Déclaration publicitaire

CrypCool 2024 : accessibilité et garanties dans l’univers des cryptomonnaies

Mise à jour : 31 janvier 2024

Jean-François Faure, fondateur de CrypCool, présente à FinMag cette nouvelle plateforme, lancée le 2 décembre dernier, dernière née de l’écosystème AuCoffre. Visant à simplifier et sécuriser l’accès aux cryptomonnaies à sa clientèle mature et curieuse de la crypto, la plateforme s’engage à fournir des informations cruciales pour guider les utilisateurs dans l’univers complexe des cryptomonnaies, et le simplifier au maximum pour en faciliter l’accès.

Par Marie-Ange Nodar

CrypCool 2024 : accessibilité et garanties dans l’univers des cryptomonnaies

Vous venez de lancer au mois de décembre dernier CrypCool : pouvez-vous nous en parler ?

Le 2 décembre 2023, nous avons inauguré CrypCool après avoir effectué un pré-lancement 15 jours auparavant auprès d’une clientèle restreinte afin de valider les derniers détails.

Le démarrage a été très prometteur avec 400 inscrits, dont 200 qui sont déjà des utilisateurs actifs. Nous avons enregistré environ 1,7 million d’euros de dépôts en équivalent Bitcoin et ETH.

Pourquoi avoir voulu lancer cette nouvelle plateforme ?

Chez AuCoffre, nous avons une clientèle que nous apprécions, principalement constituée de personnes de 40 ans et plus, passionnées par les métaux précieux, l’investissement, et l’épargne résiliente, considérée comme une forme d’assurance pour le reste de leur épargne, notamment à travers l’or, entre autres.

Notre clientèle manifeste un intérêt croissant pour les cryptomonnaies, car ces actifs partagent certaines valeurs et idées liées à l’or, ce qui les rend complémentaires.. Nos clients se rendent sur les plateformes d’échange de cryptomonnaies, et se sentent parfois dépassés, car ces plateformes semblent conçues pour un public averti, principalement des traders.

Certes, on pourrait argumenter que l’achat de cryptos nécessite une certaine expertise, mais de même, l’achat d’or peut être complexe. Cependant, lorsqu’on utilise des services comme VeraCash ou AuCoffre, nos solutions historiques, ce n’est pas aussi compliqué. Nous croyons en des interfaces simples et des approches facilitées.

Sur quoi avez-vous mis l’accent avec CrypCool ?

Nous avons souhaité éviter l’utilisation de jargon technique, et lorsque des termes complexes sont nécessaires, nous prenons le temps de les expliquer. Nos interfaces sont délibérément simples, ce qui signifie qu’elles n’affichent pas de graphiques complexes, tels que les chandeliers japonais, qui peuvent parfois être difficiles à comprendre et entraîner des erreurs.

Notre objectif est de fournir uniquement les informations strictement nécessaires pour effectuer des arbitrages, sans surcharger l’utilisateur tant qu’il n’a pas atteint un certain niveau de compréhension.

Le deuxième point concerne la sécurité. Actuellement, chez AuCoffre, nous gérons plus de 500 millions d’euros d’actifs en métaux précieux pour nos clients, stockés dans des coffres sécurisés à Genève, sous notre responsabilité. Forts de notre expertise en gestion et opérations, nous avons décidé d’appliquer le même savoir-faire à la gestion des cryptomonnaies.

Contrairement à la plupart des accès en ligne aux cryptomonnaies ou aux Ledger (ces wallets en forme de clés USB), nous avons mis en place un système de sécurité physique garantissant que l’accès aux cryptomonnaies est totalement sécurisé. Nous proposons à nos clients d’acheter ou de vendre une réplication numérique de ce que nous conservons physiquement dans nos coffres. Cela s’aligne parfaitement avec le modèle d’AuCoffre depuis 15 ans. Sur la plateforme AuCoffre, lorsque vous achetez ou vendez une pièce, vous n’échangez pas physiquement l’objet, mais une représentation numérique de cet actif. Pour VeraCash, axée sur les paiements mais toujours liée aux métaux précieux, lorsque vous payez avec une carte bancaire, c’est également une réplication numérique qui existe dans notre système et qui reflète ce qui se trouve dans notre coffre.

