La montée des préoccupations incite à la proposition de régulation de la cryptographie

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
20 mars 2024

Titre : La sénatrice américaine Elizabeth Warren gagne du terrain avec son projet de loi sur la régulation de la cryptographie malgré la résistance de l’industrie

La montée des préoccupations incite à la proposition de régulation de la cryptographie

L’essor croissant du marché de la cryptomonnaie, associé aux craintes de blanchiment d’argent et d’évasion de sanctions, a incité la sénatrice américaine Elizabeth Warren à proposer la loi sur le blanchiment d’argent des actifs numériques. Bien que soutenue par des législateurs influents, la route du projet de loi vers son approbation reste remplie d’incertitudes, principalement en raison d’un Congrès polarisé et des efforts de lobbying de l’industrie de la cryptographie. Cet article explore les derniers développements dans la lutte pour la régulation de la cryptographie, mettant en lumière à la fois le soutien et la résistance auxquels la législation proposée par Warren est confrontée.

Vers une régulation plus stricte

La sénatrice américaine Elizabeth Warren, célèbre pour son approche progressiste des questions financières, a obtenu le soutien de législateurs clés dans sa tentative de lutter contre le blanchiment d’argent et les abus de sanctions dans le domaine de la cryptographie. La loi sur la lutte contre le blanchiment d’argent des actifs numériques, que Warren a dévoilée en juillet, vise à imposer des conditions préalables en matière de lutte contre le blanchiment d’argent aux fournisseurs d’actifs numériques, aux mineurs, aux validateurs et aux autres participants au réseau.

D’éminents démocrates, dont le sénateur Dick Durbin, président du Comité judiciaire, et le sénateur Gary Peters, qui préside le Comité de la sécurité intérieure, font partie des alliés de Warren. Les banquiers de Wall Street et des organisations de l’industrie comme le Bank Policy Institute ont également exprimé leur soutien au projet de loi. Cependant, celui-ci fait face à une forte opposition de la part des lobbyistes de la cryptographie qui affirment qu’il étoufferait l’innovation et compromettrait la sécurité du marché.

Naviguer sur la voie incertaine vers l’approbation

Malgré le soutien de législateurs influents et d’entités financières, la loi sur la lutte contre le blanchiment d’argent des actifs numériques se trouve sur un chemin semé d’embûches vers l’approbation. Avec un Congrès divisé à l’approche d’une année électorale controversée, l’avenir du projet de loi reste incertain. De plus, les activités de lobbying de l’industrie de la cryptographie représentent un obstacle considérable, car elles soutiennent que la législation entraverait l’innovation en matière d’actifs numériques aux États-Unis.

Alors que la Chambre des représentants a fait des avancées sur deux projets de loi relatifs à la cryptographie, aucun d’entre eux n’équivaut en ampleur et en portée à la législation de Warren. Par conséquent, l’avenir du projet de loi est en suspens, avec des amendements ou des compromis potentiels pour répondre aux préoccupations des acteurs de l’industrie.

Se tourner vers la Loi sur l’autorisation de la défense nationale pour répondre aux préoccupations

Même si le projet de loi de Warren peut rencontrer des obstacles, certaines de ses préoccupations en matière de blanchiment d’argent pourraient trouver une solution potentielle dans une autre loi. Un amendement à la loi d’autorisation de la défense nationale (NDAA) de 2024 vise à lutter contre l’utilisation illégale de l’argent numérique en instaurant des contrôles de conformité en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, ainsi que d’autres mesures juridiques. Bien que cet amendement puisse ne pas répondre pleinement aux objectifs de Warren, il marque une reconnaissance de la nécessité d’une régulation accrue dans le secteur de la cryptographie.

Trouver un équilibre entre innovation et régulation

La campagne de la sénatrice Elizabeth Warren pour une régulation plus stricte de l’industrie de la cryptographie a reçu le soutien de législateurs clés et d’acteurs de l’industrie. Cependant, en raison d’un Congrès divisé et des efforts de lobbying de l’industrie de la cryptographie, le chemin du projet de loi vers l’approbation reste incertain. Alors que d’autres voies législatives répondent aux préoccupations concernant le blanchiment d’argent et l’évasion de sanctions dans le monde de la cryptographie, l’avenir de la loi proposée par Warren demeure indéterminé. L’évolution constante de l’industrie de la cryptographie souligne le besoin impératif d’un équilibre entre l’innovation et la régulation pour assurer son succès à long terme.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.