Le plan controversé Medicare Advantage perd le soutien de l'UFT

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
24 juin 2024 Temp de lecture : 3 min

La United Federation of Teachers (UFT), le plus grand syndicat d’enseignants de la ville de New York, a retiré son soutien à une proposition controversée visant à faire passer les travailleurs municipaux retraités du Medicare traditionnel à un plan privé Medicare Advantage. Ce revirement s’est produit après une défaite des alliés du président de l’UFT, Michael Mulgrew, lors des récentes élections syndicales, ce qui peut être interprété comme une désapprobation sévère du plan par les retraités.

Détails du plan contesté

Le plan, soutenu par le maire Eric Adams, vise à économiser à la ville 600 millions de dollars par an en transférant les retraités vers un plan Medicare Advantage. Les retraités craignent cependant que ce changement entraîne des dépenses plus élevées et moins d’avantages. Le projet est actuellement dans une impasse juridique, un groupe de retraités ayant réussi à intenter une action en justice pour empêcher la transition.

Impact potentiel de la décision de l’UFT

Le retrait de l’UFT du soutien au plan pourrait avoir des conséquences importantes pour son avenir. Le plan doit être approuvé par le Comité municipal du travail, un organe représentatif des syndicats de la ville, et la décision de l’UFT pourrait inciter d’autres syndicats à faire de même. Malgré un vote précédent du comité en faveur du contrat Medicare Advantage d’Aetna, l’avenir du plan est maintenant incertain en raison du changement de position de l’UFT.

Opposition et préoccupations des retraités

Les retraités opposés au plan arguent qu’il pourrait entraîner davantage de refus de soins de santé et contraindre les patients à changer de médecin. Une enquête fédérale de 2022 a révélé que les plans Medicare Advantage ont tendance à exiger une approbation préalable pour les procédures médicales et sont plus susceptibles de rejeter les demandes de couverture. Cependant, Aetna, l’assureur qui met en œuvre le plan Medicare Advantage, a accepté de limiter les exigences d’approbation préalable. Les dirigeants syndicaux, y compris Mulgrew, se sont engagés à surveiller les refus de soins de santé.

Réactions à la décision et perspectives d’avenir

L’Organisation des retraités de la fonction publique de New York, un groupe opposé au plan Medicare Advantage, a salué le revirement de Mulgrew et a exhorté l’administration Adams à protéger les droits des retraités en matière de soins de santé. Ils proposent que la ville collabore avec les retraités pour trouver des solutions pratiques aux problèmes de santé.

En réponse, l’administration Adams a souligné les avantages du plan et la nécessité d’économiser face aux défis budgétaires. Ils ont affirmé que le plan avait été négocié avec le comité municipal du travail et améliorerait les avantages sociaux des retraités tout en permettant à la ville d’économiser 600 millions de dollars par an.

Alors que le comité municipal du travail délibère sur le retrait du soutien de Mulgrew, l’avenir du plan Medicare Advantage est en suspens. Le résultat de ces discussions dictera les prochaines étapes du plan et s’il peut aller de l’avant malgré l’opposition de l’UFT et des retraités.

Le retrait par l’UFT de son soutien au plan contesté Medicare Advantage pour les employés municipaux retraités a jeté une ombre sur l’avenir du plan. Le différend en cours souligne les difficultés à trouver un équilibre entre la responsabilité financière et les besoins des retraités en matière de soins de santé, ainsi que l’importance de trouver des solutions équitables aux défis en matière de soins de santé.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.