Une semaine volatile pour la paire EUR/USD

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
7 avril 2024

Une semaine volatile pour la paire EUR/USD

La paire EUR/USD a connu une semaine volatile, avec de nombreux facteurs influençant son mouvement. D’une part, les données prometteuses sur l’emploi aux États-Unis ont initialement soutenu le dollar américain et entraîné la paire à un plus bas d’un mois à 1,0724. Cependant, la tendance s’est rapidement inversée lorsque le dollar s’est affaibli en raison de la diminution des probabilités d’une baisse des taux par la Réserve fédérale (Fed).

La position de la Fed sur la politique monétaire

Une déclaration du président de la Fed, Jerome Powell, reprise par d’autres responsables de la Fed tout au long de la semaine, a tempéré les attentes d’un assouplissement de la politique monétaire. Le solide rapport sur l’emploi aux États-Unis, montrant l’ajout de 303 000 nouveaux emplois en mars et une baisse du taux de chômage à 3,8%, a renforcé la position de la Fed en faveur du maintien des taux à leur niveau actuel.

Renforcement de l’euro grâce à des données PMI positives

À l’inverse, l’euro s’est renforcé suite aux estimations finales de la Hamburg Commercial Bank (HCOB) et de S&P Global de l’indice des directeurs d’achat pour les services et la production composite (PMI) de mars. L’indice PMI des services de la HCOB en Allemagne a augmenté à 50,1 contre 48,3 en février, tandis que l’indice de la zone euro s’est amélioré à 51,5. Ces indicateurs positifs ont stimulé la reprise de l’euro face au dollar.

Événements clés à surveiller

Dans le futur, le calendrier macroéconomique comprendra des événements majeurs susceptibles d’impacter la paire EUR/USD. Les États-Unis publieront l’indice des prix à la consommation (IPC) et l’indice des prix à la production (IPP) de mars, qui fourniront des informations supplémentaires sur les tendances inflationnistes. En Europe, la Banque centrale européenne (BCE) annoncera sa décision de politique monétaire, avec l’anticipation d’un maintien des taux d’intérêt en avril tout en préparant les marchés à une baisse dans les mois à venir.

Perspectives techniques

Sur le plan technique, la paire EUR/USD a du mal à maintenir le niveau des 1.0800. Le graphique hebdomadaire montre que la paire a rencontré des vendeurs autour de la moyenne mobile simple (SMA) à 20 à environ 1,0870, offrant une résistance dynamique. Les moyennes mobiles les plus longues sont sans direction, la MM100 agissant comme support dynamique à 1.0626. Sur le graphique journalier, la paire a passé la majorité de la semaine à se négocier en dessous de toutes ses moyennes mobiles, avec une moyenne mobile baissière de 20 attirant les vendeurs. Les indicateurs techniques restent à des niveaux négatifs, suggérant que les baissiers conservent le contrôle.

Résumé

La paire EUR/USD a connu une volatilité significative cette semaine, tirée par les données sur l’emploi aux États-Unis et les commentaires des responsables de la Fed. Alors que le dollar américain s’est d’abord renforcé, il s’est ensuite affaibli en raison de la diminution des attentes d’une baisse des taux. L’euro s’est renforcé grâce aux données PMI positives en provenance d’Europe. À l’avenir, des événements clés tels que la publication des données sur l’IPC et l’IPP aux États-Unis et la décision de politique monétaire de la BCE auront probablement un impact sur la paire. D’un point de vue technique, la tendance reste baissière, mais un rebond au-dessus de 1.0870 pourrait signaler une potentielle extension des gains.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.