Montée en flèche des prix de l'or : une analyse approfondie

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
17 juin 2024 Temp de lecture : 3 min

Les prix de l’or ont connu une hausse vertigineuse en 2024, stimulés par plusieurs facteurs, notamment un potentiel assouplissement de la politique monétaire américaine, une baisse du dollar américain, des instabilités géopolitiques et des achats continus de la part des banques centrales. Le SPDR Gold Trust GLD, un ETF de lingots d’or, a enregistré une augmentation de 12,3 % cette année et une hausse de 17,74 % au cours de l’année écoulée. Ces statistiques laissent présager un avenir prometteur pour les prix de l’or.

Stagnation de la production des mines d’or : une influence majeure

Un facteur crucial pour l’avenir prometteur des prix de l’or est la stagnation de la production des mines d’or. Malgré une augmentation de 4 % de la production minière au premier trimestre de 2024, la tendance générale de 2016 à 2018 a été une absence de croissance notable. En réalité, la production minière n’a augmenté que de 0,5 % en 2023 et a connu une baisse de 1 % en 2020, marquant la première baisse en une décennie. Cette tendance suggère que les nouveaux gisements d’or deviennent de plus en plus rares, avec environ 187 000 tonnes métriques d’or déjà extraites et des réserves excavables estimées à environ 57 000 tonnes.

Défis associés à l’obtention des permis d’exploitation minière

L’obtention de permis gouvernementaux pour les projets miniers est devenue une tâche plus complexe, avec des réglementations plus strictes et des délais d’approbation plus longs. De nombreux projets miniers sont prévus dans des endroits éloignés, nécessitant la construction d’infrastructures vitales comme des routes, des systèmes d’électricité et d’eau. Ces facteurs augmentent la complexité et la durée du processus d’extraction.

Le rôle de la Réserve fédérale dans la prévision du prix de l’or

La perspective d’une baisse des taux par la Réserve fédérale renforce encore les perspectives positives pour les prix de l’or. Selon l’outil FedWatch du CME, il y a 55 % de chances d’une baisse des taux de 25 points de base en septembre. En outre, des données récentes révèlent un ralentissement de l’inflation des prix à la consommation aux États-Unis, atteignant son taux le plus bas en trois mois. Cette réduction de l’inflation pourrait encourager la Fed à abaisser les taux, affaiblissant ainsi le dollar américain et réduisant les rendements obligataires, ce qui favoriserait l’investissement dans l’or.

L’attractivité de l’investissement dans les métaux précieux

Bien que les prix de l’or soient proches de records, les experts conseillent aux investisseurs de ne pas se décourager d’investir dans l’or et d’explorer d’autres métaux précieux. Après ajustement pour l’inflation, le prix actuel de l’once d’or reste inférieur à son sommet de 1980. L’or sert d’élément de diversification dans les portefeuilles d’investissement, permettant un rendement attendu plus élevé pour le même niveau de risque par rapport aux portefeuilles sans or.

L’argent est un autre métal précieux que les investisseurs devraient envisager. Historiquement, l’argent a suivi la hausse de l’or et a souvent grimpé d’un pourcentage plus élevé. Il a également plus d’applications industrielles que l’or. L’or et l’argent ont tendance à prospérer en période d’inflation, de troubles géopolitiques et d’incertitude économique.

Cependant, il convient d’être prudent lors de l’investissement dans d’autres métaux précieux simplement parce qu’ils sont associés à l’or ou à l’argent. Des métaux comme le platine et le palladium ont principalement des applications industrielles, et leurs prix peuvent fluctuer en fonction de la demande sous-jacente. À moins que les investisseurs ne possèdent une expertise dans ces métaux, il est recommandé de s’en tenir aux investissements qu’ils connaissent.

Réflexions finales

Les prévisions optimistes concernant les prix de l’or sont soutenues par des facteurs tels que la croissance limitée de la production minière, la possibilité d’une baisse des taux par la Réserve fédérale et un ralentissement de l’inflation des consommateurs américains. Bien que les prix de l’or soient actuellement proches de records, ils peuvent toujours s’avérer être un ajout précieux aux portefeuilles, offrant une diversification et des rendements potentiellement plus élevés. D’autres métaux précieux comme l’argent peuvent également valoir la peine d’être envisagés, mais il faut faire preuve de prudence lors de l’investissement dans des métaux principalement industriels.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.