Rebond des actions : une analyse en milieu de semaine

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
8 avril 2024

Rebond des actions : une analyse en milieu de semaine

Mercredi, les actions ont repris du poil de la bête après une importante baisse la veille. Le Dow Jones Industrial Average a augmenté de 0,4%, alors que le S & P 500 a connu une hausse de 0,8% et le Nasdaq Composite a conduit les gains avec une augmentation impressionnante de 1,3%. Cette montée du marché a été stimulée par des données sur la masse salariale privée inférieures aux attentes, ce qui a diminué la probabilité d’une autre hausse des taux lors de la prochaine réunion de la Réserve fédérale. De plus, la baisse des rendements des bons du Trésor par rapport à leurs récents sommets a apporté un soutien supplémentaire aux actions.

Impact de la Réserve fédérale sur les rendements obligataires

La révélation par la Réserve fédérale de l’augmentation des rendements obligataires a eu une influence notable sur le marché. Les rendements des bons du Trésor à 10 ans et à 30 ans ont atteint leur plus haut niveau en 16 ans. Cette évolution des rendements obligataires les a rendus plus attractifs en tant qu’investissement par rapport au marché boursier, incitant les investisseurs à allouer davantage de fonds aux obligations qu’aux actions. L’annonce de la Fed stipulant que les taux d’intérêt resteront inchangés pour le moment a accentué la baisse des cours des actions.

Le secteur de l’énergie subit un coup dur

Malgré une humeur globalement optimiste sur le marché, le secteur de l’énergie a pâti de la baisse des prix du pétrole. Les contrats à terme sur le brut américain ont chuté de 5,6% à 84,22 $ le baril, atteignant leur niveau le plus bas en un mois. Cette baisse a impacté les grandes entreprises énergétiques comme Chevron, Occidental Petroleum et Exxon Mobil, qui ont toutes connu une baisse significative de leurs cours boursiers.

Les actions Apple rebondissent

Dans d’autres nouvelles, l’action d’Apple a ouvert en baisse mais a finalement clôturé avec un gain de 0,7% suite à une dégradation de la note de Brandon Nispel, analyste chez KeyBanc. Nispel a basé sa dégradation sur le ralentissement attendu des ventes d’iPhone à court terme et la valorisation élevée d’Apple. Bien que les actions d’Apple aient chuté de près de 12% depuis fin juillet, elles sont toujours négociées à une valorisation élevée par rapport à la moyenne historique de la société.

Projection vers l’avenir

Les investisseurs garderont un œil attentif sur le marché du travail alors que le rapport mensuel sur la masse salariale devrait être publié vendredi. Ce rapport fournira de nouvelles informations sur la santé du marché du travail et pourrait potentiellement influencer les décisions de la Réserve fédérale concernant les taux d’intérêt.

Malgré les récentes turbulences sur les marchés, les actions ont rebondi mercredi en raison de données sur la masse salariale privée plus faibles que prévu et d’une baisse des rendements des bons du Trésor. Cependant, le secteur de l’énergie a connu des baisses significatives en raison de la chute des prix du pétrole. Le marché continuera d’observer de près les données du marché du travail et les décisions de la Réserve fédérale sur les taux d’intérêt dans les semaines à venir.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.