Déclaration publicitaire

La FTC intervient contre TurboTax

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
24 janvier 2024

La FTC intervient contre TurboTax

La Federal Trade Commission (FTC) a émis une ordonnance de cessation et d’abstention à l’encontre d’Intuit, le fabricant de TurboTax, pour pratiques publicitaires trompeuses liées à son logiciel de déclaration de revenus prétendument « gratuit ». Cette ordonnance est le résultat d’une enquête de quatre ans déclenchée par les reportages de ProPublica sur la manière dont Intuit et d’autres sociétés de préparation de déclarations de revenus trompaient les clients afin qu’ils paient pour des services qui auraient dû être gratuits.

Précisions sur les pratiques publicitaires trompeuses d’Intuit

La campagne publicitaire trompeuse d’Intuit s’est avérée répandue et durable, poussant la FTC à déterminer qu’une ordonnance de cessation et d’abstention était nécessaire. L’entreprise a généré 1 milliard de dollars de revenus en induisant en erreur des clients qui étaient admissibles à la déclaration de revenus gratuite, les poussant ainsi à payer pour des services. Selon la FTC, la campagne publicitaire trompeuse d’Intuit était « suffisamment large, durable et délibérée » pour justifier une action réglementaire.

Tactiques déloyales d’Intuit

Les tactiques publicitaires de l’entreprise comportaient des affirmations selon lesquelles ses produits de préparation de déclarations de revenus étaient « GARANTIS GRATUITS », bien que la majorité des clients ne soient pas éligibles à l’offre gratuite. Les clients découvraient qu’ils n’avaient pas droit au service gratuit qu’après avoir entré leurs informations fiscales, ce qui les obligeait à débourser plus de 100 $ pour remplir leurs déclarations de revenus. L’ordonnance de la FTC exige qu’Intuit mentionne clairement dans ses annonces que la majorité des déposants ne seront pas éligibles au service gratuit et qu’elle fournisse tous les détails sur les personnes qui le sont.

Les plans de défense et d’appel d’Intuit

Intuit a argumenté que l’ordonnance de la FTC portait atteinte à son droit à la liberté d’expression garantie par le premier amendement et que la divulgation des conditions d’éligibilité au service gratuit submergerait les consommateurs d’informations. L’entreprise a également protesté, affirmant qu’il était injuste d’interdire à TurboTax de promouvoir la préparation « gratuite » des déclarations de revenus alors que ses concurrents continuaient de le faire. Cependant, la FTC a rejeté ces arguments, déclarant que les pratiques illégales d’autres sociétés ne justifiaient pas la publicité trompeuse d’Intuit.

Même si Intuit a apporté quelques modifications à sa publicité en anticipation de l’ordonnance de la FTC, l’entreprise prévoit de faire appel de cette décision devant la cour fédérale. Intuit maintient qu’elle a toujours été claire et transparente avec ses clients et qu’elle ne s’attend pas à ce que l’ordonnance ait un impact significatif sur ses activités.

Vue d’ensemble de l’industrie de la préparation des déclarations de revenus

L’action de la FTC contre Intuit met en lumière le conflit en cours entre les sociétés de préparation de déclarations de revenus et les régulateurs au sujet des pratiques publicitaires trompeuses. Elle souligne également la nécessité d’une réglementation et d’une application plus rigoureuses pour protéger les consommateurs contre les allégations trompeuses. Dans le futur, il sera intéressant de suivre l’évolution de cette affaire et de voir si elle entraînera des changements plus importants dans l’industrie de la préparation des déclarations de revenus.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.