Déclaration publicitaire

Concorde Invest 2024 : une année d’opportunité et de transition

Mise à jour : 19 décembre 2023

Thomas Dubreuil, fondateur de Concorde Invest, revient pour FinMag sur le succès de cette agence immobilière parisienne, reposant sur une approche novatrice de la transaction immobilière, un personnel diversifié apportant une richesse d’expérience, et une offre de services complète, intégrée au travers de Concorde Crédit et Concorde Assurance.

Nous évoquerons également la situation actuelle du secteur, avec les perspectives qu’on peut en attendre.

Par Marie-Ange Nodar

Concorde Invest 2024 : une année d’opportunité et de transition

Comment est née Concorde Invest ?

J’ai fondé Concorde Invest en 2005, après avoir travaillé dans un tout autre secteur, celui de la finance des marchés. Durant cette période, j’ai effectué plusieurs investissements immobiliers à titre personnel. Et naturellement, j’ai créé, malgré moi, une agence immobilière pour répondre à la demande de mon réseau.

En 2008, en collaboration avec l’un de mes associés, nous avons lancé CONCORDE CREDIT, suivi en 2009, la société Abcast Assurance nous à rejoint et à pris le nom de CONCORDE ASSURANCE. Ces trois entités sont devenues les piliers de Concorde Invest.

Nous avons renforcé notre équipe, qui compte actuellement une quinzaine de personnes, répartis entre le back office et les commerciaux. Nous concentrons principalement nos activités en Île-de-France, avec une branche opérationnelle au Touquet.

Qu’est ce qui fait votre succès depuis bientôt 20 ans ?

Notre prestation se concentre sur la transaction immobilière. Contrairement à une agence traditionnelle avec une vitrine, nous avons choisi d’opérer depuis des bureaux, une décision délibérée qui constitue notre marque distinctive par rapport à d’autres agences.

Ce qui nous distingue également, c’est une équipe, composée de professionnels avec des antécédents divers, loin du monde de l’immobilier, mais riche en expérience et en maturité professionnelle. Nous considérons que dans le domaine immobilier, le bon sens, l’expérience, le professionnalisme et l’écoute sont primordiaux, ainsi que la capacité à communiquer avec différentes typologies de personnes.

Au-delà de cela, notre différenciation dans les services réside également dans la proposition d’un package complet. Nous offrons des conseils en matière de crédit grâce à Concorde Crédit, avec l’aide d’un courtier travaillant en étroite collaboration avec nous pour valider les dossiers en amont avant toute offre. Concorde Assurance nous permet d’assurer les biens, entourant ainsi nos clients et leur offrant le meilleur service possible en matière de conseil financier, de choix immobilier et de protection du bien. Notre offre est complète et intégrée.

Quelles sont, selon vous, les perspectives dans le secteur immobilier, à court terme ? A quoi peut-on s’attendre ?

Nous avons traversé ces 15 derniers mois, une période exceptionnelle marquée par une augmentation significative des taux en un laps de temps très court. À ce jour, le marché ne s’est pas ajusté de manière proportionnelle à cette hausse des taux. En comparaison avec le pic enregistré en juin 2022, nous observons actuellement une diminution effective des ventes de 20 à 30%.

Pour équilibrer les taux élevés pratiqués par les banques et répondre aux besoins des acquéreurs, il semble inévitable qu’une baisse supplémentaire d’environ 10% soit nécessaire au cours des 12 prochains mois, pour que l’arbitrage des taux puisse s’appliquer.

Pensez-vous que les vendeurs vont accepter cet ajustement ?

Malheureusement, les vendeurs seront contraints d’ajuster leurs prix en fonction de la capacité de financement des acquéreurs. Dans un marché soumis aux principes de l’offre et de la demande, un équilibre naturel doit forcément émerger, avec une correction attendue d’environ 10% pour 2024.

Après une hausse continue de l’immobilier pendant plus de 25 ans, un ajustement de l’ordre de 20% à 25% est normal et légitime. Cela permet de soulager le marché avant une éventuelle reprise que nous prévoyons pour la fin de l’année.

La principale cause de cette baisse réside dans l’incapacité des taux à permettre aux acquéreurs d’acquérir des biens à ces niveaux de prix, mais ne résulte pas d’un désintérêt ou d’un désamour envers ce secteur. Fondamentalement, il existe un réel besoin pour les acquéreurs d’investir dans l’immobilier.

Si l’on en croit les informations provenant de la BCE et au vu des perspectives actuelles, on peut envisager avec optimisme une reprise du marché vers la fin de l’année 2024 ou au début de 2025.

Quel conseil pourriez-vous donner à un acquéreur actuellement ?

Même si une légère baisse supplémentaire est envisageable, il est judicieux de commencer à envisager des positions dès le printemps 2024 pour saisir de belles opportunités.

Si vous voulez avoir plus d’informations sur Concorde Invest, leur site est accessible https://www.concorde-invest.com/ ou vous pouvez les suivre sur https://fr.linkedin.com/company/concorde-invest

Marie-Ange Nodar
Écrit par
Basée dans le Sud-Ouest, elle décrypte pour vous les actualités financières.