Le même principe s’applique aux cryptomonnaies sur CrypCool. Nous conservons les cryptomonnaies en garde froide, ce qui signifie que même en cas de piratage du compte CrypCool, nous avons toujours la possibilité de revenir en arrière sur les opérations. Cette fonctionnalité est cruciale, car des problèmes tels qu’un ordinateur non sécurisé, des difficultés techniques avec un Ledger, ou la perte d’une clé de récupération peuvent facilement survenir. Les cryptos vendues sur notre plateforme sont celles que nous conservons en garde froide, d’où le nom “CrypCool”, représentant à la fois la simplicité (“cool”) et la référence à la garde froide.

Procurez-vous également de l’information ?

Nous simplifions le processus et fournissons des informations essentielles. Pour faciliter l’initiation, nous offrons 10€ afin que les utilisateurs puissent acheter leur première fraction de Bitcoin ou d’Ether, leur permettant ainsi de découvrir comment acheter et vendre. Mais notre objectif ne se limite pas là ; il englobe également un processus d’acculturation.

Nous souhaitons que les utilisateurs développent une compréhension approfondie du monde des cryptomonnaies. Notre blog intégré explique les phénomènes, les enjeux et la raison d’être des cryptomonnaies. Nous n’avons pas de réponses automatisées ; nos chargés de clientèle appellent tous les inscrits pour discuter de leur approche des cryptos, évaluer leur niveau de compréhension et les orienter de manière plus personnalisée dans l’utilisation de notre plateforme et dans leur compréhension globale des cryptomonnaies. Notre progression s’aligne sur celle de nos clients, et nous sommes déterminés à les accompagner à chaque étape de leur parcours.

Que prévoyez-vous pour la suite ?

D’abord, notre priorité est de lancer correctement CrypCool.

Puis, dans quelques semaines, en réponse à la demande de nos clients, nous ajouterons une nouvelle cryptomonnaie à notre offre. Actuellement, nous proposons uniquement le Bitcoin et l’Ether. Cette troisième que nous prévoyons d’ajouter, s’appelle VeraOne. Il s’agit d’un stablecoin adossé à l’or. À mesure que nos clients gagnent en expérience, ils pourraient vouloir convertir leurs gains en cryptomonnaie plutôt que de revenir à l’euro. VeraOne offrira une solution pour stabiliser le cours, permettant aux utilisateurs d’attendre des opportunités de marché tout en restant dans l’écosystème des cryptomonnaies. Cette transition vers d’autres cryptomonnaies, comme VeraOne, leur évite les implications fiscales liées à un retour en euros.

Dans quelques mois enfin, nous prévoyons d’introduire un nouveau service, SeedCool, destiné à conserver les phrases de récupération (seed phrases) dans nos coffres. Ces phrases sont gravées sur des plaques de cuivre estampées avec un poinçon, puis scellées. Chaque année, elles sont auditées pour s’assurer qu’elles n’ont pas été ouvertes, garantissant ainsi la sécurité des cryptomonnaies associées à la seed phrase. Initialement développé pour notre usage, nous avons décidé d’ouvrir ce service à nos clients. La vente des plaques de métal existait déjà. Là où nous faisons la différence, c’est que nous assurons leur conservation dans nos coffres hautement sécurisés à Genève. Les clients peuvent choisir des périodes de conservation de 1 an, 5 ans, 10 ans, etc.

Si vous voulez avoir plus d’informations sur CrypCool, leur site est accessible https://crypcool.com/en/home-page-english/ ou vous pouvez les suivre sur https://fr.linkedin.com/company/crypcool

Marie-Ange Nodar
Écrit par
Basée dans le Sud-Ouest, elle décrypte pour vous les actualités financières.