Perspectives du marché : Naviguer dans la semaine à venir

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
28 janvier 2024

Perspectives du marché : Naviguer dans la semaine à venir

Alors que nous entamons une nouvelle semaine, nous observons une propension des marchés à prendre des risques, une tendance qui devrait se poursuivre. L’inquiétude croissante des investisseurs est alimentée par le risque de nouvelles hausses des taux d’intérêt et par le conflit en cours entre Israël et le Hamas. Récemment, le rapport décevant sur les profits de Tesla a ajouté du carburant à ce pessimisme, poussant l’indice de volatilité CBOE, un indicateur clé de la nervosité des investisseurs, à son niveau le plus élevé depuis près de sept mois.

Bénéfices des mégacapitalisations : un test crucial à venir

Quatre entreprises de poids lourds s’apprêtent à dévoiler leurs résultats cette semaine, ce qui représente un test crucial pour un groupe d’actions qui ont été le moteur des gains du S&P 500 cette année. Microsoft et Alphabet devraient publier leurs résultats mardi, suivis de Meta Platforms mercredi et d’Amazon jeudi. Ces actions, conjuguées à celles d’Apple, Nvidia et Tesla, ont été les principaux contributeurs à la hausse de 10 % du S&P 500 cette année. Des résultats décevants de l’une ou l’autre de ces entreprises pourraient avoir un impact sur le marché.

En plus de ces bénéfices de mégacapitalisation, d’autres grands noms figurent au calendrier de publication cette semaine, notamment Coca-Cola, General Motors, Merck et UPS. Les investisseurs espèrent un rebond des bénéfices aux États-Unis après un premier semestre mitigé.

Données économiques américaines à surveiller de près

Les observateurs du marché seront attentifs aux données économiques américaines cette semaine, notamment les chiffres du PIB du troisième trimestre et l’indice des prix des dépenses de consommation personnelle de base. Les économistes prévoient que le PIB atteindra un taux annualisé de 4,1 %, soutenu par des dépenses de consommation robustes. L’indice des prix PCE de base, qui exclut les variations des coûts de l’alimentation et du carburant, devrait augmenter de 3,7 % en glissement annuel. Le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, a récemment suggéré que l’économie américaine, plus forte que prévu, pourrait nécessiter un resserrement de la politique monétaire, bien que l’augmentation des taux d’intérêt du marché pourrait rendre moins nécessaire une action directe de la banque centrale.

Marché pétrolier : des eaux agitées en perspective

Les prix du pétrole devraient rester volatils à mesure que la situation au Moyen-Orient évolue. Les prix se sont stabilisés à la baisse la semaine dernière après la libération de deux otages américains par le Hamas, suscitant l’espoir que la crise israélo-palestinienne pourrait se désamorcer sans perturber l’approvisionnement en pétrole. Cependant, les craintes d’un conflit élargi et de perturbations potentielles de l’approvisionnement en pétrole continuent de peser sur le marché.

Réunion de politique monétaire de la BCE : les taux sur la table

La Banque centrale européenne (BCE) se prépare pour sa dernière réunion de politique monétaire de cette semaine, le consensus suggérant que les taux d’intérêt resteront inchangés. Après une série de hausses de taux au cours de l’année passée, les responsables de la politique monétaire ont indiqué qu’il était temps de faire une pause et d’évaluer l’impact du resserrement monétaire. Les acteurs du marché seront à l’affût de tout signe d’une éventuelle dernière hausse des taux pour cette année en décembre. La zone euro publiera également des données PMI d’octobre très attendues, car les récents chiffres économiques ont suscité des inquiétudes quant à l’avenir économique de la région.

Regard vers l’avenir

La semaine à venir devrait être marquée par une aversion au risque sur les marchés, les investisseurs gardant un œil attentif sur les rapports sur les bénéfices des sociétés à mégacapitalisation. Les données économiques américaines fourniront un aperçu plus précis de la santé de l’économie, et les prix du pétrole devraient rester incertains dans un contexte de tensions géopolitiques persistantes. La décision de la BCE sur les taux et les données PMI de la zone euro seront également scrutées de près. Comme toujours, il est essentiel que les investisseurs restent informés et fassent preuve de prudence en cette période d’incertitude.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.