La récente flambée des prix du pétrole : quels en sont les moteurs ?

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
27 avril 2024 Temp de lecture : 3 min

La récente flambée des prix du pétrole : quels en sont les moteurs ?

Les prix du pétrole ont récemment connu une hausse significative, alimentée par plusieurs facteurs tels que la robuste croissance économique aux États-Unis, les mesures de relance en Chine et la diminution des stocks de brut en raison des tempêtes hivernales. Le contrat West Texas Intermediate (WTI) pour mars a progressé de 2,27 $, soit 3,02 %, s’établissant à 77,36 $ le baril. Parallèlement, le contrat Brent pour mars a gagné 2,39 $, soit 2,99 %, clôturant à 82,43 $ le baril. Cela présage un début d’année prometteur pour les prix du pétrole, après une baisse de plus de 10 % en 2023.

La hausse de la demande alimente l’augmentation des prix du pétrole

L’un des facteurs majeurs de la récente flambée des prix du pétrole est la prévision d’une augmentation de la demande. L’économie américaine a progressé de 3,3 % au quatrième trimestre de 2023, surpassant les attentes d’une croissance de 2 %. De plus, la Chine a annoncé des mesures de relance pour stimuler son économie chancelante, notamment en réduisant la quantité de liquidités que ses banques doivent maintenir en réserve. Cette mesure devrait libérer 139,8 milliards de dollars de capitaux à long terme, ce qui pourrait entraîner une augmentation de la demande de pétrole dans la deuxième plus grande économie du monde.

La contraction de l’offre de pétrole contribue à la hausse des prix

La contraction de l’offre de pétrole a également joué un rôle dans cette hausse. Les stocks de brut aux États-Unis ont diminué de 9,2 millions de barils au cours de la semaine se terminant le 19 janvier, comme l’a rapporté l’Agence d’information sur l’énergie. Cette baisse est due à une réduction de la production aux États-Unis, provoquée par une tempête hivernale survenue plus tôt dans le mois. La production a baissé de 1 million de barils par jour pour s’établir à 12,3 millions de barils par jour, le Dakota du Nord étant particulièrement touché par les conditions météorologiques extrêmes.

Défis et risques à l’horizon

Malgré les perspectives optimistes pour les prix du pétrole, il subsiste des risques et des défis potentiels à prendre en compte. Les tensions continuent de monter au Moyen-Orient, suite à l’attaque d’un porte-conteneurs américain par des militants houthis dans le golfe d’Aden. Les États-Unis ont riposté par des frappes aériennes contre les Houthis au Yémen et les militants alliés à l’Iran en Irak. Les traders et les analystes surveillent attentivement la situation au Moyen-Orient pour détecter toute perturbation potentielle de l’approvisionnement en brut.

En conclusion, les prix du pétrole ont récemment rebondi, principalement en raison de l’anticipation d’une augmentation de la demande, stimulée par la forte croissance économique aux États-Unis et les mesures de relance en Chine. La baisse des stocks de brut, due aux tempêtes hivernales, a également contribué à resserrer l’offre. Toutefois, des risques et des défis demeurent, en particulier au Moyen-Orient. Malgré cela, le marché pétrolier a démarré l’année 2024 sur une note prometteuse, avec un potentiel de gains supplémentaires à l’avenir.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.