spinner
Déclaration publicitaire

Dejamobile 2022: L’avenir est au paiement mobile

14 novembre 2022

Depuis 2012, Dejamobile s’est imposé comme leader en France des solutions de paiement mobile sans contact, et depuis 2018, en Europe.

Houssem Assadi, co-fondateur et Directeur Général de Dejamobile, revient pour FinMag sur son parcours et ses ambitions pour l’avenir de Dejamobile.

Par Marie-Ange Nodar

Dejamobile 2022: L’avenir est au paiement mobile

Racontez-nous la genèse du projet Dejamobile ?

Nous sommes 3 co-fondateurs, tous trois issus de l’opérateur Orange, pour lequel nous avons travaillé de 2005 à 2012 au sein d’Orange Labs, l’entité de R&D du groupe, et où j’avais en charge de diriger un laboratoire spécialisé dans tout ce qui était paiement et sécurité.

Nous avons ainsi assisté aux prémices et à la standardisation de toutes les technologies aujourd’hui très répandues comme la NFC (Near Field Communication), qui est  la technologie sans contact qui vous permet de payer avec un terminal mobile ( Apple Pay, Google Pay).

Nous avons été très rapidement convaincus que cette technologie allait s’imposer comme un standard incontournable pour permettre les paiements digitaux, les paiements numériques, que ce soit sur des smartphones, ou des montres connectées.. et on ne s’est pas trompés.

On a voulu créer Dejamobile pour apporter des solutions prêtes à l’emploi, standard, sécurisées, à des banques, des institutions financières, ou des Fintech,  pour leur permettre de construire ces services de manière très simple, sans avoir à gérer elles-mêmes la complexité technologique de telles solutions.

Quelle est la mission de Dejamobile ? A qui s’adresse votre offre ?

Dejamobile est une Paytech,  nous proposons des solutions technologiques dans le domaine du paiement numérique. Nos solutions sont proposées en marque blanche, notre marque Dejamobile n’est visible ni du consommateur, ni du marchand.

Nos clients sont des institutions financières, banques, Fintech, etc..

Et nos solutions en marque blanche leur servent à construire leur propre solution de paiement numérique.

Nous leur proposons 2 types de solutions:

  • La première concerne l’émission, on permet à nos clients d’émettre des moyens de paiement digitaux:

On crée des solutions qui permettent à nos clients, typiquement des banques, de construire des services de paiement mobile; leurs clients pourront utiliser leurs smartphones pour payer  avec la technologie sans contact NFC chez les marchands. Ce sont des solutions de digitalisation des cartes de paiement, dans des applications (les wallets), pour payer avec son mobile.

  • La deuxième concerne l’acceptation des paiements, il s’agit ici d’équiper les commerçants pour accepter des paiements:

On va permettre à des marchands d’utiliser soit un smartphone soit une tablette NFC pour accepter les paiements carte sans contact. On les affranchit donc de la nécessité de s’équiper d’un terminal dédié (le TPE).

Notre mission est d’aider les institutions financières à construire le plus simplement possible leur service, nous nous chargeons de toute la complexité technique.

Lorsqu’une banque équipe ses clients d’une application de paiement mobile avec notre technologie, ils peuvent payer partout, chez tous les commerçants équipés de terminaux standards.

Dejamobile n’est pas présent qu’en France ; nous sommes aussi présents à l’international depuis 2017-2018.

Cette année, plus de 30% de notre chiffre d’affaires provient de l’export et cette proportion tend à grandir.

Nos solutions étant basées sur des standards internationaux, et étant certifiées par Visa, Mastercard, ou PCI, qui sont des organismes internationaux, nous pouvons les commercialiser dans le monde entier.

Quels sont les avantages du paiement digital ? Comment assurez-vous la sécurité des données ?

L’avantage du paiement digital c’est avant tout la liberté du choix d’utiliser le terminal qui convient le mieux pour faire ses paiements: certains utilisent la carte, d’autres les smartphones..

on voit aussi émerger d’autres types de terminaux ( comme les montres connectées par exemple).

Ensuite l’aspect multi-services: le paiement vient s’insérer dans une application qui peut offrir d’autres services (les super-app).

