Le marché pétrolier enregistre une légère baisse dans un contexte de tensions entre l'Iran et Israël

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
22 avril 2024

Le marché pétrolier enregistre une légère baisse dans un contexte de tensions entre l’Iran et Israël

Les contrats à terme sur le pétrole brut ont enregistré une légère baisse lundi, suite à l’annonce par l’Iran qu’il n’intensifierait pas le conflit avec Israël. Cette nouvelle a soulagé les commerçants qui suivent de près la situation tendue entre ces deux pays. Le contrat West Texas Intermediate pour le mois de mai a diminué de 21 cents pour atteindre 82,93 $ le baril, tandis que les contrats à terme de juin sur le Brent ont chuté de 54 cents à 86,76 $ le baril. Malgré cette baisse récente, les deux indices de référence ont réalisé des gains importants cette année, le pétrole brut américain ayant augmenté de près de 16 % et le Brent de 13 %.

Les assurances de l’Iran apaisent les inquiétudes du marché

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amirabdollahian, a assuré à NBC News que l’Iran ne comptait pas réagir à la frappe de représailles d’Israël qui a débuté vendredi. Il a déclaré : “Tant qu’il n’y aura pas de nouvel aventurisme de la part d’Israël contre nos intérêts, nous n’aurons pas de nouvelles réactions”. Cette déclaration a contribué à apaiser les craintes qu’un conflit entre ces deux nations ne dégénère en guerre ouverte. Par conséquent, on s’attend à ce que le marché se recentre sur les fondamentaux de l’offre et de la demande au cours de la semaine à venir.

Les traders surveillent de près les tensions au Moyen-Orient

Les traders et les analystes ont suivi attentivement l’évolution du marché pétrolier et sa réponse aux troubles géopolitiques dans la région. Bien que l’escalade récente des tensions n’ait pas eu d’impact majeur sur les prix, il est toujours possible que la situation entraîne une hausse prolongée des prix du pétrole si certaines conditions sont remplies. L’analyste Tamas Varga, du courtier en pétrole PVM, a souligné : “La réaction du marché à la hausse de la température géopolitique dans la région est un autre exemple qu’il est raisonnable de s’attendre à une hausse prolongée des prix du pétrole en cas de blocage du détroit d’Ormuz ou si l’Arabie saoudite est directement impliquée dans le conflit.”

Autres facteurs influençant le marché pétrolier

Outre les facteurs géopolitiques, plusieurs autres tendances et défis influencent le marché pétrolier. Le secteur de l’énergie a récemment bénéficié d’une révision à la hausse de la part de Citi, qui estime que les tensions géopolitiques actuelles pourraient maintenir les prix du pétrole à un niveau élevé pendant une période prolongée. De plus, la menace d’une guerre entre l’Iran et Israël a suscité des inquiétudes quant à une éventuelle flambée des prix du pétrole, Bank of America prévoyant une augmentation potentielle de 30 à 40 dollars le baril. Les récentes attaques de l’Ukraine contre les raffineries de pétrole russes ont également souligné la menace croissante que représentent les drones IA pour les marchés de l’énergie.

Malgré ces incertitudes, le secteur pétrolier a affiché des gains solides, ce qui a conduit certains à affirmer qu’il pourrait devenir le nouveau commerce de momentum. Cependant, des défis restent, notamment en ce qui concerne les émissions de carbone. Les grandes compagnies pétrolières rivalisent pour développer des technologies de capture du carbone afin de réduire leur impact environnemental, mais le chemin à parcourir est semé d’énormes défis.

Regard vers l’avenir : incertitudes et opportunités

L’annonce récente par l’Iran qu’il n’intensifiera pas le conflit avec Israël a apporté un certain soulagement au marché pétrolier. Les traders se recentrent désormais sur les fondamentaux de l’offre et de la demande. Cependant, les tensions géopolitiques persistantes dans la région, associées à d’autres tendances et défis, continuent d’influer sur le marché pétrolier. L’impact de ces facteurs sur les prix du pétrole dans les semaines et les mois à venir reste à voir.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.