Déclaration publicitaire

Coverd 2024 : l’assureur high tech nouvelle génération

Mise à jour : 19 février 2024

Hugo Saias, CEO et co-fondateur de Coverd, revient pour FinMag sur la genèse et l’offre inédite de Coverd, insurtech qui se propose de protéger tous vos produits high tech.

Par Marie-Ange Nodar

Coverd 2024 : l’assureur high tech nouvelle génération

Comment est née Coverd ?

J’étais au départ l’un des associés de Save, une enseigne de réparation de produits high tech européenne, nous avons développé cette activité à travers des “pop-up stores” qu’on mettait au milieu des allées des centres commerciaux en Europe, à une époque où la réparation des produits high tech n’était pas du tout développée.

Nous avons étendu notre offre à plus de 300 magasins en Europe, et notre activité a été reprise par un industriel du secteur, qui s’appelle Remade, et qui faisait du reconditionnement d’appareils high-tech.

J’ai quitté l’aventure en 2019, au moment du rachat de Save par Remade, mais jusqu’au dernier jour, je passais beaucoup de temps sur le réseau, et je voyais arriver des gens aux comptoirs de nos magasins avec des problèmes d’assurance mobile : prix trop élevés, assurances incomplètes, opacité de la communication, des clients trop souvent présumés coupables, et  malgré tout, beaucoup de gens venaient chez nous avec des assurances mobile.

Après avoir quitté Save, j’ai poussé l’investigation en faisant mon étude de marché et en rencontrant ceux qui allaient devenir mes homologues, les grands courtiers généralistes.

L’assurance mobile est un produit consommé par un Français sur cinq, autrement dit un gros produit d’assurance, et pourtant la satisfaction client y est au plus bas, puisque le NPS (Net Promoter Score : indice pour mesurer la satisfaction d’une marque, un service, ou un service) moyen d’assurance mobile en Europe est de -15, là où l’assurance auto ou habitation se situe

entre + 20/+25..

Nous sommes vraiment les vilains petits canards du secteur de l’assurance.

Au moment où nous nous sommes lancés dans ce secteur; en 2019, notre volonté était vraiment de réconcilier assureur et assuré.

Que proposez-vous ?

Coverd est une assurance nouvelle génération, qui se propose de protéger tous les produits high-tech, plus largement de protéger la vie connectée des particuliers, français, mais aussi depuis peu espagnols.

Nous protégeons les smartphones, tablettes, ordinateurs, montres, écouteurs, ou casques connectés, contre des risques tels que dommage, oxydation, ou vol, qui sont des risques qui reviennent à très grande fréquence.

Même si les coûts ne sont pas aussi importants qu’un dégât des eaux qu’on pourrait avoir chez soi, 1 français sur 3 casse son téléphone tous les ans, le coût moyen de réparation augmente tous les ans, notamment sur les smartphones premium.

Une réparation d’écran pour un Iphone à titre d’exemple qui coûtait en moyenne 100€ par le passé, coûte cette année plus de 400€.

Posséder un smartphone, c’est un investissement à la base, mais c’est aussi un investissement au quotidien dans sa maintenance.

Nous nous adressons au particulier qui va préférer déporter ce risque-là chez un assureur, tel que du microfinancement, plutôt que de porter le risque soi-même.

Nous nous adressons à un très large panel de Français, en possession de smartphones dernier cri, qui sont attachés à la technologie, mais qui ont besoin de support pour tous les risques qu’ils vont rencontrer au quotidien.

Quels sont les enjeux que vous avez eu à relever ?

  • Côté utilisateur, on trouve que l’assuré est trop souvent présumé coupable, on reprochera des prix trop élevés, un engagement trop important, de la vente forcée, etc..
  • L’assureur, lui, est sclérosé par la fraude, il a très peur de l’assuré qui assure son produit après avoir connu les premiers incidents sur son appareil.

Et c’est un risque bien réel : on parle d’un Français sur trois qui tente d’assurer un produit déjà accidenté.

Si on ne sait pas maîtriser la fraude endémique qui pèse sur notre métier, on n’est pas en mesure d’apporter de la valeur ajoutée à l’assuré qui, lui, paye sa cotisation tous les mois sans frauder.

Aujourd’hui on se retrouve avec des assurances mobile qui, pour certains distributeurs, vont coûter jusqu’à 25€ ou 30 € mensuels  pour assurer un Iphone, avec un engagement de 12 mois, ce qui est fou quand on pense que c’est le prix qu’on paye pour assurer une habitation.

Chez nous, cela ne coûtera que 10€ mensuels.

Qu’est ce qui vous démarque des assureurs classiques ?

Nous avons su créer des outils technologiques qui nous permettent aujourd’hui à distance, au moment où les gens nous sollicitent pour assurer un appareil, de savoir déterminer si l’appareil qui se trouve de l’autre côté de l’ordinateur est un appareil en bon état ou en mauvais état, qui existe ou n’existe pas.

Plus nous avançons dans les enseignements de cette technologie, et plus on est précis dans nos décisions, et plus on sait du coup apporter de la valeur ajoutée au client final, et aller beaucoup plus loin que les assureurs traditionnels, et à l’inverse, mettre de côté les fraudeurs.

Notre produit se démarque de pas mal de manières, nous sommes les premiers assureurs en ligne à proposer une offre sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment depuis votre espace membre.

Nous sommes également la première assurance accessible pour les appareils reconditionnés, d’occasion, loués, réparés, tous les appareils qui jusqu’à présent étaient mis de côté.

Notre offre est de plus 100% digitale, sans franchise, avec une sinistralité illimitée dans l’année, pas de plafond, notre prise en charge est totale.

Quels sont vos axes de développement ?

Nous nous développons de plus en plus en retail, ce sont ces magasins qui vendent des produits high tech, souvent des opérateurs téléphoniques franchisés, ou des enseignes telles que Fnac, Boulanger, SFR, etc..et qui souhaitent développer leur satisfaction client en proposant un service abordable qui tient ses promesses, sans avoir à supporter la charge opérationnelle que cela nécessite. Nous développons pour eux les outils qui rendent cela possible.

Nous réfléchissons également à des projets d’expansion européenne, nous avons lancé Coverd en Espagne il y a 4 mois.

Et enfin, nous travaillons sur une nouvelle offre, dont le nom de code pour l’instant est “Coverd Max”, et qui permettra à un tarif fixe, d’assurer tous les appareils de la famille.

Affaire à suivre…

Si vous voulez avoir plus d’informations sur Coverd, leur site est accessible https://www.coverd.co/fr/ ou vous pouvez les suivre sur https://www.linkedin.com/company/coverdnow/mycompany

Marie-Ange Nodar
Écrit par
Basée dans le Sud-Ouest, elle décrypte pour vous les actualités financières.