spinner
Déclaration publicitaire

Les solutions de crédit pour les allocataires du RSA en 2022

25 octobre 2022

Pour les bénéficiaires du RSA, l’obtention d’un prêt bancaire est une situation peu évidente. Afin de limiter les risques de solvabilité, les banques privilégient les emprunteurs bénéficiant d’une situation professionnelle stable et de revenus confortables, excluant ainsi les bénéficiaires du RSA.

Cependant, les alternatives d’accès au crédit pour les bénéficiaires du RSA ne manquent pas. Ces options comprennent le microcrédit personnel ou social, les aides de la CAF et les prêts entre particuliers. Si vous êtes allocataire du RSA, vous pouvez utiliser certaines de ces solutions pour améliorer vos chances d’obtenir un prêt.

Pourquoi est-il difficile d’obtenir un prêt personnel avec le RSA ?

La difficulté réside dans le fait que les banques doivent s’assurer de la solvabilité de chaque demandeur de prêt. Elles ne sont donc généralement pas enclines à accepter les demandes de financement d’un allocataire du RSA.

Avant d’accorder un prêt à une personne pour financer un projet, la banque analyse de nombreux facteurs pour s’assurer qu’elle ne court pas de risque et n’investit pas à perte. Lors de l’examen de votre demande, la banque accordera donc une attention particulière aux aspects suivants :

  • Votre source de revenus : stable et régulière;
  • Votre taux d’endettement : il doit être inférieur à 33 % de vos revenus;
  • Votre apport personnel : un montant raisonnable démontre votre capacité d’épargne;
  • Votre reste à vivre : il correspond à l’argent qui vous reste après le paiement de votre mensualité à la fin du mois;
  • La gestion de votre compte : mieux vous gérerez votre argent, plus la banque vous fera confiance;
  • Les garanties éventuelles : une solution pour couvrir le risque de non-remboursement.

Lorsque votre seule source de revenus est le RSA, vous aurez difficilement une capacité d’emprunt suffisante pour rembourser une mensualité de prêt tout en faisant face à vos besoins quotidiens. En octroyant un prêt personnel dans ces circonstances, la banque s’expose donc à un risque important, tant pour elle-même que pour la solvabilité de l’emprunteur.

Comment obtenir un crédit pour les personnes bénéficiaires du RSA ?

Le crédit bancaire personnel n’est pas une solution envisageable pour un bénéficiaire du RSA en France. Cependant, d’autres solutions existent en dehors du système bancaire traditionnel.

1. Le microcrédit social RSA

Le microcrédit social s’adresse aux personnes exclues des prêts bancaires en raison de leurs faibles revenus, ou d’une situation professionnelle précaire ou instable (contrat à durée déterminée, intérim, travail saisonnier). Les bénéficiaires du RSA sont ainsi parfaitement concernés.

Le montant accordé sous forme de prêt social est compris entre 300 et 8 000 € pour une durée de remboursement allant de 6 mois à 7 ans. Le TAEG appliqué est librement fixé par l’établissement prêteur et est limité entre 1,5 % et 4 %. Par ailleurs, la garantie de ce prêt social est assurée pour moitié par l’organisme qui accorde le microcrédit, l’autre moitié étant garantie par l’État.

Le prêt social peut répondre à des besoins de financement professionnels (formation, permis de conduire, etc.) ou d’insertion sociale. En revanche, cette somme ne peut pas être utilisée pour couvrir des dettes telles que des loyers en retard, des découverts bancaires, etc.

Pour bénéficier du microcrédit social, le demandeur doit s’adresser à un réseau d’aides sociales comme :

  • une collectivité locale,
  • une maison de l’emploi,
  • un centre communal d’action sociale (CCAS),
  • une association nationale ou régionale à vocation sociale,
  • une association de lutte contre l’exclusion bancaire ou d’insertion.

Le choix de l’institution financière partenaire appropriée est du ressort de l’assistant(e) social(e) chargé(e) de votre dossier.

