Déclaration publicitaire

Aperçu des modifications apportées au programme de sécurité sociale en 2024

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
10 décembre 2023

Aperçu des modifications apportées au programme de sécurité sociale en 2024

Le programme de sécurité sociale constitue une source de revenus essentielle pour de nombreux retraités, et son ajustement annuel pour tenir compte du coût de la vie (COLA) est attendu avec impatience. Cependant, les modifications prévues pour 2024 pourraient ne pas être une source de satisfaction pour tous. Bien qu’il y ait des ajustements bénéfiques, un changement spécifique pourrait avoir un impact négatif sur certains individus.

Modifications bénéfiques du programme de sécurité sociale 2024

La bonne nouvelle, c’est que tous les bénéficiaires bénéficieront d’un COLA de 3,2 %. Bien que ce taux soit inférieur à l’augmentation de 8,7 % enregistrée en 2023, il reste supérieur à la moyenne de la décennie. De plus, la prestation maximale pour les travailleurs retraités passera de 3 627 $ à 3 822 $ par mois. Les plafonds de revenus seront également plus élevés pour les personnes qui continuent à travailler tout en percevant des prestations de sécurité sociale.

L’inconvénient : l’augmentation du plafond de l’impôt sur la masse salariale

Malheureusement, toutes les modifications ne sont pas bénéfiques. L’augmentation du plafond de l’impôt sur la masse salariale pourrait susciter des inquiétudes. Actuellement, la part de la sécurité sociale de l’impôt sur la masse salariale de la loi fédérale sur les cotisations d’assurance (FICA) ne s’applique qu’aux premiers 160 200 $ de revenus. En 2024, ce plafond passera à 168 600 $, ce qui entraînera des impôts supplémentaires pour certains salariés. Ce changement n’affectera sans doute pas beaucoup d’Américains, mais les travailleurs indépendants dont les revenus dépassent 160 200 $ devront payer près de 19 865 $ d’impôts de sécurité sociale.

Il convient de noter que le revenu médian des ménages aux États-Unis en 2022 était de 74 580 $ et, par conséquent, ce changement n’affectera pas la majorité des individus.

Problèmes plus généraux liés au programme de sécurité sociale

Cette modification souligne un problème plus vaste avec le programme de sécurité sociale. Les ajustements au coût de la vie n’ont pas suivi l’inflation réelle que connaissent les retraités depuis plus de deux décennies. Le pouvoir d’achat d’un dollar de la sécurité sociale a diminué de 36 % depuis 2000, et il est peu probable que le COLA de 3,2 % en 2024 compense cette tendance de manière significative.

L’augmentation du coût des primes de la partie B de l’assurance-maladie

Les retraités peuvent également être confrontés à des défis supplémentaires avec l’augmentation des primes de la partie B de l’assurance-maladie. L’approbation du nouveau médicament contre la maladie d’Alzheimer, Leqembi, entraîne une augmentation de près de 6 % des primes de la partie B, ce qui pourrait neutraliser l’augmentation du COLA pour de nombreux retraités.

Augmentation de l’imposition des prestations

De plus, l’imposition fédérale des prestations de sécurité sociale est une autre préoccupation. Les seuils de revenu imposables n’ont pas été ajustés pour tenir compte de l’inflation depuis leur mise en place. Par conséquent, un nombre croissant de retraités sont susceptibles d’être assujettis à l’impôt fédéral sur le revenu sur leurs prestations chaque année.

Bien que le programme de sécurité sociale pour 2024 présente des modifications positives, comme l’augmentation du COLA et l’élévation des plafonds de revenus, il existe également des défis qui pourraient impacter les retraités. L’augmentation du plafond de l’impôt sur les salaires, la hausse des cotisations à Medicare et la possibilité d’une augmentation de l’imposition sur les prestations soulignent la nécessité de nouvelles réformes et ajustements pour assurer la pérennité et l’adéquation à long terme du programme de sécurité sociale. Les décideurs doivent aborder ces questions pour soutenir les retraités et préserver l’intégrité du programme.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.