On pourra par exemple avoir des applications qui permettent de gérer le paiement mais aussi gérer le transfert d’argent entre particuliers ( comme Paylib en France ), ou bien une application qui permet de regrouper dans une seule application toutes nos cartes de fidélité et avoir le paiement en plus.

Le paiement digital apporte une certaine flexibilité qui vient s’intégrer dans des environnements d’usages plus riches, pour faire du multi-service.

Et, bien évidemment, il va de soi que tout cela est parfaitement sécurisé. Nous utilisons des standards, nos solutions sont certifiées. Une banque ne pourrait pas utiliser nos services s’ils ne l’étaient pas.

La sécurité est notre cœur de métier et l’a toujours été: nous construisons des solutions sécurisées et parfaitement conformes, notre maîtrise des techniques et méthodes liées à la sécurité sur les appareils mobiles, qui est une problématique très particulière, est notre vrai savoir-faire.

Parlez-nous de SoftPos ?

SoftPos (Software Pos; Pos étant le TPE), est une nouvelle technologie, sortie fin 2019 de manière standard par PCI, qui a permis de dématérialiser complètement la fonction d’acceptation des paiements carte sans contact.

On a complètement décoréllé cette fonction d’acceptation du facteur de forme du terminal d’acceptation, ce qui est en réalité une grande avancée en terme d’usage.

Nous avons adopté cette technologie dès sa sortie, parce qu’il  nous a semblé qu’elle répondait à plusieurs besoins chez les commerçants :

A l’échelle mondiale, il y a des centaines de millions de tout-petits marchands , qui n’ont pas les moyens aujourd’hui de s’équiper de terminaux de paiement: c’est bien trop cher et complexe à gérer.

Mais ils sont en possession de smartphones, ce qui leur permet immédiatement d’accepter des paiements avec SoftPos.

Dans la grande distribution, il y a désormais plusieurs façons de régler dans un même magasin: des automates, mais aussi des corners pour payer directement dans le rayon concerné.

Typiquement, dans ces corners, le vendeur pourra, équipé d’un terminal type tablette intégrant SoftPos, encaisser lui-même votre achat, plutôt que vous renvoyer vers la caisse principale..

Je dois dire que c’est la première fois dans ma carrière que je vois une technologie prendre de l’ampleur aussi rapidement dans le domaine du paiement, qui est plutôt traditionnellement conservateur.

En deux ans, des centaines de projets sont nés dans le monde entier avec cette technologie.

Nous, chez Dejamobile, sommes leader de ce type de solutions en France, nous détenons 80% de parts de marchés sur la partie wallet, NFC en émission, et sur la partie acceptation, plus récente, on est encore en mode pilote (Software Pos), nous sommes des précurseurs en France.

Le marché français est-il réticent à l’usage du paiement mobile ?

La France est le pays inventeur de la carte à puce, les français ont très rapidement adopté le paiement par carte bancaire. Quand on arrive avec une innovation comme le paiement mobile, on est dans l’incrémental. Il a donc fallu plus de temps pour prouver sa valeur ajoutée.

Ensuite, en France, il a fallu convaincre que le paiement mobile était aussi sécurisé voire plus sécurisé que le paiement carte. Il nous a fallu lever certaines craintes autour de la sécurité du mobile comme support de paiement.

Maintenant, le paiement mobile est largement accepté, et devient habituel.

Quelles sont les prochaines étapes pour Dejamobile ?

Nous espérons devenir un acteur significatif en Amérique Latine, à l’image de ce qu’on est aujourd’hui en Europe, voire parmi les leaders du paiement digital, avec une grosse dynamique autour de notre solution SoftPos qui est très attendue par ce marché-là.

Nous portons aussi l’ambition d’être dans les leaders mondiaux de cette technologie SoftPos.

Aujourd’hui, on fait la course en tête avec un petit groupe de sociétés, et nous voulons figurer parmi les leaders au niveau mondial. On l’est déjà en France, mais on voudrait l’être à l’échelle internationale.

Si vous voulez avoir plus d’informations sur Dejamobile, leur site est accessible au:https://dejamobile.com/fr/ ou vous pouvez les suivre sur https://twitter.com/dejamobile

Marie-Ange Nodar
Écrit par
Basée dans le Sud-Ouest, elle décrypte pour vous les actualités financières.