Le dollar américain rebondit dans un contexte de prudence face aux baisses de taux

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
10 juillet 2024 Temp de lecture : 2 min

Le dollar américain s’est redressé après avoir atteint son plus bas niveau en trois semaines, à la suite des réserves exprimées par le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, concernant le calendrier des réductions des taux d’intérêt aux États-Unis. Powell a affirmé qu’une baisse des taux ne serait pas appropriée tant que la Fed n’aurait pas « une plus grande confiance » dans le fait que l’inflation est sur la bonne voie pour atteindre son objectif de 2%. Il a également relevé le ralentissement du marché de l’emploi, suggérant que la Fed ne se concentrera pas uniquement sur l’inflation. Cette approche prudente a favorisé un rebond du dollar, maintenant l’indice du dollar stable à 105,14.

Les traders prévoient une baisse des taux en septembre

Actuellement, les traders estiment à environ 73 % la probabilité d’une baisse des taux d’ici septembre, soit une légère diminution par rapport aux 76 % de la veille. Cependant, une deuxième réduction est largement anticipée d’ici décembre. Le discours de Powell devant le Congrès se poursuivra aujourd’hui, avec la révélation des données de l’indice des prix à la consommation (IPC) de juin prévue pour jeudi.

Le dollar néo-zélandais s’affaiblit, l’euro se maintient

À l’inverse, le dollar néo-zélandais a fléchi après que la banque centrale ait exprimé son optimisme quant à l’atteinte de sa fourchette cible d’inflation cette année, ce qui a conduit à des spéculations sur un assouplissement précoce de la politique monétaire. La Banque de réserve de Nouvelle-Zélande a maintenu ses taux comme prévu, tout en laissant entrevoir une possible baisse des taux.

Parallèlement, l’euro a tenu bon après les fluctuations drastiques de lundi alors que les investisseurs font face à un parlement sans majorité en France. Cette situation pourrait présager d’une impasse politique, mais elle atténue également les inquiétudes budgétaires résultant de victoires potentielles de l’extrême droite ou de l’extrême gauche.

Les observateurs du marché attendent de nouvelles données économiques

Dans l’ensemble, les acteurs du marché surveillent attentivement les déclarations de M. Powell et les prochaines publications de données économiques pour obtenir des indications supplémentaires sur l’évolution des taux d’intérêt. La performance du dollar sera probablement influencée par la position de la Fed sur l’inflation et le marché du travail. Parallèlement, les banques centrales d’autres pays, comme la Nouvelle-Zélande, feront également l’objet d’un examen minutieux pour tout changement potentiel de politique monétaire.

La reprise du dollar américain après son plus bas niveau en trois semaines a été soutenue par la prudence de M. Powell concernant les réductions de taux d’intérêt. Cependant, l’avenir reste incertain, les acteurs du marché attendant avec impatience davantage de données économiques et d’annonces des banques centrales pour obtenir une vision plus claire de l’évolution future de la politique monétaire.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.