Le dollar américain en hausse sous l'effet de signaux économiques positifs

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
15 mars 2024

Le dollar américain en hausse sous l’effet de signaux économiques positifs

Le dollar américain s’est envolé jeudi, mettant fin à une période de performance médiocre. Cette hausse a été stimulée par l’augmentation des rendements des bons du Trésor américain, suite à des chiffres de l’indice des prix à la production (IPP) en février plus élevés que prévu. Les chiffres du marché du travail ont également contribué à la solide performance du dollar, indiquant un nombre historiquement bas d’Américains demandant des allocations de chômage. Ces signaux économiques prometteurs ont renforcé la confiance dans l’avenir économique du pays.

Indications de la Réserve fédérale concernant les changements de politique

La Réserve fédérale a laissé entendre qu’elle pourrait lever les restrictions politiques cette année. Toutefois, le ralentissement des progrès en matière de désinflation, combiné à la résilience de l’économie, pourrait limiter l’ampleur des baisses de taux à venir et potentiellement retarder le début du cycle d’assouplissement. Les perspectives de politique monétaire de la Fed seront révélées la semaine prochaine lors de sa réunion de mars, au cours de laquelle elle publiera des projections macroéconomiques actualisées, y compris le graphique à points. Les traders devraient se préparer à la possibilité que la banque centrale annonce moins de baisses de taux pour 2024 que prévu il y a trois mois, ce qui pourrait maintenir les rendements obligataires à la hausse et renforcer la résurgence du dollar.

Performance de paires de devises spécifiques

En ce qui concerne les paires de devises spécifiques, l’EUR/USD a fortement baissé jeudi, mais a réussi à rester au-dessus du support de confluence autour de 1.0875. Les haussiers doivent protéger ce plancher technique pour éviter un repli vers 1.0850 et 1.0790. En revanche, si les acheteurs déclenchent une hausse, la résistance se trouve à 1.0980 et 1.1020. Au-delà de ces niveaux, les projecteurs seront braqués sur 1.1075, un seuil crucial déterminé par une ligne de tendance baissière à moyen terme.

L’USD/JPY a continué sa remontée jeudi, se rapprochant de la reprise de sa moyenne mobile simple à 50 jours à 148.40. Un dépassement de ce niveau pourrait entraîner un mouvement vers 148.90 et 149.70. Cependant, si la pression vendeuse se manifeste et pousse le taux de change à la baisse, le support est situé à 147.50, avec une attention supplémentaire sur la moyenne mobile simple à 200 jours proche de 146.40.

Dans le même temps, la paire GBP/USD a continué sa baisse jeudi, s’approchant d’une zone de support cruciale autour de 1.2700. Si cette zone se rompt, un repli vers le support de la ligne de tendance à 1.2665 est probable. Une nouvelle dynamique baissière déplacerait l’attention vers le niveau des 1.2600. Toutefois, si le sentiment s’améliore et que la livre sterling rebondit, la résistance initiale se situe à 1.2830, suivie de 1.2895. Le franchissement de cette barrière pourrait déclencher un rallye vers le seuil psychologique des 1.3000.

Anticipation des réunions des banques centrales

Détournant l’attention des mouvements immédiats du marché, l’attention se tourne vers les réunions très attendues des banques centrales la semaine prochaine. La Réserve fédérale américaine et la Banque du Japon seront à l’affût de tout signe de baisse des taux. Le récent accord conclu par le Japon entre les plus grandes entreprises du pays et les syndicats pour augmenter les salaires au plus haut niveau en 33 ans suggère que la Banque du Japon pourrait être prête à abandonner les taux d’intérêt négatifs. La Banque centrale européenne et la Banque d’Angleterre se réuniront également la semaine prochaine, ce qui renforcera l’anticipation et l’impact potentiel sur les marchés des changes.

En résumé, la récente flambée du dollar américain a été stimulée par des données économiques positives et la possibilité d’une réduction des baisses de taux par rapport aux projections antérieures. La performance des paires de devises comme l’EUR/USD, l’USD/JPY et la GBP/USD continuera d’être influencée par les indicateurs économiques et les décisions des banques centrales. Les traders doivent rester vigilants et ajuster leurs stratégies en fonction de l’évolution de la dynamique du marché.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.