dollar maintenait une position stable. Ces ajustements sont survenus alors que les traders recalibraient leurs attentes concernant les baisses de taux de la part de la Réserve fédérale américaine. Cette situation fait suite aux récentes données montrant une croissance de l’industrie manufacturière américaine pour la première fois en 18 mois en mars, ce qui a soulevé des questions sur la prévision de la Fed de trois réductions de taux d’intérêt. En revanche, l’activité manufacturière de la zone euro a connu une contraction plus prononcée en mars, soulignant la baisse persistante de la demande.

Progression des actions européennes malgré des données négatives

Bien que les données manufacturières n’aient pas été encourageantes, les actions européennes ont connu une hausse, débutant ainsi le deuxième trimestre sur une note positive. L’indice paneuropéen STOXX 600 a atteint un sommet inédit, tandis que l’indice FTSE 100 de Londres enregistrait des gains. Le DAX allemand a toutefois connu une légère baisse. Selon Fiona Cincotta, analyste principale des marchés chez City Index, le sentiment positif du marché du premier trimestre semble se poursuivre.

En attente des données sur l’inflation dans la zone euro

Les investisseurs attendent désormais la publication des données sur l’inflation dans la zone euro afin de mieux comprendre les actions futures de la Banque centrale européenne. Les données sur les prix à la consommation en Allemagne sont attendues plus tard dans la journée, et un ensemble plus large de données sur l’inflation dans la zone euro est prévu pour mercredi.

Les données manufacturières américaines stimulent le dollar

La hausse des données manufacturières américaines de lundi a entraîné une augmentation des rendements des bons du Trésor américain. Ceci, à son tour, a propulsé le dollar à son plus haut niveau depuis près de cinq mois. Mardi, l’indice du dollar est resté stable, tandis que l’euro a connu une légère baisse. Les rendements des obligations d’État de la zone euro ont suivi cette tendance, le rendement à 10 ans de l’Allemagne ayant augmenté d’environ 6 points de base.

Stabilité du yen et hausse des prix du pétrole

Le yen japonais s’est maintenu face au dollar, malgré les craintes d’intervention des autorités japonaises. La baisse du yen se poursuit malgré la récente hausse des taux d’intérêt de la Banque du Japon, les responsables restant hésitants quant à un nouveau resserrement en raison de la situation précaire de la sortie du pays de la déflation.

Sur le marché des matières premières, les prix du pétrole ont augmenté en raison des signes d’une demande accrue de la part de la Chine et des États-Unis. Cependant, les craintes d’une escalade du conflit à Gaza entre Israël et le Hamas, soutenu par l’Iran, pourraient perturber l’approvisionnement en pétrole.

Les prix de l’or ont également augmenté, atteignant un sommet lundi. Cette hausse est probablement due à la volatilité de l’économie mondiale et aux tensions géopolitiques.

Le marché attend les données économiques et les mesures prises par les banques centrales

Le marché observe attentivement les données économiques et les actions des banques centrales pour discerner l’évolution future des actions, des devises et des matières premières. La robustesse de l’économie américaine et l’incertitude qui prévaut dans la zone euro sont des facteurs importants qui influencent le sentiment des investisseurs. Il reste à voir l’impact de ces facteurs au cours des prochains mois et les mesures que les banques centrales mettront en œuvre pour atténuer les difficultés.

Résumé

Les actions européennes ont atteint un sommet historique, tandis que le dollar est resté stable. Les données contrastées sur le secteur manufacturier aux États-Unis et dans la zone euro ont mis en évidence les divergences économiques. Les investisseurs attendent désormais avec impatience les données sur l’inflation pour avoir un aperçu de la prochaine décision de la BCE. L’amélioration des données sur le secteur manufacturier américain a entraîné une hausse des rendements des bons du Trésor américain et un renforcement du dollar. Les craintes d’une intervention des autorités japonaises ont maintenu le yen stable face au dollar. Les prix du pétrole ont augmenté, mais les tensions géopolitiques au Moyen-Orient pourraient perturber l’offre. L’or a également atteint un sommet historique en raison de l’incertitude économique mondiale. Le marché continuera de surveiller de près les données économiques et les actions des banques centrales pour anticiper les tendances futures.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.