Le huard fléchit mais garde ses gains face à la hausse des prix du pétrole

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
19 mars 2024 Temp de lecture : 3 min

Le huard fléchit mais garde ses gains face à la hausse des prix du pétrole

Le dollar canadien, affectueusement appelé le huard, a légèrement baissé par rapport au dollar américain, bien qu’il conserve la majeure partie de ses gains hebdomadaires alors que les prix du pétrole continuent de grimper. Le huard est désormais en baisse de 0,1 % à 1,3515 pour un dollar américain, une légère fluctuation par rapport à sa fourchette précédente de 1,3495 à 1,3549. Fait intéressant, le dollar canadien a enregistré sa plus forte hausse hebdomadaire depuis juin, en grande partie grâce à la vente d’EUR-CAD.

Les prix du pétrole dynamisent le dollar canadien

Le soutien au dollar canadien provient principalement de la flambée des prix du pétrole. Le pétrole, étant l’une des principales exportations du Canada, joue un rôle crucial dans la vigueur du huard. Le prix du pétrole a clôturé en hausse de 0,6 %, atteignant 90,77 $ le baril – un sommet de 10 mois. Cette hausse s’explique par une combinaison de réductions de la production saoudienne, resserrant l’offre, et une demande accrue de pétrole brut en Chine.

Focus sur les données d’inflation intérieure

Les investisseurs se focalisent désormais sur les données d’inflation intérieure, en prévision de la publication du rapport sur l’indice des prix à la consommation du Canada prévue mardi. Selon les prévisions des économistes, l’inflation augmentera à un taux annuel de 3,8 % en août, contre 3,3 % en juillet. Cette information aura sans aucun doute un impact sur le dollar canadien et son taux de change avec le dollar américain.

Anticipation de la réunion du FOMC

Pour l’avenir, les participants au marché surveillent également de près la réunion du Federal Open Market Committee (FOMC) prévue pour la semaine prochaine. Le consensus prévoit que le FOMC maintiendra le taux d’intérêt de référence américain dans sa fourchette actuelle de 5,25% à 5,50%. Le résultat de cette réunion, couplé au rapport sur l’inflation au Canada, pourrait modifier les écarts de rendement entre les États-Unis et le Canada, avec une conséquence sur le taux de change entre le dollar américain et le dollar canadien.

Zoom sur les écarts de rendement canadiens

Ces dernières semaines, le rendement canadien à 2 ans s’est négocié en dessous de celui de son homologue américain, avec un écart d’environ 30 points de base. Il s’agit d’un changement radical par rapport à juin, lorsque le rendement canadien a brièvement dépassé le taux américain. Les fluctuations des écarts de rendement seront surveillées de près, car elles peuvent donner un aperçu de la force relative des deux devises.

Les rendements des obligations du gouvernement canadien en hausse

Les rendements des obligations du gouvernement canadien ont connu une hausse générale vendredi, en parallèle avec les mouvements des bons du Trésor américain. Le rendement à 10 ans a augmenté de 4,5 points de base à 3,738%. Ces hausses reflètent l’optimisme général des marchés et les sentiments positifs à l’égard du dollar canadien.

En somme, malgré un léger affaiblissement par rapport au dollar américain, le dollar canadien continue de conserver une part importante de ses gains hebdomadaires. La hausse des prix du pétrole et les données à venir sur l’inflation au Canada sont des facteurs clés qui influencent le rendement de la devise. De plus, le marché attend avec impatience les résultats de la réunion du FOMC et les fluctuations des écarts de rendement entre les États-Unis et le Canada, qui contribueront tous deux à déterminer la trajectoire future du huard.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.