EUR/USD : un rebond modéré dans un contexte d’incertitudes économiques

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
19 mars 2024

EUR/USD : un rebond modéré dans un contexte d’incertitudes économiques

La paire EUR/USD a enregistré un léger rebond par rapport à la moyenne mobile simple (SMA) à 20 jours après une chute significative vendredi dernier. Toutefois, la hausse des rendements des bons du Trésor américain limite l’appréciation de la paire. L’agenda économique de la zone euro pour la semaine est relativement calme, tandis qu’aux États-Unis, l’indice PCE de base de vendredi sera le rapport clé à surveiller.

Performance du marché : l’EUR/USD se redresse après une forte baisse

L’EUR/USD a affiché une légère hausse lundi, se redressant après la chute drastique de vendredi dernier. La paire a trouvé un support au-dessus de la moyenne mobile à 20 jours et a grimpé au-dessus de 1.0900 au cours d’une journée calme sur les marchés. Le dollar américain continue de subir une certaine pression baissière alors que les acteurs du marché ajustent leurs positions à la suite de la réunion de la Réserve fédérale de la semaine dernière. Les anticipations de baisses de taux par les responsables de la Fed ont exercé une pression supplémentaire sur le dollar américain. Cependant, les commentaires post-réunion ont laissé entendre que les baisses de taux ne sont pas pour tout de suite.

Rapports à venir : inflation et taux d’intérêt

Un rapport crucial est attendu ce vendredi aux États-Unis : l’indice des prix des dépenses de consommation personnelle (PCE) de base, qui est l’indicateur d’inflation privilégié de la Fed. Lundi, l’Allemagne a annoncé un résultat inférieur aux attentes pour l’enquête de conjoncture IFO. La zone euro publiera les chiffres définitifs de l’inflation pour le mois de novembre, qui ne devraient pas réserver de surprises, avec un indice annuel des prix à la consommation de 2,4 %. Le ralentissement de l’inflation et la détérioration des perspectives économiques dans la zone euro ont renforcé les attentes d’une baisse des taux d’intérêt par la Banque centrale européenne (BCE). Cela a freiné l’euro et l’a empêché de franchir fermement le seuil de 1.1030.

Analyse technique : L’EUR/USD se maintient au-dessus de la moyenne mobile à 20 jours

L’EUR/USD est resté au-dessus de la moyenne mobile à 20 jours et a légèrement rebondi. Les indicateurs techniques sur le graphique journalier sont mitigés, et tant que l’EUR/USD reste en dessous de 1.1030, les gains semblent incertains. L’euro aurait besoin d’une clôture journalière solide au-dessus de 1.1000 pour que de nouveaux gains se matérialisent. À l’inverse, une clôture en dessous de 1.0850 suggérerait une tendance baissière. Sur le graphique de 4 heures, le prix fluctue autour de la SMA 20. L’indice de force relative (RSI) et le momentum sont stables, ne fournissant aucun signal clair. Le MACD favorise les baisses. Un léger biais baissier subsiste tant que le prix reste en dessous de 1.0930. Un support immédiat est observé à 1.0885, suivi de 1.0850, puis d’une ligne de tendance haussière à 1.0840. Au-dessus de 1.0930, l’euro pourrait encore s’apprécier vers 1.0960.

Les responsables de la BCE repoussent les spéculations

Dans le même ordre d’idées, les responsables de la BCE ont réfuté les spéculations selon lesquelles la BCE serait contrainte de réduire les taux d’intérêt six fois l’année prochaine. Le président de la banque centrale française, François Villeroy, a déclaré que la prochaine mesure devrait être de baisser les taux d’intérêt, mais que la BCE devrait « profiter de la vue » pour l’instant. Madis Muller, de la BCE, a repris ce sentiment, déclarant que les marchés sont optimistes s’ils anticipent des baisses de taux au premier semestre 2024. Les dernières projections du FMI indiquent une nouvelle reprise de l’inflation à court terme, ce qui pourrait limiter les baisses de taux attendues.

Différentiels de rendement impactant l’EUR/USD

La position accommodante de la Réserve fédérale et la fermeté de la BCE ont soutenu l’euro cette semaine. La paire EUR/USD a tenté de tester le plus haut de fin novembre, mais a échoué de peu à la fin de la semaine. Les différentiels de rendement contribuent également à la hausse de la paire, les rendements des bons du Trésor ayant baissé plus rapidement que ceux de l’Allemagne. Le différentiel de rendement entre l’UE et les États-Unis a connu une hausse significative ces derniers jours, renforçant l’EUR/USD avant le repli de vendredi.

Perspectives d’avenir : calendrier économique de la zone euro et inflation aux États-Unis

En ce qui concerne l’avenir, l’agenda économique de la zone euro pour la semaine est assez léger, avec le chiffre final du PIB pour novembre comme principal indicateur à surveiller. Aux États-Unis, le rapport clé sera le Core PCE de vendredi. Les haussiers surveilleront la moyenne mobile à 200 jours, qui coïncide avec le niveau 1.0831, comme une zone de support solide. Si les prix trouvent un soutien dans cette région, les données économiques centrées sur les États-Unis vers la fin de la semaine pourraient donner un nouvel élan à l’EUR/USD si la tendance à la baisse de l’inflation américaine se poursuit. La résistance demeure à 1.1017 – le récent pic.

La paire EUR/USD a connu un léger rebond par rapport à la moyenne mobile à 20 jours, mais rencontre une résistance en dessous de 1.1030. Parmi les principaux facteurs à surveiller figurent les perspectives économiques et les données sur l’inflation de la zone euro, ainsi que l’évolution de la politique monétaire américaine. Si l’euro parvient à franchir le seuil de 1.1000, de nouveaux gains pourraient être à l’horizon, tandis qu’une clôture en dessous de 1.0850 suggérerait une tendance baissière. Les traders doivent observer attentivement les indicateurs techniques et les niveaux de support pour prendre des décisions de trading éclairées.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.