Les actions américaines plongent face au ralentissement économique et aux déceptions des géants de la technologie

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
25 avril 2024

Les actions américaines plongent face au ralentissement économique et aux déceptions des géants de la technologie

Le marché boursier américain a subi une chute drastique jeudi, en raison du ralentissement de l’expansion économique et des prévisions décevantes pour le deuxième trimestre du géant de la technologie, Meta Platforms (NASDAQ : META).

Le Dow Jones, le S&P 500 et le Nasdaq Composite en souffrent

Le Dow Jones Industrial Average a plongé de 493 points, soit une baisse de 1,3%. Simultanément, le S&P 500 et le Nasdaq Composite ont connu des baisses respectives de 0,9% et 1,3%. Le Bureau of Economic Analysis a indiqué une croissance de 1,6% du produit intérieur brut (PIB) des États-Unis au premier trimestre, un chiffre inférieur aux attentes des économistes qui tablaient sur une croissance de 2,4%. De plus, le rapport indique une augmentation de 3,4% des prix à la consommation, ce qui suscite des préoccupations quant à une inflation durable.

Inquiétudes relatives aux politiques monétaires de la Réserve fédérale

Le taux de croissance décevant du PIB et l’escalade de l’inflation ont suscité des débats sur la capacité de la Réserve fédérale à réduire les taux d’intérêt. Les traders ont modifié leurs attentes concernant l’assouplissement de la politique monétaire, les données de négociation des contrats à terme sur les fonds fédéraux suggérant une baisse singulière des taux d’intérêt cette année. L’incertitude relative à la croissance économique et à l’inflation a entraîné la plus grande baisse du marché depuis l’année précédente.

Le géant de la technologie Meta Platforms subit une baisse significative de ses actions

Les prévisions de revenus décevantes de Meta Platforms pour le deuxième trimestre ont exacerbé la baisse de l’action, entraînant une chute de 14% de l’action de la société. Cette prédiction a éclipsé les bénéfices supérieurs aux attentes de la société pour le premier trimestre et a suscité des inquiétudes quant à la monétisation de la technologie de l’intelligence artificielle. Ce développement a eu un impact négatif sur d’autres grandes entreprises technologiques comme Microsoft et Alphabet, qui devaient publier leurs résultats après la clôture de la journée de jeudi.

Les rapports sur les bénéfices d’autres entreprises influencent la baisse du marché

La faiblesse des résultats d’autres entreprises a également joué un rôle dans la baisse du marché. International Business Machines (IBM) a fait état d’une baisse de 9% de son action en raison de la faiblesse de ses bénéfices au premier trimestre. Pendant ce temps, le fabricant de machinerie lourde Caterpillar (CAT) a connu une baisse de 8% de son action malgré des bénéfices supérieurs aux attentes des analystes. Cependant, Ford a signalé une augmentation de 1% de son action après de solides bénéfices au premier trimestre, et Chipotle Mexican Grill a vu une augmentation de 2,3% de son action après avoir dépassé les attentes avec son rapport de résultats.

Les ETF sur les semi-conducteurs prospèrent malgré la baisse du marché

Malgré la baisse générale du marché, les fonds négociés en bourse (ETF) de semi-conducteurs ont bien performé jeudi. L’ETF VanEck Semiconductor (SMH) et l’ETF Invesco PHLX Semiconductor (SOXQ) ont tous deux enregistré des gains, Nvidia se distinguant au sein du groupe.

Inquiétudes futures pour les marchés boursiers

La chute des actions et le taux de croissance décevant du PIB ont soulevé des inquiétudes quant à l’avenir du marché boursier si l’inflation persiste. Les investisseurs attendent le rapport sur les dépenses de consommation personnelle, qui doit être publié vendredi. Ce rapport est considéré comme la mesure de l’inflation préférée de la Réserve fédérale. Le résultat de ce rapport pourrait influencer les décisions de la banque centrale en matière de taux d’intérêt.

Dans l’ensemble, les actions américaines ont subi une baisse notable due au ralentissement de la croissance économique et aux déceptions des grandes entreprises technologiques dans leurs rapports sur les bénéfices. Les perspectives économiques incertaines et l’inflation persistante sèment le doute sur la capacité de la Réserve fédérale à réduire les taux d’intérêt. La performance du marché dans les prochaines semaines sera probablement influencée par les données économiques futures et les décisions de la Réserve fédérale en matière de politique monétaire.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.