L'EUR/USD chute fortement en réponse à des données solides sur l'emploi aux États-Unis

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
17 mars 2024

L’EUR/USD chute fortement en réponse à des données solides sur l’emploi aux États-Unis

Impacts du dépassement des attentes du marché

Le taux de change EUR/USD a subi une nette baisse à la suite de la publication de données sur l’emploi américain meilleures que prévu. La masse salariale non agricole et les salaires horaires ont tous deux dépassé les attentes du marché en novembre, ce qui témoigne de la robustesse du marché du travail américain. Cela a fait retomber les espoirs d’une potentielle baisse des taux par la Réserve fédérale au début de 2024, engendrant une hausse de la valeur du dollar américain.

Aspects positifs du marché du travail

L’économie américaine a généré 199 000 emplois en novembre, largement au-dessus des 180 000 prévus par les analystes du marché. Ce chiffre marque également une augmentation par rapport aux 150 000 emplois créés en octobre. De plus, le salaire horaire a augmenté à un rythme plus rapide de 0,3 %, comparé à la hausse attendue de 0,2 %, signe d’un marché du travail solide. Ces données positives ont apaisé les inquiétudes suscitées par la faiblesse des rapports JOLT et ADP, atténuant ainsi les attentes des investisseurs quant à un assouplissement de la politique monétaire de la Fed en mars.

Réactions du marché et de l’EUR/USD

La réaction du marché a été favorable au dollar américain, la paire EUR/USD ayant chuté de plus de 40 pips pour atteindre un nouveau plus bas en trois semaines sous 1.0750. Cependant, la paire a depuis récupéré une partie de ses pertes. La baisse de l’euro peut être attribuée à la diminution de la probabilité d’une baisse des taux d’intérêt par la Fed, ce qui rendrait le dollar américain plus attrayant pour les investisseurs.

Perspectives sombres pour l’euro

Les perspectives de l’euro restent sombres, les données du PIB de la zone euro pour le troisième trimestre ayant confirmé la stagnation de l’économie de la région. Le taux de croissance annuel a été révisé à la baisse à 0%, mettant en évidence des difficultés dans divers secteurs de la zone euro. Cela a amené les acteurs du marché à réévaluer agressivement les attentes de baisse des taux de la Banque centrale européenne (BCE) en 2024. Goldman Sachs a même suggéré que des baisses de taux pourraient être mises en œuvre dès le mois d’avril par la BCE, citant une baisse de l’inflation et une baisse potentielle de la demande.

Quel avenir pour l’EUR/USD ?

À l’avenir, l’accent sera mis sur les prochaines réunions des banques centrales et sur les projections économiques actualisées de la BCE. Les traders seront attentifs à analyser tout indice ou indication d’une potentielle baisse des taux. L’analyse technique de la paire EUR/USD suggère que la résistance immédiate se situe à la moyenne mobile à 200 jours, autour du niveau de 1.0821, tandis que le support se situe à 1.0750. L’évolution de la paire sera également influencée par le rapport sur l’emploi aux États-Unis et par tout développement ultérieur de l’économie mondiale.

Réflexions finales

Le taux de change EUR/USD a connu une baisse notable à la suite de la publication de données solides sur l’emploi aux États-Unis. Les chiffres de l’emploi meilleurs que prévu et l’augmentation du salaire horaire ont tempéré les espoirs d’une potentielle baisse des taux par la Fed. Cela s’est traduit par un renforcement du dollar américain et une baisse de l’euro. Les difficultés de l’économie de la zone euro et la possibilité d’une baisse des taux par la BCE contribuent également aux perspectives négatives pour l’euro. Les traders surveilleront de près les réunions des banques centrales et les projections économiques pour détecter toute indication de futures baisses de taux. Globalement, la paire EUR/USD devrait rester volatile en réponse aux données économiques et aux tendances du marché mondial.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.