Le yen : une baisse record en 30 ans qui impacte l’expansion militaire du Japon

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
8 juillet 2024 Temp de lecture : 3 min

Le yen japonais a atteint son plus bas niveau en 30 ans face au dollar américain. Ce développement inquiétant pourrait compromettre les plans d’expansion militaire du Japon. Le dilemme monétaire du pays a déjà provoqué une baisse des commandes d’équipement militaire, avec une forte probabilité de réductions supplémentaires dans un avenir proche. La dépréciation du yen a considérablement réduit le pouvoir d’achat du gouvernement, ce qui rend difficile l’acquisition de l’équipement nécessaire à son renforcement militaire.

Pourquoi le yen baisse-t-il ?

La chute du yen est principalement liée aux faibles taux d’intérêt de la Banque du Japon, qui rendent la monnaie moins attrayante pour les investisseurs par rapport aux autres grandes devises. Dans un monde où les États-Unis offrent des rendements plus élevés, le Japon a eu du mal à stimuler la demande intérieure et à maintenir son pouvoir de fixation des prix. Malgré une hausse historique des taux d’intérêt – la première en dix-sept ans – plus tôt cette année, le yen a eu du mal à trouver un soutien substantiel.

L’épée à double tranchant d’un yen faible

Si la faiblesse du yen a stimulé le tourisme et favorisé l’augmentation des exportations, elle a simultanément rendu les importations plus coûteuses. Cela pourrait nuire à la demande intérieure et exacerber les préoccupations liées au coût de la vie. Le gouvernement japonais pourrait envisager une nouvelle hausse des taux d’intérêt au cours du prochain trimestre, mais l’avenir du yen est largement lié aux actions de la Réserve fédérale américaine. Si les taux d’intérêt américains restent élevés, le yen pourrait poursuivre sa chute.

Implications pour les plans de défense du Japon

La dépréciation du yen survient à un moment particulièrement critique pour le Japon. Le pays est confronté à l’escalade des menaces de missiles de la Corée du Nord et à d’autres défis posés par la Chine. Le Japon avait prévu une augmentation substantielle de son budget de défense pour renforcer ses défenses. Cependant, l’affaiblissement du yen a considérablement réduit son pouvoir d’achat, compromettant potentiellement l’objectif du gouvernement de cibler les bases en territoire ennemi s’il ne peut pas se permettre l’équipement nécessaire.

Le Premier ministre Fumio Kishida a dévoilé une nouvelle stratégie de sécurité nationale en 2022, qui prévoit une augmentation significative des dépenses militaires pour plus que doubler l’allocation précédente. Cependant, la dépréciation de la monnaie a effectivement réduit le budget de 30 %, limitant la capacité du Japon à renforcer ses capacités de défense.

La voie à suivre

La fragilité actuelle du yen japonais par rapport au dollar américain pose des défis majeurs aux plans d’expansion militaire du Japon. La dépréciation du yen est principalement due aux faibles taux d’intérêt de la Banque du Japon, ce qui le rend peu attrayant par rapport aux autres grandes devises. Si la faiblesse du yen peut offrir certains avantages, tels que l’augmentation du tourisme et des exportations, elle risque également de rendre les importations plus chères et de saper la demande intérieure. Les perspectives du Japon de renforcer ses capacités de défense pourraient être compromises s’il n’a pas les moyens d’acheter l’équipement militaire nécessaire. En fin de compte, l’avenir du yen dépendra des actions de la Réserve fédérale américaine et de la trajectoire des taux d’intérêt américains.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.