Mise à jour des plans Medicare Advantage et de la Partie D prévue pour 2025

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
6 avril 2024

Mise à jour des plans Medicare Advantage et de la Partie D prévue pour 2025

Les plans Medicare Advantage et Partie D devraient être mis à jour en 2025, d’après une annonce faite par les Centers for Medicare & Medicaid Services (CMS). Ces modifications visent à améliorer la protection des personnes inscrites, à favoriser une concurrence équitable entre les régimes et à optimiser les prestations pour répondre plus efficacement aux besoins de santé des bénéficiaires de l’assurance-maladie.

Comprendre les avantages de l’assurance-maladie

Medicare Advantage, également connu sous le nom de Medicare Partie C, offre une alternative aux bénéficiaires de Medicare pour recevoir leur couverture de la Partie A et de la Partie B. Ces plans, proposés par des entreprises privées approuvées par Medicare, incluent souvent des avantages supplémentaires non couverts par l’Original Medicare, tels que des services de vision, dentaires et auditifs. Cela fait de Medicare Advantage une option complète pour de nombreux bénéficiaires.

Nouvelle réglementation sur la rémunération des agents et des courtiers

L’une des mises à jour annoncées par les CMS concerne l’instauration de nouvelles mesures de protection pour la rémunération des agents et des courtiers. L’objectif est de freiner les pratiques anticoncurrentielles et anti-consommateurs. Les CMS ont finalisé les exigences qui déterminent un montant de rémunération clair et fixe pour les agents et les courtiers, en colmatant les failles qui ont permis l’octroi de commissions pouvant influencer le choix du régime. Ces mesures visent à garantir que la rémunération reflète uniquement les activités légitimes requises des agents et des courtiers.

Limitation de la diffusion des données personnelles des bénéficiaires

De plus, les CMS ont mis en place des réglementations pour limiter la diffusion des données personnelles des bénéficiaires par les organisations de marketing tierces (TPMO). Ces organisations ne seront plus autorisées à vendre ou à revendre les données personnelles des bénéficiaires, une pratique qui a miné les règles contre le démarchage téléphonique et a conduit à des stratégies de marketing intrusives pour les régimes Medicare Advantage et Partie D.

Accessibilité des services de santé comportementale

Une autre mise à jour importante concerne la nécessité d’offrir des services de santé comportementale accessibles. Les CMS sont en train de finaliser les mises à jour des normes d’adéquation du réseau en créant une nouvelle catégorie de fournisseurs spécialisés dans les établissements appelée « Santé comportementale ambulatoire ». Cette catégorie couvre un large éventail de prestataires de santé comportementale et vise à garantir que les personnes inscrites au régime Medicare Advantage aient accès à ces services. Les CMS ont souligné que cette mise à jour s’aligne sur les objectifs définis dans leur stratégie de santé comportementale.

Informations régulières aux bénéficiaires

L’un des principaux changements introduits par les CMS est l’obligation pour les régimes Medicare Advantage d’émettre une « notification semestrielle aux inscrits des prestations supplémentaires inutilisées ». Cette initiative vise à tenir les bénéficiaires informés des prestations supplémentaires qui leur sont offertes, dont beaucoup concernent les déterminants sociaux de la santé, comme l’insécurité alimentaire ou le manque d’accès au transport.

Établissement de nouvelles normes pour les prestations supplémentaires

En outre, les CMS établissent de nouvelles normes pour les prestations complémentaires destinées aux personnes atteintes de maladies chroniques. Les régimes Medicare Advantage devront désormais démontrer, en s’appuyant sur des recherches, que ces prestations ont une attente raisonnable d’amélioration de la santé ou de la fonction globale des personnes inscrites atteintes de maladies chroniques.

Le reflet de l’engagement des CMS

Ces mises à jour traduisent l’engagement des CMS à améliorer la réactivité du programme Medicare aux besoins des bénéficiaires tout en encourageant une concurrence saine entre les régimes Medicare Advantage et Partie D. En introduisant des mesures pour protéger les inscrits contre les recommandations biaisées des régimes et en garantissant un meilleur accès aux services de santé comportementale, les CMS cherchent à promouvoir un paysage Medicare plus équitable et plus efficace.

Anticiper l’avenir

Les récentes mises à jour annoncées par les CMS pour les régimes Medicare Advantage et Partie D en 2025 sont conçues pour améliorer les protections des inscrits, promouvoir une concurrence équitable et optimiser les prestations. Ces changements abordent des sujets tels que la rémunération du régime, la diffusion des données personnelles des bénéficiaires, l’adéquation du réseau pour les services de santé comportementale et la disponibilité des prestations supplémentaires. En s’attaquant à ces domaines, les CMS cherchent à créer un système d’assurance-maladie plus équitable et plus efficace qui réponde mieux aux besoins des bénéficiaires.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.