Recul des contrats à terme sur actions suite aux perspectives décevantes de Meta

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
25 avril 2024

Recul des contrats à terme sur actions suite aux perspectives décevantes de Meta

Les contrats à terme sur les actions européennes et américaines ont connu un repli, suivant une tendance morose sur les marchés asiatiques. Cela fait suite à la publication par Meta Platforms Inc. (anciennement Facebook) de prévisions décevantes pour ses ventes du deuxième trimestre. Le contrat Euro Stoxx 50 et les contrats à terme sur le S&P 500 ont tous deux enregistré un ralentissement, avec des baisses de plus de 1% des indices de référence des actions en Corée du Sud et au Japon. Les prévisions de Meta, qui prévoient des ventes inférieures aux attentes et des dépenses estimées plus élevées pour l’année, ont suscité l’inquiétude des investisseurs, entraînant une chute de 15 % du cours de l’action de la société lors des échanges après bourse.

Anticipations élevées pour la croissance américaine et l’indicateur d’inflation de la Fed

Cette semaine, les traders observent attentivement les prévisions de bénéfices et de croissance économique aux États-Unis, ainsi que l’indicateur d’inflation préféré de la Réserve fédérale, afin d’ajuster leurs attentes en matière de politique monétaire. Selon les économistes interrogés par Bloomberg, le PIB a probablement reculé à environ 2,5 % au premier trimestre, ce qui indique une persistance des pressions inflationnistes. Ce constat intervient alors que les marchés révisent leurs anticipations de baisses de taux de la part de la Réserve fédérale.

Le yen atteint son niveau le plus bas depuis 34 ans face au dollar

Sur les marchés des changes, le yen s’est affaibli, atteignant un nouveau plus bas face au dollar depuis 34 ans, ce qui pourrait augmenter la probabilité d’une intervention de la Banque du Japon. Alors que l’on s’attend à ce que la banque centrale maintienne ses taux d’intérêt, la dépréciation de la monnaie pourrait provoquer un changement dans sa position sur le maintien d’une politique accommodante. Les analystes spéculent que le gouvernement pourrait intervenir pour renforcer le yen d’environ 5 yens.

Points marquants des entreprises : SK Hynix et BHP Group

Dans le secteur des entreprises, le fabricant de puces sud-coréen SK Hynix Inc. prévoit une reprise totale du marché de la mémoire en raison de la demande accrue pour la technologie de l’IA. Cependant, l’action de la société a connu une baisse significative, probablement affectée par le ralentissement et les prises de bénéfices de Meta suite à une précédente augmentation.

Dans le secteur minier, BHP Group Ltd. a lancé une offre publique d’achat sur Anglo American Plc, ce qui pourrait entraîner des changements significatifs dans l’industrie minière mondiale.

Marché des matières premières : l’or et le pétrole

En outre, l’or a connu une baisse sur trois jours et le pétrole a enregistré un léger repli, en raison du sentiment d’aversion au risque qui prévaut sur les marchés plus larges.

Les pourparlers entre les États-Unis et la Chine sur fond de tensions géopolitiques

Sur le plan politique, le secrétaire d’État américain Antony Blinken a entamé des discussions en Chine, soulignant la nécessité pour les deux plus grandes économies du monde de résoudre leurs différends. L’éventuelle imposition de sanctions américaines contre Pékin, en raison de son soutien à la guerre de la Russie en Ukraine, jette une ombre sur ces pourparlers.

Volatilité et incertitude sur les marchés

Actuellement, le marché traverse une phase de volatilité et d’incertitude, alors que les entreprises révèlent que leurs rapports sur les bénéfices et les indicateurs économiques font l’objet d’un examen minutieux. Les effets d’entraînement des prévisions décevantes de Meta et de la dépréciation du yen sur les marchés asiatiques incitent les investisseurs à faire preuve de prudence. L’issue des pourparlers entre le secrétaire d’État Antony Blinken et les responsables chinois sera suivie de près, car les tensions géopolitiques pourraient influencer le sentiment des marchés.

La semaine à venir

Le marché boursier subit des fluctuations en raison d’un mélange de rapports sur les bénéfices des entreprises, de données économiques et d’influences géopolitiques. Les performances des géants de la technologie comme Meta et les perspectives de croissance économique et d’inflation façonneront les attentes des investisseurs. La décision de la Banque du Japon concernant sa politique monétaire et sa potentielle intervention sur le marché des changes ajoutent une couche supplémentaire d’incertitude. Au cours de la semaine, les acteurs du marché surveilleront de près ces développements et ajusteront leurs stratégies en conséquence.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.