Chute des actions suite aux actions de la Réserve fédérale

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
11 mars 2024

Chute des actions suite aux actions de la Réserve fédérale

Un repli des actions a été observé lundi suite à une forte reprise au mois de novembre. Le S&P 500 et le Nasdaq Composite ont tous deux enregistré des pertes allant de 0,5 % à 1 %. Ce ralentissement a été principalement catalysé par la Réserve fédérale. Les investisseurs réagissent aux commentaires émis vendredi par le président de la Fed, Jerome Powell, dans lesquels il a mis en garde contre des réductions prématurées des taux d’intérêt.

Les remarques de Powell refroidissent l’enthousiasme de Wall Street

Powell a mentionné qu’il serait prématuré d’affirmer que la Fed a adopté une position suffisamment restrictive sur les taux d’intérêt ou de spéculer sur le moment où la politique pourrait se relâcher. Cette déclaration a calmé l’enthousiasme de Wall Street suite aux solides rapports sur l’inflation d’octobre. L’inflation a été proche de 0 % d’un mois à l’autre en octobre, avec une croissance annuelle des prix de 3 % selon l’indicateur d’inflation préféré de la Fed.

L’évolution des attentes des investisseurs

Beaucoup à Wall Street anticipaient des baisses de taux, considérant que l’inflation avait franchi un cap. Les traders du Trésor intègrent désormais une probabilité de près de 50% d’une baisse des taux d’ici mars 2024, selon l’outil FedWatch du CME. Cependant, les remarques de Powell ont rendu les investisseurs plus prudents.

Le marché dans l’attente du rapport sur l’emploi de novembre

Les investisseurs attendent également avec impatience le rapport sur l’emploi de novembre, prévu pour vendredi. Ce rapport fournira des informations sur le marché du travail et pourrait indiquer si une récession potentielle est à prévoir. Si l’emploi est solide, mais pas excessivement plus élevé que prévu, cela suggérerait une trajectoire d’atterrissage en douceur de l’économie, où l’inflation ralentit sans provoquer de ralentissement. D’un autre côté, si le chômage est plus élevé que prévu, cela pourrait indiquer un scénario potentiel d’atterrissage brutal.

Probabilité de prises de bénéfices suite à la vigueur du marché

Un autre facteur contribuant au repli des marchés boursiers est la probabilité de prises de bénéfices après la récente vigueur du marché. Le S&P 500 et le Nasdaq ont tous deux atteint de nouveaux sommets pour l’année vendredi dernier, complétant cinq semaines consécutives de gains et se remettant totalement de leurs replis d’octobre. Après une telle performance, certains traders pourraient prendre des bénéfices, ce qui entraînerait une baisse des cours des actions.

Mélange de facteurs à l’origine du repli des actions

Le repli des actions lundi peut être attribué à une combinaison de facteurs, notamment les commentaires de Powell sur les taux d’intérêt, l’anticipation du rapport sur l’emploi de novembre et les prises de bénéfices suite à une forte reprise au mois de novembre. Les investisseurs surveilleront de près les données économiques et les actions de la Fed au cours des prochaines semaines pour en savoir plus sur l’orientation du marché boursier.

Sources :

1. Reuters : https://www.reuters.com/markets/us/us-stocks-wall-street-falls-ahead-jobs-data-2023-12-05/
2. Yahoo Finance : https://finance.yahoo.com/news/why-stocks-down-today-51-204037005.html

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.