Déclaration publicitaire

Culture Patrimoine 2024 : 20 ans d’excellence en gestion patrimoniale

Mise à jour : 12 décembre 2023

Gabriel Outters, co-gérant de Culture Patrimoine, revient pour FinMag sur les piliers du succès de cette société, fondée il y a deux décennies, reposant sur un engagement relationnel et des valeurs pour guider leur vision unique.

Par Marie-Ange Nodar

Culture Patrimoine 2024 : 20 ans d’excellence en gestion patrimoniale

Pouvez-vous nous présenter Culture Patrimoine ?

Culture Patrimoine a été fondée il y a 20 ans. C’est une entreprise spécialisée dans les services patrimoniaux. Notre mission première est d’accompagner nos clients sur le long terme, en couvrant l’ensemble des aspects liés à leur patrimoine, du conseil à la mise en place de préconisations.

Notre siège est situé à Paris, mais nous disposons également de filiales à Rennes, et proche de Montpellier. La majorité de nos clients se trouve en Île-de-France, mais nous comptons également parmi nos clients des expatriés, qui font appel à nos services pour gérer les biens qu’ils détiennent en France.

Vous proposez un accompagnement patrimonial à vos clients : quels services cela inclue-t-il ?

Nous orientons notre accompagnement client autour de deux axes principaux. Le premier concerne le conseil patrimonial, où nous réalisons une approche à 360° du patrimoine. Nous allons aborder les aspects juridiques, fiscaux, la structuration patrimoniale, la transmission, ainsi que la planification de la retraite. La question de la retraite est importante pour nos clients en France, mais revêt une importance encore plus particulière pour nos clients expatriés, car ils mènent leur vie à l’étranger et doivent organiser leur futur retour en France.

Le deuxième volet de notre accompagnement concerne l’investissement, ou la mise en place de préconisations. Nous guidons nos clients dans leurs choix d’investissement, que ce soit dans l’immobilier ou les instruments financiers. L’accent est mis sur une structuration intelligente, évitant les investissements dont la rentabilité apparente est compromise par des frais ou une fiscalité excessive. Plutôt que de viser une rentabilité brute élevée avec des frais importants, nous privilégierons toujours des investissements plus modérés qui garantissent un rendement net plus satisfaisant pour le client, par exemple.

Comment arrive-t-on chez Culture Patrimoine ?

Notre croissance repose principalement sur le bouche-à-oreille positif de nos clients. Nous publions régulièrement des articles et intervenons parfois auprès de réseaux d’anciens, mais nous n’adoptons pas de stratégie de prospection active ni de publicité explicite.

En fait, nous refusons même d’instaurer des incitations pour ceux qui nous recommandent. L’idée sous-jacente est de garantir que les recommandations émanent de la satisfaction liée à la qualité de notre travail plutôt que d’incitations matérielles.

Qu’est ce qui fait le succès de votre solution depuis 20 ans ?

Pour moi, trois éléments distinguent notre approche. Tout d’abord, nous adoptons une approche holistique, couvrant l’ensemble du spectre allant du conseil à l’investissement. Notre spécialisation technique dans ces domaines nous pousse à nous former régulièrement, à intervenir dans divers contextes tels que Francis Lefebvre Formation, les facultés, et à publier des articles pour rester constamment à la pointe des sujets patrimoniaux.

Ensuite, il y a la dimension relationnelle. Nos clients ne changent pas d’interlocuteur tous les trois mois. La continuité dans nos relations renforce la confiance à long terme. Nous n’élaborons pas de stratégie ponctuelle, mais plutôt une réflexion stratégique sur dix ans.

Enfin, ce qui nous distingue, c’est notre concept d’accompagnement patrimonial, formalisé par un contrat. Cela implique des rencontres régulières annuelles pour faire le point, gérer les déclarations d’impôts, et être leur interlocuteur unique. Nous assumons le rôle de maître d’œuvre.

Nous favorisons également la proactivité en anticipant les changements potentiels dans la situation fiscale de nos clients. Nous simulons même l’avis d’imposition de l’année suivante pour tous nos clients avant la fin de l’année en cours, les informant des modifications prévues et suggérant des actes d’optimisation, ce qui allège leur charge mentale.

Ces efforts se traduisent par un taux de satisfaction client de plus de 95% et un taux de reconduction de contrat de 98%, et nous en sommes assez fiers.

Quelles sont vos volontés en termes de développement ?

Notre objectif est de poursuivre notre développement en maintenant une équipe d’environ une trentaine de collaborateurs, une taille significative pour un cabinet de conseil en gestion de patrimoine. Ce qui prime pour nous, c’est de le faire dans des conditions optimales, tant pour nos employés que pour nos clients.

Notre approche privilégie une croissance interne, sans nécessairement envisager des acquisitions. Il est essentiel pour nous de bien accompagner nos collègues dans ce processus tout en maintenant un niveau technique élevé. Nous sommes conscients que recruter et croître sont des aspects positifs, mais nous veillons à ne pas compromettre la rigueur en place. C’est un enjeu majeur pour nous.

Récemment, nous avons obtenu le statut de “société à mission”, inscrivant ainsi dans nos statuts notre engagement à cultiver la sérénité patrimoniale de nos clients et à favoriser l’épanouissement personnel et professionnel de nos collaborateurs. La plupart d’entre nous ont choisi de passer la certification AMF Finance Durable, avec plus de 50% de l’équipe l’ayant déjà obtenue. Nous cherchons constamment à innover, explorant des moyens d’apporter toujours plus de conseils et de services à nos clients, notamment en utilisant la technologie. Nous sommes à la pointe de la dématérialisation et des signatures en ligne, cherchant à rendre l’expérience plus qualitative, simple et confortable pour nos clients.

Nous avons également inscrit dans nos statuts la volonté que la transmission se fasse en interne, éliminant ainsi la possibilité de cessions à des institutions ou fonds extérieurs. Avec une équipe de 30 personnes, nous avons la capacité d’absorber cette charge. Nous avons recruté des experts dédiés à l’audit pour faciliter cette transition interne. Cette démarche vise à garantir notre indépendance, assurant ainsi la pérennité de notre conseil.

Si vous voulez avoir plus d’informations sur Culture Patrimoine, leur site est accessible https://www.culturepatrimoine.fr/ ou vous pouvez les suivre sur https://fr.linkedin.com/company/culture-patrimoine

Marie-Ange Nodar
Écrit par
Basée dans le Sud-Ouest, elle décrypte pour vous les actualités financières.