Prévisions de baisses des taux d’intérêt en 2024 : examen approfondi de la réunion de la Réserve fédérale

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
4 avril 2024

Prévisions de baisses des taux d’intérêt en 2024 : examen approfondi de la réunion de la Réserve fédérale

Les responsables de la Réserve fédérale prévoient des baisses de taux d’intérêt en 2024, mais le calendrier précis de ces réductions reste indéfini. Les détails de la réunion de décembre révèlent que, bien que les taux directeurs soient susceptibles d’être réduits d’ici la fin de l’année, il y a eu peu de discussions sur l’échéancier précis. Cette incertitude découle des défis associés à la gestion de la politique monétaire suite à une hausse significative des taux d’intérêt, la plus importante depuis quatre décennies.

Décision concernant le taux de référence et les réductions prévues

Lors de la réunion, le Federal Open Market Committee (FOMC) a décidé de maintenir son taux directeur dans une fourchette de 5,25 % à 5,5 %. Toutefois, les membres anticipent des réductions de trois quarts de point de pourcentage d’ici la fin de 2024. Malgré cette anticipation, l’incertitude quant à l’évolution effective des taux directeurs, qui dépendra de l’état de l’économie, a été reconnue.

Progression dans la lutte contre l’inflation et l’équilibre du marché du travail

Les responsables ont reconnu les avancées dans la lutte contre l’inflation, mettant l’accent sur l’atténuation des facteurs de la chaîne d’approvisionnement qui ont conduit à un pic à la mi-2022. Ils ont également souligné des améliorations dans l’équilibre du marché du travail, bien que cela demeure un travail en cours. Le « graphique à points » des prédictions individuelles a montré que les participants anticipent des réductions au cours des trois prochaines années pour ramener le taux d’emprunt du financement à un jour à environ 2 %.

Incertitude entourant la trajectoire de la politique monétaire

Bien que les projections de base de presque tous les participants suggèrent une fourchette cible plus basse pour le taux des fonds fédéraux d’ici la fin de 2024, le compte-rendu souligne le degré inhabituellement élevé d’incertitude entourant la trajectoire de la politique monétaire. Certains membres ont envisagé de maintenir le taux des fonds à un niveau élevé si l’inflation ne diminuait pas, tandis que d’autres ont évoqué la possibilité d’augmentations supplémentaires des taux en fonction de l’évolution des conditions.

Approche prudente concernant les décisions de politique monétaire

Le compte-rendu souligne l’importance d’une approche prudente et basée sur les données pour les décisions de politique monétaire, affirmant qu’une position restrictive devrait être maintenue jusqu’à ce que l’inflation se rapproche clairement et durablement de l’objectif du Comité. Malgré la prudence des responsables de la Fed, les marchés anticipent des baisses de taux agressives en 2024. Les contrats à terme sur les fonds fédéraux suggèrent la probabilité de six baisses d’un quart de point cette année, ce qui ramènerait le taux des fonds fédéraux dans une fourchette de 3,75 % à 4 %.

Déclaration du président de la Fed de Richmond et avancées en matière d’inflation

Dans une déclaration distincte, le président de la Fed de Richmond, Thomas Barkin, a également exprimé sa prudence concernant la politique monétaire, mettant en évidence les risques liés à la manœuvre de l’économie vers un atterrissage en douceur. Le compte-rendu a reconnu des « progrès significatifs » dans la lutte contre l’inflation, une mesure sur six mois des dépenses de consommation personnelle indiquant que le taux d’inflation est tombé en dessous de l’objectif de 2 % de la Fed. Cependant, les progrès ont été inégaux d’un secteur à l’autre, avec un recul dans le domaine de l’énergie et des biens de base, tandis que les services de base continuent d’augmenter.

Les efforts de réduction du bilan de la Fed

Le compte-rendu a également abordé les efforts de la Fed pour réduire son bilan en laissant les produits arrivant à échéance se déprécier plutôt que de les réinvestir. Plusieurs membres du FOMC ont suggéré qu’il serait approprié de mettre fin à ce processus lorsque les réserves bancaires seront légèrement supérieures au niveau jugé compatible avec des réserves abondantes. Ces responsables ont insisté sur le fait que les discussions commenceraient bien avant la fin du processus afin d’informer le public suffisamment à l’avance.

Perspectives futures : baisses de taux attendues et réactions du marché

Le compte-rendu récent de la réunion de la Réserve fédérale suggère que des baisses de taux d’intérêt sont probables en 2024. Toutefois, le moment et l’ampleur de ces réductions restent incertains, compte tenu des défis associés à la gestion de la politique monétaire après une hausse notable des taux d’intérêt. Le compte-rendu met en évidence l’approche prudente des responsables de la Fed, insistant sur l’importance de maintenir une position basée sur les données. Alors que les marchés anticipent des baisses de taux agressives, la Fed continuera de surveiller l’évolution économique et les tendances de l’inflation avant de prendre de nouvelles décisions.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.