Déclaration publicitaire

Le yen japonais : une histoire de fluctuation et son impact

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
15 novembre 2023

Le yen japonais : une histoire de fluctuation et son impact

Le yen japonais a connu des fluctuations notables ces derniers mois, marquées par une baisse significative en octobre 2022. Le Ministère des Finances et la Banque du Japon ont surveillé de près la situation et ont pris des mesures en conséquence. La dépréciation du yen a considérablement réduit le pouvoir d’achat des consommateurs et des entreprises japonaises, rendant ainsi les importations plus coûteuses. Cela a entraîné un réajustement des dépenses vers le Japon.

Stratégie du gouvernement et de la Banque du Japon : stimuler l’inflation

En réponse à cette situation, la Banque du Japon a élaboré une stratégie visant à stimuler l’inflation, soutenue par des subventions gouvernementales et des budgets de relance. L’objectif ultime semble être un yen durablement plus faible, potentiellement autour de la barre des 150 yens ou même plus bas. Cependant, de tels plans ne peuvent pas être communiqués ouvertement par les autorités, car cela serait perçu comme une manipulation des devises.

Transition vers la politique de taux d’intérêt négatifs (NIRP)

La Banque du Japon s’est progressivement éloignée de sa politique de taux d’intérêt négatifs (NIRP) et a assoupli son contrôle sur la courbe des taux. Cette démarche a facilité une hausse des taux à long terme tout en maintenant le taux directeur à court terme en territoire négatif, empêchant ainsi l’inversion de la courbe des taux. La courbe des taux au Japon est toujours relativement pentue, avec des rendements variables à différents niveaux.

Contrôle des rendements des obligations d’État

Historiquement, les autorités japonaises n’ont pas favorisé un marché libre pour les obligations d’État, exerçant un contrôle strict sur les rendements. La Banque du Japon détient plus de la moitié des obligations d’État japonaises (JGB) en circulation, d’autres institutions gouvernementales et autres institutions japonaises détenant également des montants substantiels. Cette absence de marché libre pour les JGB a conduit à la dégradation de la note de crédit du Japon par Moody’s.

Gestion du paysage économique

La situation actuelle au Japon requiert une gestion prudente de la part du gouvernement et de la Banque du Japon. Il est impératif de maintenir le contrôle sur le taux de change, l’inflation, les rendements des obligations d’État et la courbe des taux. Les perturbations de la monnaie ou des rendements doivent être gérées, les autorités intervenant lorsque les mouvements deviennent trop rapides.

Réflexions finales

La récente dépréciation du yen japonais a entraîné une baisse du pouvoir d’achat des consommateurs et des entreprises japonaises. En réponse, le gouvernement et la Banque du Japon stimulent l’inflation et visent une baisse persistante du yen. En s’éloignant progressivement des taux d’intérêt négatifs, ils permettent aux rendements à long terme d’augmenter tout en gardant une emprise ferme sur la courbe des taux. L’absence d’un marché libre pour les obligations d’État au Japon requiert une gestion prudente de la part des autorités.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.