La paire EUR/USD résiste à la pression générale du marché

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
24 mars 2024

La paire EUR/USD résiste à la pression générale du marché

La semaine dernière, la paire EUR/USD a connu une baisse significative alors que le dollar américain se renforçait sur tous les fronts. Malgré des données économiques allemandes meilleures que prévu, l’euro n’a pas réussi à prendre de l’élan et a finalement cédé face à la pression générale du marché sur le dollar.

Les investisseurs ont ignoré les indicateurs positifs du sentiment allemand, qui ont montré une amélioration de la confiance des consommateurs, des investisseurs et des entreprises. Les données économiques européennes, allant de moyennes à faibles, ont continué de freiner la confiance haussière dans l’euro.

Discours de Jerome Powell : aucune nouvelle information

Le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, a prononcé un discours lors d’un événement “Fed Listens” à Washington, DC. Cependant, il a évité de discuter de questions de politique monétaire, laissant les investisseurs impatients de baisses de taux avec peu de nouvelles informations à assimiler en vue du week-end.

Prochaines publications de données clés aux États-Unis

Dans le futur, l’attention du marché se portera sur les données clés qui seront publiées aux États-Unis la semaine prochaine. Les chiffres du produit intérieur brut (PIB) américain de jeudi et de l’indice des prix des dépenses de consommation personnelle (PCE) de vendredi seront au centre de l’attention du marché. Les investisseurs qui espèrent des baisses de taux de la Fed surveilleront de près les données sur la croissance américaine, car un ralentissement continu de la croissance pourrait soutenir les attentes de baisses de taux.

Comprendre la paire EUR/USD

L’euro, qui est la monnaie des 20 pays de l’Union européenne de la zone euro, est la deuxième monnaie la plus échangée au monde, représentant 31 % de toutes les transactions de change. La paire EUR/USD est la paire de devises la plus échangée au monde, représentant environ 30 % de toutes les transactions. La Banque centrale européenne (BCE), basée à Francfort en Allemagne, est responsable de la fixation des taux d’intérêt et de la gestion de la politique monétaire de la zone euro.

Le mandat et les outils de la BCE

Le mandat principal de la BCE est de maintenir la stabilité des prix, ce qui implique de contrôler l’inflation ou de stimuler la croissance. Pour atteindre ces objectifs, la banque utilise les ajustements de taux d’intérêt comme principal outil. Des taux d’intérêt relativement élevés ou des anticipations de taux plus élevés ont tendance à profiter à l’euro, tandis que des taux plus bas ont l’effet inverse.

Indicateurs clés ayant un impact sur l’euro

Les données sur l’inflation dans la zone euro, mesurées par l’indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH), sont un indicateur important pour l’euro. Si l’inflation dépasse l’objectif de 2 % de la BCE, cela pourrait inciter la banque centrale à augmenter les taux d’intérêt pour la contrôler. Des données économiques positives, telles que le PIB, les indices PMI de l’industrie manufacturière et des services, l’emploi et la confiance des consommateurs, peuvent également influencer l’orientation de l’euro.

Annonces économiques de la semaine à venir

La semaine à venir sera écourtée en raison des vacances de Pâques, mais les États-Unis publieront plusieurs chiffres pertinents, notamment les commandes de biens durables de février et l’estimation finale du PIB du quatrième trimestre. Les chiffres de l’inflation PCE aux États-Unis, qui seront publiés vendredi, auront probablement un impact sur les probabilités d’une baisse des taux en juin.

Analyse technique : la paire EUR/USD

En termes d’analyse technique, la paire EUR/USD a atteint de nouveaux plus bas et des creux de séance pour la semaine, testant le plus haut d’une zone de fluctuation près de 1.0847 et le niveau de retracement de Fibonacci de 61,8% du mouvement haussier du plus bas de février au plus haut de mars à 1.08036. Un mouvement en dessous de cette zone pourrait ouvrir la voie à de nouvelles baisses. Cependant, si les acheteurs peuvent maintenir la paire à ce niveau, un retour au-dessus du niveau de retracement de 50 % à 1.08374 pourrait redonner de l’élan aux acheteurs, avec la moyenne mobile sur 100 jours comme prochain objectif clé.

Remarques finales

La paire EUR/USD a subi des pressions à la baisse la semaine dernière, sous l’effet d’un dollar américain plus fort et de données économiques faibles en Europe. La semaine à venir apportera des publications de données clés en provenance des États-Unis qui pourraient avoir un impact sur la direction de la paire. Les traders surveilleront de près les chiffres du PIB américain et les données sur l’inflation PCE pour obtenir des indices sur d’éventuelles baisses de taux de la Fed. L’analyse technique suggère que la paire pourrait continuer à subir une pression à la baisse, mais des niveaux de soutien pourraient offrir aux acheteurs des opportunités d’entrée sur le marché.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.