Hausse significative de l’USD/JPY dans un contexte de baisse des salaires japonais

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
11 avril 2024

Hausse significative de l’USD/JPY dans un contexte de baisse des salaires japonais

La paire USD/JPY a connu une hausse notable dans les échanges de mercredi, atteignant 145.80 et s’approchant du niveau de résistance clé de 146.00. Ce mouvement haussier peut être attribué à la forte dépréciation du yen japonais (JPY) sur l’ensemble du marché, déclenchée par des chiffres décevants sur les salaires japonais publiés plus tôt dans la journée.

Un examen plus approfondi de la baisse des salaires réels au Japon

La baisse des salaires réels au Japon est préoccupante. Malgré une hausse de 0,2 % des salaires nominaux, les revenus réels ont connu une baisse de 3 % pour l’année se terminant en novembre. Cette baisse du pouvoir d’achat est en grande partie due à l’inflation persistante, qui érode les revenus des consommateurs. En conséquence, la Banque du Japon (BoJ) est de moins en moins susceptible de commencer à relever les taux d’intérêt, ce qui affaiblit encore le yen.

La politique monétaire de la Banque du Japon face aux craintes d’inflation

La BoJ a maintenu une politique monétaire très accommodante avec des taux légèrement négatifs à -0,1% ou près de -0,1%. Cette position prudente est motivée par les craintes que l’inflation ne passe sous le seuil de 2 % en 2025. Bien que l’inflation annuelle japonaise se soit établie à 2,8 % en novembre, en baisse par rapport à son pic de 4,3 % en janvier de l’année précédente, la BoJ reste prudente quant à l’impact potentiel de la baisse des salaires réels sur l’inflation.

Les chiffres de l’inflation mesurée par l’IPC aux États-Unis pourraient changer la donne

À l’avenir, l’USD/JPY pourrait prendre de l’ampleur lorsque les États-Unis publieront leurs derniers chiffres sur l’inflation de l’indice des prix à la consommation (IPC) pour décembre. L’inflation mesurée par l’IPC global aux États-Unis devrait augmenter légèrement d’un mois sur l’autre, passant de 0,1 % à 0,2 %. L’inflation annualisée pour l’année se terminant en décembre devrait passer de 3,1 % à 3,2 %. Ces chiffres seront surveillés de près par les investisseurs, car ils pourraient influencer la décision de la Réserve fédérale d’entamer le prochain cycle de baisse des taux.

Inflation sous-jacente de l’IPC américain : stable mais vigilante

En revanche, l’inflation mesurée par l’IPC de base aux États-Unis, qui exclut les prix volatils de l’alimentation et de l’énergie, devrait rester stable d’un mois à l’autre en décembre, à 0,3 %. Toutefois, l’IPC de base d’une année à l’autre devrait diminuer légèrement, passant de 4,0 % à 3,8 %. Toute augmentation inattendue de l’inflation mesurée par l’IPC américain pourrait entraîner une diminution de l’appétit pour le risque et potentiellement faire grimper la valeur du dollar américain par rapport aux principales devises.

La tendance haussière de l’USD/JPY suite à la baisse du yen

La récente baisse du yen mercredi a propulsé la paire USD/JPY, la positionnant pour un nouveau test potentiel du pic de la semaine dernière au niveau de 146.00. La dynamique à court terme suggère une tendance haussière, la moyenne mobile simple (SMA) à 200 heures s’élevant vers 143,50, s’alignant sur le point bas de mercredi. Malgré la consolidation actuelle entre les SMA à 50 et 200 jours, l’action des prix signale une tendance haussière suite au récent rebond de l’USD/JPY à partir de la SMA à 200 jours autour de 143.00.

Perspectives d’avenir : facteurs influençant l’USD/JPY

L’affaiblissement du yen japonais par rapport au dollar américain est dû à la baisse des salaires réels au Japon, ce qui réduit la probabilité d’une hausse des taux d’intérêt par la Banque du Japon. Les prochains chiffres de l’inflation mesurée par l’IPC américain joueront un rôle crucial dans la détermination de l’orientation future de la paire USD/JPY. Les investisseurs surveilleront de près ces chiffres, car ils pourraient influencer les décisions de politique monétaire de la Réserve fédérale.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.