2. Le microcrédit personnel en ligne pour les personnes au RSA

Certains organismes de crédit en ligne proposent des financements express. Contrairement au microcrédit social, le microcrédit personnel ne nécessite pas de justificatifs de revenus ou de situation financière. Les bénéficiaires du RSA peuvent donc y avoir accès.

Pour bénéficier de ces micro prêts, vous devrez passer par le site Web ou l’application mobile du prêteur. Une fois la demande acceptée, les fonds sont débloqués dans un délai moyen de 48 heures. Dans certains cas, les prêteurs fournissent des réponses rapides et débloquent les fonds dans les 24 heures. Quelques organismes proposent ce prêt.

Finfrog 100 à 600 € 3,75 % – 4,16 % 4 mois 24h Non
Lydia 100 à 1 500 € 2,99 % – 21 % 3 mois 7-8 jours Non
Faire glisser

Le microcrédit peut être remboursé par anticipation à tout moment sans aucun frais. Le contrat prend fin automatiquement après le remboursement du capital.

3. Les prêts de la CAF

La CAF accorde un certain nombre d’avantages financiers à ses allocataires. Les bénéficiaires du RSA ayant au moins un enfant ou une première grossesse déclarée sont éligibles. À l’exception du prêt à l’amélioration de l’habitat, disponible dans toutes les régions, les autres fonds sont dépendants de chaque département.

Il est possible d’obtenir un prêt à taux zéro sans justificatif de revenus, que ce soit pour couvrir les dépenses du foyer (prêt d’honneur) ou pour l’achat de meubles et d’autres articles ménagers. Les seuils de crédit de la CAF sont déterminés en fonction du projet et du quotient familial du demandeur.

La durée de remboursement est limitée à 2 ans et les mensualités sont immédiatement déduites des prestations de l’allocataire. Veuillez noter que tous les achats financés par un prêt de la CAF doivent être justifiés par leur absolue nécessité.

Solutions de financement alternatives pour les personnes au RSA

Pour obtenir un prêt personnel avec le RSA, il existe d’autres leviers qui peuvent également vous donner le coup de pouce dont vous avez besoin :

1. Les aides de Pôle emploi

Pôle emploi offre des possibilités de subventions non remboursables, telles que :

  • l’aide à la mobilité,
  • l’aide à la garde d’enfants pour les parents isolés,
  • l’aide à la formation individuelle.

Dans tous les cas, vous devrez justifier votre situation financière afin d’accéder à ce type d’aide sociale.

2. Le prêt d’accession sociale

Le PAS, ou prêt d’accession sociale, est un dispositif de financement destiné à aider les personnes à faibles revenus à acheter un logement en le finançant à 100 %, ou à réaliser des travaux dans leur résidence principale à partir de 4 000 €.

Pour en bénéficier, il faut remplir des conditions de revenus, qui fluctuent en fonction de la localisation du bien concerné et du nombre d’occupants. Les taux sont limités, mais peuvent varier en fonction de l’institution financière.

3. Prêt entre particuliers

Le prêt entre particuliers (Peer to Peer ou P2P) permet de financer un projet en empruntant de l’argent directement auprès d’un investisseur individuel ou d’un professionnel. Les bénéficiaires du RSA peuvent ainsi obtenir un crédit sans passer par une banque ou un établissement de crédit traditionnel.

Sur le site de Younited Credit, pionnier français du prêt entre particuliers en ligne, vous pouvez faire une simulation gratuite et personnalisée, et évaluer votre capacité de remboursement.

4. Prêt avec un garant

Les bénéficiaires du RSA peuvent contracter un prêt avec un garant. En désignant un garant dans un contrat de prêt, celui-ci s’engage à payer les mensualités à la place de l’emprunteur en cas de défaillance. Un garant fiable peut donc grandement améliorer vos chances d’obtenir un prêt bancaire même si vous êtes bénéficiaire du RSA. Le contrat de prêt doit spécifier les circonstances dans lesquelles la garantie est exigée.

