Le marché boursier fléchit face à la faiblesse des données économiques américaines

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
25 avril 2024 Temp de lecture : 3 min

Le marché boursier fléchit face à la faiblesse des données économiques américaines

Jeudi, les actions ont eu du mal à résister à la publication de chiffres économiques américains décevants. Le Dow Jones Industrial Average a perdu 375,12 points, soit 0,98%, tandis que le S&P 500 a reculé de 0,46% et le Nasdaq Composite a cédé 0,64%. Le Bureau of Economic Analysis a signalé un taux de croissance du produit intérieur brut (PIB) américain de 1,6 % au premier trimestre, plus faible que les prévisions des économistes, qui tablaient sur 2,4 %.

Les craintes de stagflation s’intensifient à mesure que l’inflation perdure

La hausse continue de l’indice des prix des dépenses de consommation personnelle à un rythme de 3,4 %, couplée au ralentissement de la croissance du PIB, a alimenté les inquiétudes concernant une possible stagflation. Cette situation pourrait poser d’importants défis aux décideurs. Dans ce contexte d’incertitude, il est peu probable que les pressions sur le marché se relâchent, les traders réajustant leurs anticipations de politique monétaire de la Réserve fédérale en conséquence.

Les valeurs technologiques en difficulté face à des chiffres de PIB décevants

Le rapport peu reluisant sur le PIB a également mis sous pression les valeurs technologiques. Meta Platforms, notamment, a subi une vente massive suite à des perspectives de revenus pour le deuxième trimestre inférieures aux attentes. L’incapacité à atteindre les prévisions de croissance du chiffre d’affaires a soulevé des questions sur la rentabilité de la technologie d’IA générative, créant une certaine appréhension avant la prochaine publication des résultats des grandes entreprises technologiques.

Anticiper l’évolution de l’économie

Malgré les inquiétudes liées à la faiblesse du PIB, certains experts assurent que l’économie n’est pas au bord de la stagflation. Yung-Yu Ma, chef des placements à BMO Gestion de patrimoine, se montre optimiste quant à une croissance soutenue tout au long de l’année. Il attribue le ralentissement de la croissance du PIB à des facteurs exceptionnels et volatils et met en avant la solidité des dépenses des consommateurs et des entreprises. Ma prévoit une décélération modérée des prix de la plupart des services et biens au cours des derniers mois de 2024.

La confiance des investisseurs malgré l’incertitude économique

En dépit du contexte économique difficile, certains investisseurs restent optimistes envers certaines actions. L’investisseur technologique Paul Meeks continue de soutenir Meta Platforms en pleine liquidation, conseillant la prudence et l’attente de nouveaux rapports sur les bénéfices avant de prendre des décisions d’investissement. Les analystes de Wells Fargo mettent en exergue les bénéfices potentiels des dépenses d’IA de Meta pour d’autres entreprises, notamment Super Micro, Arista Networks, Pure Storage, Broadcom et AMD.

Regard vers l’avenir : Naviguer dans le futur du marché

La combinaison d’un rapport sur le PIB décevant et des craintes d’inflation a jeté une ombre sur le marché, entrainant une chute significative des actions. Cependant, certains experts conservent une perspective optimiste sur le long terme, considérant la situation actuelle comme une opportunité d’investissement potentielle. Les semaines et les mois à venir permettront de mieux comprendre la trajectoire de l’économie et son impact sur le marché boursier.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.