La Banque centrale chinoise adopte des mesures pour protéger le yuan

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
12 mai 2024

La Banque centrale chinoise adopte des mesures pour protéger le yuan

La Banque populaire de Chine (BPC) met en œuvre des mesures pour se prémunir contre la dévaluation du taux de change du yuan, comme l’a annoncé le gouverneur de la BPC, Pan Gongsheng. Notamment, le yuan chinois a connu une dépréciation de plus de 5 % par rapport au dollar américain cette année, ce qui en fait l’une des devises asiatiques les moins performantes. Cette dépréciation est due à l’élargissement des écarts de rendement avec d’autres économies majeures et à une reprise économique intérieure inégale.

M. Pan a souligné la nécessité de freiner la création d’anticipations unilatérales et auto-renforcées du marché sur le yuan chinois. Il a également insisté sur la stabilité de la valeur du yuan par rapport à un panier de devises, avec une légère appréciation par rapport aux devises autres que le dollar.

La capacité de la Chine à stabiliser le marché des changes

Malgré les récentes pertes par rapport au dollar, M. Pan a réitéré la capacité de la Chine à maintenir des opérations prudentes sur le marché des changes et à garantir que le yuan reste stable, raisonnable et équilibré. L’indice CFETS du panier de yuans pondéré par les échanges commerciaux, qui mesure sa valeur par rapport à un panier de devises, a connu une baisse de 0,18 % depuis le début de l’année.

La stabilité des fondamentaux économiques de la Chine

Ces efforts pour stabiliser le taux de change du yuan interviennent alors que les fondamentaux économiques du pays demeurent solides, comme l’a déclaré le vice-gouverneur de la Banque populaire de Chine, Zhang Qingsong. S’exprimant lors du Sommet mondial des dirigeants financiers sur l’investissement à Hong Kong, M. Zhang a exprimé sa confiance dans la stabilité à long terme et les perspectives prometteuses de l’économie chinoise.

Correction du marché immobilier

M. Zhang a souligné la nécessité d’une correction du marché immobilier, qui a connu une croissance rapide au cours des deux dernières décennies. Il considère que cette correction est un processus naturel de sélection et d’ajustement du marché. M. Zhang a également mentionné que le modèle de développement précédent, fortement dépendant des investissements dans les infrastructures et du secteur immobilier, n’était plus viable.

Initiatives visant à promouvoir un développement plus sain du marché immobilier

Pour favoriser un développement plus sain du marché immobilier, les autorités chinoises ont mis en place trois initiatives majeures : la construction d’infrastructures dans les métropoles, l’accélération des rénovations dans les grandes villes et la construction de logements locatifs. M. Zhang estime que ces initiatives, combinées au potentiel d’urbanisation et à la forte demande de logements plus grands, contribueront à la croissance future du secteur.

Dette des collectivités locales chinoises

M. Zhang a également abordé la question de la dette des gouvernements locaux en Chine, affirmant que la majorité des dettes avaient été émises par des provinces disposant d’une solide capacité de remboursement de la dette. Il a souligné l’importance de la reddition de comptes et d’une approche basée sur le marché et le droit pour résoudre la question de la dette. Il a assuré que le gouvernement avait mis en place des plans pour gérer efficacement le problème.

Cotation des entreprises chinoises à Hong Kong

Dans le même esprit, le vice-président de la Commission chinoise de réglementation des valeurs mobilières, Wang Jianjun, a annoncé que le régulateur simplifierait le processus de cotation des entreprises chinoises à Hong Kong. M. Wang a souligné l’importance de Hong Kong en tant que pierre angulaire des actions chinoises, avec 1 400 sociétés cotées représentant 80 % du volume des transactions à la Bourse de Hong Kong. Le vice-Premier ministre He Lifeng a également exprimé le soutien du gouvernement central à Hong Kong pour maintenir son caractère international et pour son expansion sur les marchés de l’ASEAN et du Moyen-Orient.

En conclusion, la BPC s’efforce activement de se prémunir contre les risques associés à la dépréciation du taux de change du yuan. Des efforts sont en cours pour promouvoir un développement plus sain du marché immobilier et gérer efficacement la dette des collectivités locales. En outre, les régulateurs chinois visent à faciliter la cotation des entreprises chinoises à Hong Kong. Ces développements témoignent de l’engagement de la Chine en faveur de la stabilité et d’une croissance économique durable.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.