Une banque américaine sanctionnée pour avoir bloqué l'accès aux allocations de chômage

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
24 mars 2024

Une banque américaine sanctionnée pour avoir bloqué l’accès aux allocations de chômage

U.S. Bank, l’une des

banques commerciales principales du pays, a été sanctionnée par une amende conséquente de 35,7 millions de dollars par deux régulateurs fédéraux pour avoir entravé l’accès des clients à leurs allocations de chômage pendant la pandémie de COVID-19. Le Bureau de la protection financière des consommateurs (CFPB) et l’Office of the Comptroller of the Currency (OCC) ont décelé que la banque avait bloqué des dizaines de milliers de comptes et avait échoué à mettre à disposition une méthode simple et efficace pour permettre aux clients de récupérer l’accès à leurs fonds.

La pandémie et les allocations chômage

Au cœur de la pandémie, alors que le taux de chômage s’envolait, un grand nombre d’Américains dépendaient de la U.S. Bank pour accéder à leurs allocations chômage via sa carte prépayée ReliaCard. Toutefois, les contrôles renforcés contre la fraude mis en place par la banque ont entraîné le gel des comptes, faute d’un processus fiable permettant aux clients de vérifier leur identité et de récupérer l’accès à leurs fonds. Le CFPB a souligné qu’il a fallu en moyenne un mois ou plus aux consommateurs pour débloquer leurs comptes durant la période d’août à novembre 2020.

Inquiétudes des régulateurs concernant les pratiques bancaires

Le directeur du CFPB, Rohit Chopra, a exprimé son inquiétude concernant les actions de la banque, déclarant : « La banque américaine a bloqué l’accès aux comptes et a imposé des procédures administratives lourdes pour que les consommateurs puissent récupérer l’accès à leurs prestations bloquées. » La banque a également omis d’accorder des crédits provisoires sur le compte aux clients qui ont signalé des transferts non autorisés, ce qui constitue une violation de la Loi sur le transfert électronique de fonds. Les banques sont tenues de fournir des crédits provisoires si leurs investigations dépassent 10 jours, mais la U.S. Bank a indûment exigé une confirmation écrite supplémentaire de la part des clients avant de délivrer les crédits.

Sanctions suite à des infractions

Pour remédier à ces violations, le CFPB a ordonné à la U.S. Bank de verser 5,7 millions de dollars aux consommateurs concernés et a infligé une amende de 15 millions de dollars. L’OCC a également imposé une amende séparée de 15 millions de dollars à la banque. La banque n’a pas encore publié de déclaration publique en réponse aux sanctions.

Mesures réglementaires antérieures contre une banque américaine

Ce n’est pas la première fois que la U.S. Bank fait l’objet de mesures réglementaires. En 2022, le CFPB a infligé une amende de 37,5 millions de dollars à la banque pour avoir poussé ses employés à atteindre leurs objectifs de vente en ouvrant des comptes frauduleux sans le consentement des clients. Malgré ces infractions précédentes, la banque a affirmé avoir empêché plus de 375 millions de dollars de fraude et restitué des centaines de millions de dollars aux États à partir de comptes douteux.

Leçons tirées de l’affaire

L’affaire contre U.S. Bank met en lumière les défis auxquels les institutions financières ont été confrontées pendant la pandémie. Si la mise en place de mesures de lutte contre la fraude est primordiale, il est tout aussi important de garantir que les clients puissent accéder à leurs fonds sans délais inutiles ni exigences démesurées. Les amendes infligées par le CFPB et l’OCC rappellent aux banques de privilégier les besoins de leurs clients, en particulier en période de crise.

La voie à suivre pour les institutions financières

Alors que le secteur financier continue d’évoluer, il est essentiel que les banques et les régulateurs collaborent pour protéger les consommateurs et garantir des pratiques justes et transparentes. L’affaire U.S. Bank souligne l’importance d’une surveillance et d’une application rigoureuses de la loi pour responsabiliser les institutions financières. Il sera crucial pour les banques de tirer les leçons de ces affaires et de mettre en place des mesures pour prévenir des infractions similaires à l’avenir.

Conclusion

Les lourdes sanctions imposées à la U.S. Bank pour avoir entravé l’accès des clients aux allocations de chômage pendant la pandémie nous rappellent avec force l’importance d’adopter des pratiques centrées sur le client dans le secteur financier. Les institutions financières doivent privilégier les besoins de leurs clients, surtout en temps de crise, et veiller à ce que les mesures antifraude n’entravent pas l’accès aux fonds essentiels. L’application de la réglementation joue un rôle crucial dans la responsabilisation des institutions financières et dans la promotion de pratiques justes et transparentes. Il est essentiel que les banques tirent les leçons de ces affaires et prennent des mesures proactives pour protéger les consommateurs et prévenir des infractions similaires à l’avenir.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.