L'EUR/USD se stabilise au-dessus de 1,0900 dans un contexte d'inflation modérée dans la zone euro

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
1 mars 2024

L’EUR/USD se stabilise au-dessus de 1,0900 dans un contexte d’inflation modérée dans la zone euro

La paire EUR/USD a trouvé un support au-dessus du niveau de 1,0900 alors que les données sur l’inflation dans la zone euro se sont révélées plus faibles que prévu. L’Indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH) de la zone euro a reculé à 2,4 % en glissement annuel en novembre, marquant le taux le plus faible depuis juillet 2021. Cela a suscité des attentes selon lesquelles la Banque centrale européenne (BCE) pourrait commencer à réduire les taux d’intérêt dès avril 2022.

La position accommodante potentielle de la BCE

La décélération de l’inflation a été principalement alimentée par la baisse des dépenses énergétiques et la diminution de la croissance des prix des aliments et des services. Cela a incité les acteurs du marché à conjecturer que la BCE pourrait adopter une attitude plus accommodante et commencer à abaisser son taux de dépôt. Néanmoins, la présidente de la BCE, Christine Lagarde, a mis en garde contre les proclamations prématurées de triomphe, faisant référence à de fortes pressions salariales qui pourraient provoquer une hausse de l’inflation.

Mesures anticipées de la Fed ayant un impact sur le dollar

De l’autre côté de l’Atlantique, les marchés prévoient que la Réserve fédérale (Fed) s’abstiendra de relever les taux lors de ses prochaines réunions et pourrait même initier des baisses de taux au milieu de 2024. Cela a exercé une force baissière sur le dollar américain (USD) et a fonctionné comme un vent favorable pour la paire EUR/USD.

Alors que la baisse de l’inflation et la stagnation de l’économie dans la zone euro ont suscité l’espoir de baisses de taux, la faiblesse du dollar américain a réduit le potentiel baissier de la paire EUR/USD. Se négociant actuellement autour de 1,0902, la paire est en hausse de 0,16% sur la journée.

Focus des investisseurs

Les investisseurs seront attentifs au discours de la présidente de la BCE, Christine Lagarde, à la recherche de nouvelles informations et de toute indication sur les prochaines décisions de politique monétaire de la banque centrale. En outre, l’indice PMI manufacturier américain ISM pour le mois de novembre et le discours du président de la Fed, Jerome Powell, donneront une nouvelle orientation à la paire EUR/USD.

Perspectives d’avenir

À l’avenir, l’attention restera portée sur les chiffres de l’inflation de la zone euro et des États-Unis. Les chiffres de l’inflation dans la zone euro, plus faibles que prévu, pourraient encourager les paris sur une baisse des taux de la BCE au premier semestre 2024. Cependant, l’amélioration des ventes au détail et des chiffres du chômage en Allemagne pourrait tempérer les attentes d’une position accommodante de la BCE.

Aux États-Unis, les investisseurs suivront de près l’inflation et les chiffres des revenus et des dépenses des particuliers. La faiblesse des chiffres de l’inflation et la croissance modeste des revenus et des dépenses pourraient soutenir les attentes d’une baisse des taux par la Fed au premier semestre de 2024. D’autres indicateurs économiques, tels que les demandes d’allocations chômage aux États-Unis et les ventes de logements en attente, suscitent également l’intérêt, mais devraient jouer un rôle secondaire par rapport aux données sur l’inflation et les revenus et les dépenses.

Impact sur les tendances de l’EUR/USD

Les tendances à court terme de la paire EUR/USD dépendront en grande partie de l’évolution des données sur l’inflation dans les deux régions. Une inflation plus modérée dans la zone euro et une inflation persistante aux États-Unis pourraient orienter la divergence des politiques monétaires en faveur du dollar. Cependant, la décision finale pourrait être influencée par les remarques du président de la Fed, Jerome Powell, vendredi.

Point de vue technique

D’un point de vue technique, la paire EUR/USD reste au-dessus des moyennes mobiles exponentielles (EMA) à 50 et 200 jours, signalant des perspectives haussières. Un mouvement vers le niveau de 1,10 $ pourrait ouvrir la voie à un test du niveau de résistance de 1,10720 $. À la baisse, une cassure sous le niveau de support de 1,09294 $ et la moyenne mobile à 50 jours pourrait ouvrir la porte à une baisse vers le niveau de 1,08500 $.

La paire EUR/USD a trouvé un support au-dessus de 1,0900 dans un contexte de baisse des données d’inflation de la zone euro. Alors que la baisse de l’inflation et la stagnation de l’économie dans la zone euro ont suscité l’espoir de baisses de taux, la faiblesse du dollar a limité le potentiel baissier. L’attention se portera maintenant sur le discours de la présidente de la BCE, Christine Lagarde, l’indice PMI manufacturier de l’ISM américain, ainsi que sur les chiffres de l’inflation et des revenus et dépenses des ménages dans les deux régions. L’allocution du président de la Fed, Jerome Powell, donnera un aperçu de l’orientation future de la politique monétaire.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.