Une mesure audacieuse contre les « assurances de mauvaise qualité »

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
28 mars 2024

Une mesure audacieuse contre les « assurances de mauvaise qualité »

L’administration Biden a pris des mesures significatives pour limiter les régimes d’assurance maladie à court terme, largement critiqués comme étant de la « mauvaise assurance ». Selon la nouvelle règle, ces plans, qui ne respectent pas les conditions de l’Affordable Care Act (ACA), seront désormais limités à une durée de trois mois, avec une option de prolongation d’un mois. Il s’agit d’un changement radical par rapport à la décision de l’administration précédente qui autorisait l’extension de ces plans pendant près d’un an.

Le problème des régimes d’assurance maladie à court terme

Les régimes d’assurance maladie à court terme ont souvent été présentés comme une alternative plus abordable aux polices de l’ACA en raison de leurs primes plus basses. Cependant, leur non-conformité aux protections des consommateurs de l’ACA signifie qu’ils peuvent refuser la couverture aux personnes atteintes de maladies préexistantes et offrir des avantages limités. L’administration actuelle soutient que ces régimes peuvent tromper les consommateurs en leur faisant croire qu’ils bénéficient d’une couverture complète, alors qu’en réalité, ils peuvent être confrontés à des coûts considérables.

Neera Tanden, conseillère en politique intérieure de la Maison-Blanche, a déclaré que ces plans à court terme ne sont pas une « véritable assurance », mais plutôt une « arnaque » qui laisse les consommateurs financièrement vulnérables lorsqu’ils ont le plus besoin de soins médicaux. La nouvelle règle vise à protéger les consommateurs en exigeant que les prestations du régime soient clairement expliquées et en fournissant des informations sur les options de couverture plus complètes.

Les critiques expriment leurs préoccupations

Les critiques de la nouvelle règle, dont Michael Cannon du Cato Institute, affirment qu’elle pourrait créer des lacunes de couverture pour les patients malades et augmenter le nombre de personnes non assurées. Ils suggèrent que la règle précédente, qui permettait une durée plus longue des régimes à court terme, offrait une option plus abordable pour les personnes en bonne santé et contribuait à réduire les coûts des primes sur le marché de l’ACA.

Au-delà de la règle de l’assurance maladie à court terme

Cette nouvelle règle fait partie d’un effort plus vaste de l’administration Biden visant à réduire les coûts des soins de santé et à renforcer la protection des consommateurs. L’administration se concentre également sur l’élargissement de l’accès à des soins de santé abordables et la réduction de l’influence de l’« assurance de mauvaise qualité » sur le marché.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux a également introduit une règle finale visant à simplifier le processus de demande et de renouvellement de la couverture de Medicaid et du programme d’assurance maladie pour enfants (CHIP). Cette règle étend certaines protections des consommateurs de l’ACA aux personnes inscrites à Medicaid et CHIP, en abolissant les limites annuelles et à vie de la couverture des enfants et en facilitant le transfert des enfants de Medicaid à CHIP.

Les élections de 2024 et le débat sur les soins de santé

À l’approche des élections de 2024, les soins de santé demeurent un enjeu crucial. Le président Biden et la vice-présidente Kamala Harris ont activement promu leur programme de soins de santé, soulignant leur engagement à préserver l’accès aux soins et à protéger les progrès réalisés grâce à l’ACA. Ils soutiennent que les démocrates donnent la priorité à des soins de santé abordables et complets, tandis que les républicains pourraient inverser ces gains.

En conclusion, la mesure prise par l’administration Biden pour limiter les régimes d’assurance maladie à court terme constitue une étape importante vers la protection des consommateurs et le renforcement de l’ACA. Les actions de l’administration reflètent son engagement à fournir des soins de santé abordables et accessibles à tous les Américains, alors que le débat sur les soins de santé reste un enjeu majeur pour les élections de 2024.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.