La dégradation des performances d’Ethereum : une analyse minutieuse

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
23 avril 2024

La dégradation des performances d’Ethereum : une analyse minutieuse

La performance récente du jeton natif d’Ethereum, Ether (ETH), a suscité des inquiétudes parmi les investisseurs et les analystes. L’ETH s’échange actuellement à son niveau le plus bas depuis 15 mois par rapport au Bitcoin (BTC), ce qui représente son niveau le plus bas depuis que Ethereum est passé à la preuve d’enjeu (PoS). Cette tendance à la baisse a conduit beaucoup à se demander si l’ETH continuera à se déprécier pour le reste de 2023.

Paire ETH/BTC : un indicateur clé de la faiblesse d’Ethereum

Un indicateur significatif de la faiblesse de l’ETH par rapport au BTC est la paire ETH/BTC, qui a récemment chuté à 0,056 BTC. Cette chute en dessous de sa moyenne mobile exponentielle (EMA) sur 200 semaines a soulevé de nouveaux risques baissiers pour l’ETH en 2023. Historiquement, l’EMA de 200 semaines a servi de zone de soutien fiable pour les taureaux ETH/BTC. Cependant, après la rupture de ce support, la prochaine cible baissière semble se situer autour de sa ligne Fibonacci de 0,5 près de 0,051 BTC.

Flux de capitaux institutionnels : une preuve de la faiblesse persistante d’Ethereum

Les données sur les flux de capitaux institutionnels reflètent aussi la faiblesse persistante d’Ethereum par rapport à Bitcoin. Les fonds d’investissement spécifiques à Bitcoin ont attiré 246 millions de dollars depuis le début de l’année, tandis que les fonds Ethereum ont subi des sorties d’une valeur de 104 millions de dollars au cours de la même période. Cet écart est probablement dû à l’excitation grandissante autour d’une potentielle approbation d’un produit négocié en bourse (ETF) Bitcoin aux États-Unis et à la prochaine réduction de moitié de Bitcoin en 2024, qui devrait agir comme un vent favorable pour le marché des altcoins.

Les défis du réseau Ethereum

En plus de la performance des prix, Ethereum est confronté à des défis internes. Selon la société d’analyse de données cryptographiques IntoTheBlock, Ethereum entre dans une nouvelle période dominée par les faibles revenus du réseau générés par les frais. Les revenus provenant des frais de réseau ont chuté à leur niveau le plus bas depuis avril 2020, ce qui représente une baisse de 90% par rapport à leur pic de mai. Cette diminution des frais est un développement positif pour les utilisateurs d’Ethereum, car les coûts de transaction ont diminué. Cependant, cela a également un impact sur le récit de l’offre déflationniste de l’ETH, car moins de jetons sont brûlés par rapport à la nouvelle émission.

Facteurs contribuant au déclin d’Ethereum

La diminution des frais et la baisse globale de la demande d’Ethereum peuvent être attribuées à divers facteurs. La prolifération des solutions de couche 2, qui visent à aider Ethereum à évoluer et à réduire les frais, a contribué à la baisse des coûts de transaction. De plus, la réduction de l’activité dans le commerce des jetons non fongibles (NFT) et la finance décentralisée (DeFi) a également influencé la baisse des frais de réseau et de la demande globale d’ETH.

Préoccupations réglementaires influant sur le sentiment des investisseurs

En outre, les préoccupations réglementaires ont également eu un impact sur le sentiment des investisseurs envers Ethereum. Les commentaires du fondateur de Cardano, Charles Hoskinson, concernant la classification de l’Ether comme un actif non lié aux valeurs mobilières par la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis ont soulevé des questions sur le processus décisionnel du régulateur. En outre, l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), une division de la Banque centrale française, a souligné les risques de la finance décentralisée (DeFi) et a suggéré la nécessité de règles spécifiques pour protéger les utilisateurs.

Perspectives incertaines pour Ethereum

Compte tenu de ces facteurs, l’avenir d’Ethereum dans les mois à venir semble incertain. La demande réduite pour les positions longues à effet de levier, la baisse des rendements de staking, les incertitudes réglementaires et un manque d’intérêt plus large pour les cryptomonnaies contribuent tous à la probabilité que l’ETH tombe en dessous de 1 500 $. Cependant, il est important de souligner que le marché de la crypto-monnaie est extrêmement volatil et sujet à des changements rapides, de sorte que les investisseurs doivent réaliser leurs propres recherches et faire preuve de prudence lorsqu’ils prennent des décisions d’investissement.

Conclusion

Les performances récentes d’Ethereum et les défis auxquels il est confronté suggèrent un affaiblissement des perspectives de l’altcoin pour le reste de 2023. Le prix de l’ETH a atteint son niveau le plus bas en 15 mois par rapport au BTC, et les revenus provenant des frais de réseau ont considérablement diminué. En outre, les préoccupations réglementaires et le manque d’intérêt pour les cryptomonnaies ont davantage refroidi le sentiment des investisseurs. Bien que l’avenir d’Ethereum demeure incertain, il est crucial pour les investisseurs de rester informés et de prendre en compte les risques potentiels avant de prendre toute décision d’investissement.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.