Déclaration publicitaire

EcoTree 2024 : s’investir dans la préservation de la biodiversité française pour un avenir durable

Mise à jour : 12 janvier 2024

FinMag rencontre aujourd’hui Erwan Le Méné, cofondateur d’EcoTree, fondée en 2016 avec la vision de concilier économie et écologie. Ecotree émerge comme un acteur majeur dans la restauration du capital nature, et se distingue par ses projets de reforestation ou de reprise en gestion de forêts existantes, focalisant sur des bénéfices environnementaux tels que la capture du carbone et la préservation de la biodiversité via une sylviculture durable. Cette approche unique offre aux entreprises et aux particuliers la possibilité de multiplier les actions environnementales concrètes, alignées sur des valeurs de durabilité et de responsabilité.

Par Marie-Ange Nodar

EcoTree 2024 : s’investir dans la préservation de la biodiversité française pour un avenir durable

Pouvez-vous nous présenter EcoTree ?

En 2016, nous avons fondé EcoTree avec la vision de concilier économie et écologie. Avant cela, j’ai passé 13 ans dans le secteur bancaire, principalement en fusion-acquisition dans la finance. Je constate aujourd’hui que dans les opérations de fusion-acquisition, la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) joue un rôle prépondérant, notamment pour les investisseurs et les fonds d’impact qui cherchent à financer la transition environnementale, énergétique et écologique. De nombreuses entreprises sont conscientes de leur impact, mais perçoivent la contribution environnementale comme une contrainte, la considérant comme génératrice de coûts supplémentaires affectant leurs résultats.

Notre objectif chez EcoTree est de mener des projets de restauration du capital naturel, en se concentrant principalement sur la reforestation et la gestion forestière durable de massifs existants, générant des bénéfices environnementaux tels que la capture du carbone et la préservation de la biodiversité locale.

Nous proposons des projets spécifiques, sur mesure, adaptés  à tous les portefeuilles, permettant aux entreprises de répondre aux exigences réglementaires en matière environnementale tout en finançant un projet local concret, compréhensible et cohérent. Concrètement, il ne s’agit pas seulement d’acheter des crédits carbone en ligne, mais de soutenir financièrement un projet précis. Cela permet aux entreprises de communiquer de manière positive, à la mesure de leur engagement, en mettant en avant la surface de terrain restaurée.

Cette approche se révèle avantageuse pour les entreprises françaises, qu’elles soient PME, ETI ou grands groupes, car elles s’alignent avec leur impact en France, que ce soit par la production ou la conduite d’activités sur le territoire. En plus d’acquérir des crédits carbone obligatoires, cette démarche offre la possibilité de communiquer positivement, d’associer la plantation d’arbres ou la restauration d’espaces naturels à une offre commerciale, véhiculant ainsi une image positive et cohérente des valeurs de l’entreprise associée à un projet local, concret et transparent. En finançant ces projets, l’entreprise remplit plusieurs objectifs à la fois.

Pouvez-vous nous décrire davantage votre clientèle cible ?

Notre offre est assez complète, et naturellement, notre premier public cible est constitué d’entreprises. Nous avons également élargi notre offre aux particuliers en réponse à une forte demande de leur part pour contribuer à des actions environnementales. De nombreuses personnes se sentent profondément concernées par le réchauffement climatique, ou du moins par la question du climat et de la biodiversité.

Une grande force que nous avons développée est notre approche BtoBtoC. De nombreux secteurs, tels que la banque ou l’immobilier, intègrent une démarche de construction de logements et offrent ensuite des arbres à leurs clients finaux en BtoC. C’est une manière de promouvoir leurs valeurs et d’impliquer le client final dans le produit ou service qu’il a vendu.

Que proposez-vous avec votre plateforme ?

EcoTree donne accès à trois grandes offres :

  • Offre d’investissement dans la propriété d’arbres : Cela permet aux participants de devenir propriétaires d’arbres. En vertu du droit de superficie, les clients plantent un arbre, ou deviennent propriétaire d’un arbre déjà sur pied, et le bénéfice dû au fruit de la coupe de ce bois leur reviendra à 100%.
  • Offre carbone pour les entreprises : Cette option cible principalement les entreprises en se concentrant sur la réduction carbone. Les forêts, de fait, sont des puits de carbone, que nous valorisons par nos actions de préservation et de restauration. Les crédits carbone de qualité qui se dégagent de ce travail peuvent être comptabilisés dans le reporting extra financier, et notamment la CSRD, qui a été mise à jour cette année. Toutes les entreprises générant plus de 20 millions de chiffre d’affaires sont soumises à l’obligation d’établir ce rapport extra financier.
  • Offre biodiversité : En tant qu’ardents défenseurs de la biodiversité, nous proposons une troisième option axée sur la diversité biologique de la forêt. Nous sommes convaincus que la biodiversité est le nouvel enjeu majeur, au même titre que le carbone. Notre approche ne se limite pas à la séquestration du carbone, car cela pourrait conduire à des projets environnementaux peu bénéfiques. Nous mettons en avant des projets de biodiversité tels que l’installation de ruches en forêt, la restauration de ripisylve, la création de zones humides, la mise en place de mares forestières, la promotion des haies et des îlots de sénescence etc… Pour penser la préservation de la forêt dans sa globalité, la biodiversité en est une partie intégrante.

