Wall Street gagne en élan avant une semaine chargée

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
1 mai 2024

Wall Street gagne en élan avant une semaine chargée

Les principaux indices boursiers de Wall Street ont profité d’un coup de pouce lundi, grâce aux performances solides des actions de croissance à mégacapitalisation. Cela survient à la veille d’une semaine mouvementée, rythmée par des rapports sur les bénéfices et des décisions concernant les taux d’intérêt des grandes banques centrales, dont la Réserve fédérale. Notamment, des entreprises technologiques et de croissance de premier plan telles que Nvidia, Amazon.com, Meta Platforms, Alphabet et Tesla ont enregistré des gains entre 1,3 % et près de 3 %. Ces hausses ont contribué à la progression des secteurs des services de communication et de la consommation discrétionnaire, distingués comme les principaux gagnants parmi les sous-indices du S&P 500. Le secteur technologique a également connu une hausse d’environ 1 %. McDonald’s a insufflé une énergie positive au marché, gagnant 0,7 % après avoir dépassé les estimations de bénéfices et de ventes pour le troisième trimestre. En revanche, le fabricant de puces Onsemi a subi une baisse de 14,5 % après avoir prévu un chiffre d’affaires et un bénéfice pour le quatrième trimestre inférieurs aux estimations.

Les investisseurs gardent un œil sur les décisions de la banque centrale

Les investisseurs se concentrent sur la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale du 1er novembre, ainsi que sur les décisions de la Banque d’Angleterre et de la Banque du Japon concernant les taux d’intérêt. Alors que la Fed devrait maintenir ses taux d’intérêt inchangés, la robustesse de certains secteurs économiques soulève des inquiétudes. Le rapport sur l’emploi non agricole d’octobre, publié vendredi, servira de baromètre de la résilience de l’économie américaine. Outre les décisions de la banque centrale, plusieurs entreprises majeures, dont Apple, Pfizer et Eli Lilly, publieront leurs résultats plus tard cette semaine.

Inquiétudes géopolitiques et performance du marché

Les préoccupations géopolitiques et la montée en flèche des rendements des bons du Trésor ont pesé sur les actions américaines ce mois-ci, entraînant une chute d’environ 10 % de l’indice de référence S&P 500 par rapport à son sommet intrajournalier de juillet. La récente offensive militaire des troupes et des chars israéliens à Gaza a exacerbé l’aversion pour le risque du marché. Cependant, cette offensive s’est révélée moins importante que prévu, apportant un certain soulagement aux investisseurs. Malgré ces incertitudes, le Dow Jones Industrial Average, le S&P 500 et le Nasdaq Composite ont respectivement progressé de 0,88 %, 1,00 % et 1,23 %.

Qu’attendre pour l’avenir ?

La décision de la Réserve fédérale, les rapports sur les bénéfices et les publications de données économiques continueront d’influencer le sentiment du marché. Le marché sera à l’affût de tout indice de la part des banques centrales concernant l’orientation de leur politique monétaire et leur évaluation de la reprise économique. Les rapports sur les résultats donneront un aperçu de la santé des entreprises de divers secteurs et de leurs perspectives d’avenir. Les données économiques, telles que le rapport sur l’emploi non agricole, fourniront des preuves supplémentaires de la solidité de l’économie américaine.

Lundi, le marché boursier a affiché une dynamique positive, stimulée par les gains des actions de croissance à mégacapitalisation et les rapports de bénéfices encourageants. Les décisions et les résultats à venir des banques centrales resteront des moteurs essentiels du sentiment du marché. Les investisseurs seront à l’affût de tout signe concernant l’orientation future de la politique monétaire et la santé de l’économie mondiale.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.