5. Prêt sur gage

Le prêt sur gage est un prêt proposé par le Crédit Municipal obtenu grâce à un objet de valeur (bijou en or, tableau, etc.). Il est donc indépendant de vos revenus. Le montant du prêt correspond à 50 à 70 % de la valeur estimée de l’objet. Les fonds sont versés en espèces si le montant est inférieur à 3 000 €.

Quant au remboursement, il doit s’effectuer sur une période maximale de 2 ans. Votre propriété vous sera restituée lorsque le prêt sera entièrement remboursé et clôturé. Dans le cas contraire, la banque vendra l’objet aux enchères pour recouvrer les fonds dus.

6. Prêt avec co-emprunteur

Si vous avez toujours du mal à obtenir un prêt personnel malgré les solutions déjà énumérées, vous pouvez faire appel à un co-emprunteur. Même en étant bénéficiaire du RSA, il est possible de demander un prêt avec un parent qui a des revenus réguliers pour suppléer à votre manque de ressources.

Le co-emprunteur en question peut être un parent, un membre de la famille, un conjoint ou un ami proche. Celui-ci signera le contrat de prêt et sera solidairement responsable des remboursements mensuels.

Conclusion

En France, le recours à un prêt personnel classique est très peu envisageable pour un allocataire du RSA au niveau des banques. Cependant, il existe d’autres alternatives aux banques ordinaires, comme le microcrédit social, le PAS, les prêts individuels, les prêts de la CAF ou les aides de Pôle emploi.

Par ailleurs, vous pouvez demander un microcrédit personnel sans justificatif de revenus auprès d’un organisme de prêt en ligne. Prenez toutefois garde à ne pas dépasser votre capacité de remboursement afin d’éviter le surendettement.

FAQ

Qu’est-ce que le RSA ?

Le RSA est un dispositif visant à assurer un niveau de revenu minimum (montant forfaitaire) aux personnes sans ressources ainsi qu’un programme d’accompagnement vers l’insertion professionnelle. Il concerne tous les actifs et varie en fonction :

  • de la composition du foyer (personne seule, parent isolé, couple, nombre d’enfants),
  • des ressources propres de l’assuré(e) ou du couple,
  • des aides au logement ou avantages à caractère social tels que le logement.

L’objectif du RSA est de favoriser le retour à l’emploi et de lutter contre la pauvreté des travailleurs.

À qui s’adresse le RSA ?

Le RSA est uniquement réservé aux personnes ayant des revenus très faibles. Vous percevrez le RSA tant que vos revenus seront inférieurs au montant maximal décrété. Il s’élève actuellement à 575,52 € pour une personne seule sans enfant.

En dessous de ce revenu, l’État considère que le citoyen ne peut vivre décemment. Il estime donc nécessaire de l’aider à satisfaire ses besoins fondamentaux (nourriture, logement, etc.) par le biais d’une allocation forfaitaire. Le régime se divise en quatre profils d’assurés :

  • les parents isolés,
  • les jeunes parents,
  • les demandeurs d’emploi âgés de 25 ans ou plus,
  • les jeunes travailleurs (moins de 25 ans) justifiant d’un emploi à temps plein pendant au moins 2 des 3 dernières années.

Pour bénéficier du RSA, vous devez résider de manière stable en France. Les ressortissants non français qui résident légalement en France sont éligibles s’ils remplissent les conditions.

Quelles banques sont partenaires du microcrédit pour une personne au RSA ?

Toutes les banques ne proposent pas de microcrédit. Certains grands établissements bancaires sont cependant partenaires :

  • BNP Paribas, 
  • Crédit Agricole,
  • Crédit Mutuel
  • La Banque Postale,
  • Crédit Coopératif,
  • Crédit Municipal.

Il est important de noter que certaines banques ont une politique régionale. En fonction de votre lieu de résidence, le microcrédit peut ne pas être proposé. Le concours du conseiller social est indispensable.

Liwa Waris
Écrit par
Liwa est spécialisé dans la production de contenus financiers. Avec une décennie d'expérience, Liwa souhaite rendre les informations financières accessibles.