Le dollar chute face aux principales devises dans un contexte de baisse des rendements des bons du Trésor américain

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
25 avril 2024

Le dollar chute face aux principales devises dans un contexte de baisse des rendements des bons du Trésor américain

Mardi, le dollar a atteint son niveau le plus bas en un mois face aux principales devises, principalement en raison d’une baisse des rendements des bons du Trésor américain. Cette situation a entraîné une chute de l’indice du dollar à son niveau le plus bas depuis le 22 septembre. Cependant, le dollar a réussi à regagner un peu de terrain alors que l’euro s’affaiblissait, suite à la publication de données économiques décevantes pour la zone euro.

L’euro sous pression face à la faiblesse de l’activité économique

De manière surprenante, l’activité des entreprises de la zone euro a connu une détérioration ce mois-ci, signalant un ralentissement généralisé et suscitant des inquiétudes quant à une éventuelle récession. Les données allemandes témoignent d’une performance particulièrement faible avec une contraction du secteur des services et une récession persistante de l’activité manufacturière. Ces facteurs ont largement contribué à l’affaiblissement de l’euro face au dollar.

Les rendements obligataires américains influencent l’indice du dollar

L’indice du dollar avait précédemment atteint son niveau le plus élevé depuis près d’un an, stimulé par la hausse des rendements obligataires américains. Cependant, ces rendements ont subi une forte baisse lundi, en partie déclenchée par une publication sur les réseaux sociaux de l’investisseur de fonds spéculatifs Bill Ackman. Celui-ci a révélé qu’il avait mis fin à son pari contre les obligations à long terme, invoquant des préoccupations géopolitiques comme facteur contributif. Cette baisse des rendements a ensuite entraîné une liquidation du dollar.

Les analystes prévoient un dollar fort malgré la récente baisse

Malgré la baisse récente, il y a des raisons de croire que le dollar pourrait conserver sa force dans les mois à venir. La faiblesse de l’économie de la zone euro, et particulièrement de l’Allemagne, est considérée comme un facteur déterminant. Le secteur de la production allemand subit la pression de facteurs tels que le ralentissement de la Chine, l’augmentation des coûts de l’énergie et les problèmes démographiques, qui pourraient éventuellement affecter l’euro.

Le dollar s’affaiblit face au yen, le bitcoin continue de grimper

Le dollar a également perdu du terrain face au yen japonais, une paire de devises généralement sensible aux variations des rendements obligataires américains. Cependant, la paire est restée en dessous de la barre des 150, ce qui suscite souvent des inquiétudes quant à une possible intervention du gouvernement pour soutenir le yen. Sur le marché des crypto-monnaies, le bitcoin a continué sa trajectoire ascendante, atteignant son niveau le plus élevé depuis mai 2022. Les spéculations concernant l’approbation imminente d’un fonds négocié en bourse bitcoin ont alimenté cette hausse des prix.

Les données économiques américaines et les réunions des banques centrales sont déterminantes

À l’avenir, les investisseurs observeront attentivement les données économiques américaines, y compris les chiffres du produit intérieur brut (PIB) attendus plus tard cette semaine. Ces données pourraient provoquer de nouvelles fluctuations des rendements obligataires et des marchés des devises. Le yen, en particulier, devrait être sensible à la solidité des données américaines, ce qui pourrait amener les bons du Trésor à franchir un niveau de résistance clé d’environ 5 %.

Les réunions des banques centrales sont également au cœur de l’attention, la Réserve fédérale, la Banque centrale européenne et la Banque d’Angleterre étant toutes censées maintenir les taux d’intérêt stables. Les traders et les investisseurs suivront de près ces réunions à la recherche d’indices sur les futures décisions de politique monétaire.

La récente chute du dollar face aux principales devises était principalement due à la baisse des rendements des bons du Trésor américain, mais le dollar a réussi à regagner un peu de terrain alors que l’euro s’affaiblissait. Les analystes estiment que certains facteurs pourraient soutenir le dollar dans les mois à venir, notamment la faiblesse de l’économie de la zone euro. Le yen a également connu un certain soulagement, mais reste sensible aux données économiques américaines. Les marchés des crypto-monnaies, en particulier le bitcoin, restent volatils, alimentés par les spéculations sur l’approbation d’un fonds négocié en bourse bitcoin. Les données économiques à venir et les réunions des banques centrales joueront un rôle clé dans l’évolution des marchés des devises.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.