Mouvements marquants de la paire EUR/USD : l'impact des positions des banques centrales

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
20 mars 2024

Mouvements marquants de la paire EUR/USD : l’impact des positions des banques centrales

La paire EUR/USD a connu des mouvements marquants cette semaine, impulsés par la position accommodante de la Réserve fédérale (Fed) et la position moins accommodante de la Banque centrale européenne (BCE). La paire a enregistré des gains, atteignant un sommet de 1.1000 avant de rencontrer une résistance. Les traders se tournent désormais vers les données de l’indice des directeurs d’achat (PMI) de la zone euro pour déterminer la position de la BCE sur les taux d’intérêt.

Interprétation de la position de la BCE sur les taux d’intérêt

La BCE a indiqué qu’elle maintiendrait ses taux plus élevés plus longtemps, et les données PMI à venir donneront des indications sur les perspectives économiques. Si les données confirment la position de la BCE, cela pourrait justifier sa décision de maintenir les taux. Cependant, si les données indiquent des perspectives économiques plus faibles, cela pourrait inciter la banque centrale à agir plus rapidement en matière de baisses de taux.

Limites des prix : plus d’accommodements de la part de la Fed

Les traders prennent également en compte les limites de l’anticipation d’une attitude plus accommodante de la Fed. Les probabilités d’une baisse des taux en mars sont déjà d’environ 80 %, ce qui laisse peu de marge pour de nouveaux ajustements de prix agressifs. Il en va de même pour la BCE, où la probabilité d’une baisse des taux en mars est actuellement d’environ 55 %.

Tendances générales du marché

Concernant les tendances générales du marché, la position accommodante de la Fed a stimulé des gains dans le Dow 30, tandis que la livre sterling a également enregistré des gains après que la Banque d’Angleterre (BOE) n’ait pas proposé de pivot dans sa décision sur les taux d’intérêt. La BOE a insisté sur la nécessité de maintenir les taux élevés pendant une période prolongée, repoussant ainsi les attentes du marché concernant des baisses anticipées.

Le sentiment du marché et l’indice du dollar

Si l’on considère le sentiment général du marché, la position accommodante de la Fed a entraîné une baisse de l’indice du dollar, qui a atteint son niveau le plus bas depuis le 10 août. Les traders misent désormais sur une réduction du taux d’intérêt de 25 points de base en mars et sur un total de 150 points de base de réductions de taux d’ici décembre 2024.

Anticipations d’inflation et réponses des banques centrales

La conviction croissante du marché que l’inflation ne sera ni persistante ni problématique a poussé les banques centrales à confirmer que les taux reviendront à des niveaux bas. Cela laisse entrevoir une transition vers un environnement de faible croissance et d’inflation, plutôt qu’une période inflationniste volatile.

Performance du dollar face aux principales devises

Le dollar a brièvement réduit ses pertes après la hausse inattendue des ventes au détail aux États-Unis en novembre, mais la tendance générale reste baissière face aux principales devises. Le dollar a décliné face au franc suisse et à la couronne norvégienne, atteignant ses niveaux les plus bas depuis le 27 juillet et le 15 août respectivement.

L’ascension du yen

Le yen a également progressé, atteignant son niveau le plus élevé depuis le 31 juillet face au dollar. Les attentes d’une fin des taux d’intérêt négatifs de la Banque du Japon (BoJ) ont été modérées, mais la BoJ pourrait ajuster sa déclaration pour signaler un pas vers la normalisation. Cela pourrait avoir un impact positif sur le yen.

Réflexions finales sur les évolutions et les tendances du marché

Les mouvements de la paire EUR/USD ont été impulsés par la position accommodante de la Fed et la position moins accommodante de la BCE. Les traders surveillent désormais de près les données PMI de la zone euro pour déterminer la prochaine décision de la BCE. Le sentiment général du marché est baissier vis-à-vis du dollar, avec des anticipations de baisses de taux et une évolution vers un environnement de faible croissance et d’inflation. Le yen a également connu des gains, atteignant son niveau le plus élevé depuis des mois.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.