Unilever trace une nouvelle voie : suppressions massives d'emplois et scission de l'activité crème glacée

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
19 mars 2024

Unilever trace une nouvelle voie : suppressions massives d’emplois et scission de l’activité crème glacée

Réorganisation pour améliorer la rentabilité

Unilever, le géant multinational des biens de consommation à l’origine de marques populaires telles que Ben & Jerry’s, Dove et Vaseline, a annoncé son intention de supprimer 7 500 emplois et de se séparer de son activité de crème glacée. L’objectif est de réduire les dépenses et d’augmenter les bénéfices de l’entreprise. Unilever a expliqué que son entreprise de crème glacée présente des « caractéristiques distinctes » qui la différencient de ses autres marques et qu’elle prospérerait donc mieux sous une propriété distincte pour stimuler la croissance.

Lancement du programme de productivité et suppressions d’emplois

La décision de se séparer de la branche crème glacée coïncide avec le lancement par Unilever d’un programme de productivité. Ce programme entraînera une réduction d’environ 7 500 emplois, principalement dans les bureaux, à travers le monde. Avec des plans d’investissement dans la technologie pour améliorer l’efficacité et éviter les doublons, Unilever prévoit des économies de 800 millions d’euros (867 millions de dollars) au cours des trois prochaines années. Cette mesure fait suite à la mise à pied de 1 500 employés plus tôt dans l’année.

De belles perspectives pour Unilever

Le PDG d’Unilever, Hein Schumacher, est confiant quant à l’avenir de l’entreprise. Il affirme que la rationalisation du portefeuille et l’augmentation de la productivité placeront Unilever en tant que leader dans le secteur des biens de consommation, offrant une croissance durable et une rentabilité améliorée. Après la scission de l’activité de crème glacée, la société vise à atteindre une croissance sous-jacente des ventes à un chiffre dans le milieu de la fourchette.

Avantages de la scission de Ben & Jerry’s

La séparation de Ben & Jerry’s, une marque connue pour son activisme social, pourrait apporter des avantages supplémentaires à Unilever. L’implication de la marque dans des questions sociales telles que les droits LGBTQ+, Black Lives Matter et le changement climatique a parfois créé des conflits avec sa société mère. En se séparant de Ben & Jerry’s, Unilever pourrait être en mesure de détourner les critiques et de se concentrer sur son activité de biens de consommation essentiels.

Réaction du marché et projections futures

Les analystes ont largement réagi positivement à l’annonce d’Unilever, les actions de la société ayant bondi de plus de 3 % à la Bourse de Londres. La décision de rationaliser les opérations et de se concentrer sur les marques principales est perçue comme une stratégie solide pour une croissance à long terme. De plus, la séparation d’avec Ben & Jerry’s pourrait aider à apaiser les inquiétudes concernant les prises de position politiques de la marque qui pourraient affecter la réputation globale de l’entreprise.

Réflexions finales

La décision d’Unilever de supprimer des emplois et de se séparer de son activité de crème glacée souligne son engagement à améliorer l’efficacité et la rentabilité. En rationalisant ses opérations et en se concentrant sur ses marques principales, Unilever vise à se positionner comme une entreprise leader dans le secteur des biens de consommation. La scission de Ben & Jerry’s peut également apporter des avantages supplémentaires en répondant aux préoccupations concernant l’activisme social de la marque. Il sera intéressant d’observer la réaction du marché et le succès d’Unilever dans l’atteinte de ses objectifs de croissance au fur et à mesure que l’entreprise met en œuvre ces changements.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.