Comment investir dans les arbres peut-il bénéficier à la nature ?

Le slogan d’EcoTree est “La nature a de la valeur”. Et la nature a même plusieurs valeurs. Tout d’abord, il y a une valeur environnementale indéniable. La restauration des écosystèmes actuels équivaut à réparer et protéger le vivant, offrant ainsi une protection essentielle à notre planète.

Parallèlement, il existe une valeur économique, bien connue des agriculteurs et de tous ceux qui travaillent avec la nature. Rien n’est plus gratifiant que de planter un arbre destiné à être récolté dans 30, 40 ou 50 ans. Cela implique certes des périodes plus longues, loin des investissements liquides ou des livrets A. Mais investir dans le vivant offre un rendement financier stable.

Soutenir les puits de carbone devient également une affirmation de ses propres valeurs. Offrir un arbre en cadeau, par exemple lors d’une naissance, transmet un message significatif. C’est un geste bien plus profond que d’offrir un énième objet fabriqué en série provenant de l’autre bout du monde. L’enfant bénéficiera de cet arbre lorsqu’il aura entre 30 et 35 ans, tout en participant à la préservation de la planète. C’est une démarche pleine de sens.

Quelles sont vos ambitions pour la suite de l’aventure EcoTree ?

Bien entendu, notre objectif principal est de croître. Nous aspirons à étendre notre offre à un large éventail d’entreprises, souhaitant ainsi être largement adoptés et couronnés de succès. L’essor d’EcoTree sera naturellement proportionnel à l’engagement des particuliers et des entreprises, concrétisant ainsi des gestes environnementaux plus importants.

Notre deuxième ambition concerne le développement à l’échelle européenne. Il y a un peu plus de trois ans, nous avons ouvert un bureau à Copenhague, couvrant les pays nordiques tels que la Scandinavie, le Royaume-Uni, l’Allemagne, les Pays-Bas et le Benelux. Notre expansion européenne s’inscrit dans une démarche locale, visant à apporter une contribution significative à chaque région. Nous croyons fermement que c’est la meilleure façon d’assurer la cohérence, l’incarnation, le suivi et la garantie de nos projets.

Enfin, notre troisième objectif concerne la biodiversité. Nous sommes convaincus que la biodiversité est aujourd’hui l’élément clé. Ma préoccupation pour l’extinction de la biodiversité dépasse même celle du déboisement, bien qu’elle demeure une problématique préoccupante.

Il est désormais établi que la biodiversité joue un rôle central dans la régénération naturelle des forêts. En augmentant la biodiversité, la nature devient plus résiliente face aux défis tels que le réchauffement climatique, les pesticides, les incendies, les insectes ravageurs et autres.

Le mot de la fin ?

Nous comprenons désormais qu’éviter un réchauffement climatique de plus de 4°C sur une planète abritant une population mondiale de 10 milliards de personnes d’ici 2050 nécessite une double approche : une réduction significative de notre impact, incarnée par le principe « éviter-réduire », et la restauration active des écosystèmes.

La nature possède une capacité formidable à se régénérer, mais dans certains cas, elle a besoin d’un coup de pouce, c’est là que notre action intervient. Notre mission consiste à réparer le vivant, à notre niveau. Nous nous attelons particulièrement à restaurer des actifs qui sont malades ou en mauvais état, comme des forêts incendiées, malades, en carence de gestion, ou en impasse sylvicole.

Investir dans ces projets permet de restaurer les écosystèmes. En se régénérant, la nature accroît sa capacité de séquestration et de transformation. Ainsi, en réduisant simultanément notre impact et en restaurant le capital naturel doté de ce pouvoir régénérateur, nous sommes convaincus qu’il est possible d’éviter un monde soumis à un réchauffement de +4°C.

Si vous voulez avoir plus d’informations sur Ecotree, leur site est accessible https://ecotree.green/ ou vous pouvez les suivre https://fr.linkedin.com/company/ecotree-international

Marie-Ange Nodar
Écrit par
Basée dans le Sud-Ouest, elle décrypte pour vous les actualités financières.