Déclaration publicitaire

La SEC rejette la demande de Coinbase visant à établir des règles cryptographiques personnalisées

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
16 décembre 2023

La SEC rejette la demande de Coinbase visant à établir des règles cryptographiques personnalisées

Dans un développement récent, la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis a rejeté une pétition de Coinbase, une importante bourse de crypto-monnaies, qui visait à établir un système de règles adaptées aux actifs numériques. Le président de la SEC, Gary Gensler, a déclaré que le régime des valeurs mobilières existant est suffisant pour réguler les titres de cryptoactifs et que l’agence travaille activement à proposer des règles destinées à réglementer directement les entreprises de crypto-actifs. De plus, M. Gensler a souligné l’importance de maintenir le pouvoir discrétionnaire de la commission dans l’établissement de ses propres priorités en matière de réglementation.

La tentative de Coinbase et la riposte de la SEC

Coinbase avait déposé la pétition en 2022, demandant un cadre réglementaire spécifique pour l’industrie des crypto-monnaies. Cependant, la société elle-même a ensuite été poursuivie par la SEC pour avoir opéré en tant que bourse de valeurs mobilières non enregistrée. Le directeur juridique de Coinbase, Paul Grewal, a exprimé sa déception face à la décision de la SEC et a annoncé l’intention de la société de contester le rejet devant les tribunaux. Grewal a soutenu que davantage de dialogue et de collaboration sont nécessaires pour créer des lois et des règles qui profitent aux consommateurs et favorisent l’innovation aux États-Unis.

SEC vs. Coinbase : la bataille pour la clarté réglementaire

Bien que la SEC estime que les lois et réglementations existantes sur les valeurs mobilières s’appliquent aux titres de crypto-actifs, Coinbase et ses partisans arguent que le cadre juridique actuel n’est pas clair et qu’il est nécessaire de travailler davantage pour clarifier la réglementation. Le rejet de la pétition de Coinbase met en évidence la lutte en cours pour établir un cadre réglementaire complet et spécifique à l’industrie des crypto-monnaies aux États-Unis.

La divergence réglementaire et l’appel à l’intervention du Congrès

Le refus de la SEC intervient à un moment où le Conseil de surveillance de la stabilité financière, dont le président de la SEC est membre, a déclaré dans son rapport annuel que le Congrès doit intervenir en matière de réglementation de l’industrie de la cryptographie. Cette divergence d’opinion reflète les défis et les complexités auxquels sont confrontés les régulateurs pour répondre à la croissance rapide des actifs numériques et à leur impact sur les systèmes financiers traditionnels.

Ce que l’avenir réserve à la réglementation des crypto-monnaies

Le rejet de la pétition de Coinbase par la SEC souligne la nécessité d’un dialogue et d’une collaboration continus entre les régulateurs, les acteurs de l’industrie et les législateurs. Alors que la SEC maintient que le régime des valeurs mobilières existant est suffisant, Coinbase et ses partisans plaident pour des règles adaptées qui peuvent apporter une clarté réglementaire et favoriser l’innovation dans l’industrie des crypto-monnaies. Le résultat de la contestation judiciaire de Coinbase et les futurs efforts législatifs façonneront le paysage réglementaire des crypto-monnaies aux États-Unis.

Le rejet de la demande de Coinbase par la SEC met en lumière le débat en cours autour de la réglementation des actifs numériques aux États-Unis. Il souligne la nécessité d’un dialogue et d’une collaboration continus pour établir un cadre réglementaire complet qui équilibre la protection des consommateurs et l’innovation. L’issue de la contestation judiciaire de Coinbase et les futurs efforts législatifs auront des implications importantes pour l’industrie de la cryptographie et ses participants.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.