Un juge britannique rejette l'affirmation de Craig Wright selon laquelle il serait le créateur du Bitcoin

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
14 mars 2024

Un juge britannique rejette l’affirmation de Craig Wright selon laquelle il serait le créateur du Bitcoin

Dans un verdict sans précédent, le juge britannique James Mellor a déclaré que l’informaticien australien Craig Wright n’était pas l’insaisissable créateur du Bitcoin, Satoshi Nakamoto. Le verdict a été rendu à l’issue du procès de la Crypto Open Patent Alliance (COPA). L’objectif de ce procès était d’empêcher Wright d’affirmer qu’il avait conçu la crypto-monnaie, contrôlant ainsi l’industrie.

Des preuves écrasantes contre les affirmations de Wright

Le juge Mellor a déclaré que les preuves présentées lors du procès étaient “écrasantes”, ce qui l’a amené à conclure que Wright n’était ni l’auteur du livre blanc sur le Bitcoin, ni celui qui avait adopté le pseudonyme de Satoshi Nakamoto entre 2008 et 2011. De plus, il a réfuté l’affirmation selon laquelle Wright aurait créé le système Bitcoin ou les versions initiales du logiciel Bitcoin. Cette décision brise effectivement la revendication de longue date de Wright concernant l’identité de Satoshi et la paternité du livre blanc sur le Bitcoin.

Controverses entourant le procès

Le procès n’a pas été exempt de controverses. La COPA, qui comprend d’importantes entreprises de crypto-monnaie comme Block, Coinbase et MicroStrategy de Twitter, a accusé Wright d’avoir falsifié des preuves. Des témoins experts de la COPA ont prétendu avoir trouvé des indications de modifications antidatées dans les documents de Wright, suggérant une falsification à grande échelle. Cependant, l’équipe de défense de Wright a réfuté ces accusations, remettant en question les qualifications des témoins experts de la COPA.

Implications profondes de la décision

Les implications de cette décision vont bien au-delà de la revendication de Wright concernant l’identité de Satoshi. Elle a un impact significatif sur les affaires juridiques connexes, y compris celles impliquant Peter McCormack, Hodlonaut et les développeurs du Bitcoin Core. McCormack, qui était poursuivi en diffamation par Wright pour l’avoir qualifié de fraudeur, a rétorqué : « Craig Wright est un imposteur » en réponse au verdict. Hodlonaut, qui a refusé de se plier aux exigences de Wright et qui a fait face à une poursuite implacable, a connu un résultat similaire dans son cas.

Victoire pour les développeurs et la vérité

Le verdict a également des implications plus larges pour la communauté crypto et la nature open-source des crypto-monnaies. La COPA a souligné dans sa déclaration que la décision est un triomphe pour les développeurs et la vérité. L’alliance vise à dissuader Wright de poursuivre des campagnes judiciaires qui pourraient intimider et menacer les développeurs de la communauté Bitcoin. En conséquence, la COPA envisage de demander une ordonnance du tribunal pour mettre fin à de telles actions et préserver la nature open-source de la technologie Bitcoin.

L’avenir de l’industrie des crypto-monnaies

Bien que le jugement offre une réponse claire à la question de l’identité de Wright en tant que Satoshi Nakamoto, il soulève de nouvelles questions sur l’avenir de l’industrie de la crypto-monnaie. Le verdict pourrait influencer l’issue d’autres affaires impliquant Wright, comme celles contre Coinbase et Block. Il souligne également la nécessité d’une vigilance continue pour protéger l’intégrité et la réputation de la communauté crypto.

À la suite de ce verdict, il est clair que Craig Wright n’est pas Satoshi Nakamoto, le créateur pseudonyme du Bitcoin. Cette décision a des implications importantes pour les batailles juridiques de Wright, la nature open-source des crypto-monnaies et la crédibilité globale de la communauté crypto. Au fur et à mesure que l’industrie progresse, il sera intéressant d’observer comment ce verdict façonne l’avenir du Bitcoin et son développement.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.